♣.

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Depuis toujours, la mort fascine les hommes . pv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kylie A.

avatar

MESSAGES : 24
EXPÉRIENCE : 2334

MessageSujet: Depuis toujours, la mort fascine les hommes . pv   Jeu 4 Aoû - 23:54

    DEPUIS TOUJOURS, LA MORT FASCINE LES HOMMES.
    pv Romie.


    L'arène était en euphorie, la foule acclamait les deux combattants. Les deux adversaires se regardaient droit dans les yeux, jouant avec les armes que l'on leur avait fourni. Au fond de cette salle, se trouvait une silhouette toute de noir vêtue. Cette silhouette observait les autres avec attention, comme si elle attendait qu'un seul faux pas dans sa direction pour dégainer son arme. Au centre de l'arène, la situation semblait se corser. La foule en délire acclamait le nom de son favoris, dans un débat oral, presque aussi violent que le combat qui se déroulait. Depuis toujours, la mort fascinait les hommes, le sang qui coulait les rendait heureux. Quand le combat se terminait trop rapidement, la foule criait leur mécontentement et on réclamait encore plus de sang. Au contraire, quand celui-ci durait trop longtemps, la foule s'impatientait et on leur lançait des armes pour les aider à en finir.

    Au centre de cette arène, se trouvait justement Kyle. Celui-ci traçait des arcs avec son katana, essayant d'impressionner son adversaire, un grand costaud qui portait plusieurs cicatrices sur son corps, surtout au niveau du visage. Mais, comme disait son père, ce n'est pas la force que tu mets, c'est la précision du coup. Kyle et son adversaire tournait en rond, sous les regards attentifs - ou non - de la foule qui s'amassait autour de l'arène. L'homme faisait des combats ici depuis plus de trois ans et c'était la première fois que Kyle venait ici. Ce n'était pas pour l'argent qu'il était venu se battre, mais plutôt pour aider ses compagnons, présents dans la salle, qu'il avait dégainé son katana. La silhouette au fond de la salle était l'un des soldats de la troupe dont Kyle faisait parti. Les autres n'étaient pas très loin, près à intervenir en cas que la foule se déchainerait. Ils cherchaient une cible, un homme qui faisait des affaires pas très nettes. Quelques rumeurs racontaient qu'il faisait du trafic humain, qu'il revendait des jeunes filles au meilleur prix. Ils avaient cherché des informations sur cet homme et ils avaient appris qu'il venait souvent ici, chercher quelques bons hommes en quête de travail.

    Kyle était chargé d'impressionner cet homme, s'il se trouvait dans la foule. Cependant, si la situation devenait trop violente, les autres soldats interviendraient. L'homme costaud fut le premier à attaquer, mais Kyle fit une parade si rapide que l'homme n'eut pas le temps d'arrêter son arme. Celle-ci s'enfonça dans le sol, refusant de s'y déloger. Cependant, Kyle n'attaqua pas, sinon il n'attirerait pas le regard de cet homme. Bien sûr, l'agilité avec laquelle Kyle avait fait sa parade était fort impressionnant, mais rien de très extraordinaire. Finalement, l'homme réussit à déloger son arme et fonça comme un taureau en colère vers le samouraï. Celui-ci para le coup avec son katana. Ses jambes plièrent légèrement et ses bras tremblèrent sous la force de son adversaire, mais il ne lâcha pas prise, comme plusieurs auraient fait. La foule se tut et quelques murmures traversèrent la salle. Un sourire s'étira sur le visage de Kyle et il repoussa l'arme de son adversaire.

    - C'est à mon tour., fit-il en jouant avec la lame de son katana.

    Il esquiva une nouvelle attaque de son adversaire et planta son katana directement dans le coeur de l'homme costaud, qui chancela quelques secondes sur place, avant de s'écrouler. Kyle sortit un chiffon pour enlever le sang de son katana, puis le rangea dans son fourreau. Aucune tache de sang n'avait touché les vêtements du samouraï. La foule, mécontente, se mit à lancer des légumes pourris au samouraï, qui n'en reçu aucun, à l'étonnement de la foule. Elle vit bientôt les légumes découper en lanière sur le sol. Aucun d'eux n'avait pourtant vu la lame du samouraï bougé. Kyle leva les yeux vers la foule, puis sortit de l'arène. Celle-ci se mit en colère et bientôt, plusieurs reçurent des coups de poing ou de pieds. Kyle se fit aspirer par la foule, mais heureusement, il réussi à trouver la sortie. Il remarqua qu'il ne portait plus son capuchon, qui recouvrait à l'habitude son visage. Il se dépêcha de le replacer, en espérant que personne n'ai remarqué son visage.

    [ Je met le pronom "il", pour représenter Kyle, car je considère celle-ci comme un homme dans ce sujet (: ]


Dernière édition par Kylie A. le Ven 5 Aoû - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andromède Tombétoile

avatar

MESSAGES : 81
EXPÉRIENCE : 2341

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Depuis toujours, la mort fascine les hommes . pv   Ven 5 Aoû - 15:38

Je poussai un soupir. À coté de moi, mon Orséon bailla, dévoilant une rangée de crocs bien acérés. Nous avions eu droit à un beau combat, entre deux personnes bien entraînées. Mais la foule n'était pas de mon avis. Dès que le vainqueur était sorti, le public s'était rué sur lui. Après cela, je n'avais pas vu ce qui avait pu arriver au pauvre malheureux qui avait fini un peu trop vite le combat. Mon regard se posa sur le cadavre tombé au sol. Une tâche s'élargissait sous lui, colorant le sable de l'arène en rouge. C'était... Franchement immonde. Mais qu'attendais le personnel de l'arène pour sortir le mort de là ? Qu'il se putréfie ? Nouveau soupir. Je jetai un coup d'oeil à l'Orséon, couché auprès de moi. Il dormait presque. Je voyais son ventre se soulever régulièrement. Ses yeux étaient fermés. Parfois, une de ses oreilles bougée, pour chasser une mouche opportune. Mon attention se reporta sur la foule. Elle semblait un peu camée. Elle revenait s'asseoir tranquillement. Mon voisin maugréait. Pire qu'une tortue enragée. Il engagea la parole dans un long monologue :

« Vous voyiez pourquoi certains combattants sont nuls ? Ils sont incapables de faire durer un combat longtemps. Incapable de donner un spectacle digne de ce nom. Les Milles Lames, avant, c'était quelque chose ! Maintenant, ils combattent pour tuer. Alors qu'avant c'était pour montrer leurs arts. A mon avis, ça devient vraiment du n'importe quoi. Vous ne trouvez pas ? Je pense que... »


Assommant. Quelqu'un n'aurait-il pas une massue pour l'assommer et le faire taire ? Je ne l'écoutais même plus, tandis qu'il continuait à débiter un flot de paroles interrompues seulement lorsqu'il prenait sa respiration. J'aurais aimé lui dire de se taire. Simplement, cet idiot ne me laissait pas en placer une. J'effleurais le dos de l'Orséon qui releva la tête de ses pattes et me regarda. Je me relevais et lui dis calmement, ignorant royalement l'homme :

« Viens, Korel, allons voir ce qu'il est advenu du vainqueur... »

L'Orséon se leva et me suivis. Je plantais là mon interlocuteur qui commença à palabrer sur mon impolitesse avec un autre homme. Un sourire s'inscrivit sur mon visage. Plusieurs visages se tournèrent vers moi, tandis que je me glissais dans les rangs pour rejoindre la sortie. Là où j'avais vu notre pauvre vainqueur pour la dernière fois. Je regardais un instant les visages tournaient vers moi. Que des hommes... Et je devinai, sur leurs expressions, qu'ils ne pensaient pas qu'à des choses catholiques en me voyant. Seul Korel les retenait de s'avancer. L'Orséon les effrayait. Race rare et connu pour son sale caractère, peu auraient eu le courage de tenter quelque chose contre lui. Je jetais à nouveau un regard dans l'arène, où avaient pris places deux nouveaux combattants. Les regards se tournèrent vers le centre de l'arène. Plus personne ou presque ne me portait attention.

J'arrivai enfin à la sortie. Je jetai un coup d'oeil derrière moi, ayant une étrange impression. Lorsque je percutai quelqu'un. Un grand type blanc qui devait avoir une tête de plus que moi et qui avaient des bras plus gros que ma tête. Je fis un grand sourire désolé et tenta de m'esquiver lorsqu'une voix m'arrêta en plein mouvement

(Pour l'Orséon, voir l'avatar.
Note ; Orséon est un mot inventé pour dire un "chien hyppogriffe" )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylie A.

avatar

MESSAGES : 24
EXPÉRIENCE : 2334

MessageSujet: Re: Depuis toujours, la mort fascine les hommes . pv   Ven 5 Aoû - 19:53

    Lorsque son visage fut à labrit des regards, il poussa un soupir de soulagement. Que lui arriverait-il si ses compagnons découvriraient sa véritable identité ? Justement, où se trouvaient-ils ? Ils lui avaient pourtant promis de lui venir en aide si la foule s'énervait. Tout bon samouraï se doit d'être loyal à ses compatriotes, quitte à y laisser la vie. Ils étaient entraîner pour supporter la douleur, combien de fois avait-il eut les mains ensanglantées ? Combien de fois avait-il eut envie de crier, de pleurer, de tout arrêter ? Ces efforts en avaient valu la peine, il était devenu l'un des meilleurs samouraï de son dojo. Il revoyait encore le visage fier de son père lorsqu'il le regardait. Son pauvre père, mort avant d'avoir pu contempler le chef-d'œuvre qu'il avait créé.

    Tandis qu'il s'impatientait, son regard se porta sur un grand homme, encore plus grand et plus musclé que son adversaire, bloquer le passage à une jeune femme. Kyle, comme tout bon gentleman, s'approcha de l'homme costaud pour lui régler son compte. Le jeune homme posa une main sur l'épaule du costaud.

    - Laissez donc cette jeune femme passer.

    L'homme aux bras d'acier se retourna, les poings levés, le regard mauvais. Qui était ce morveux qui osait s'interposer ? Même si son visage était caché par un capuchon, on pouvait deviner qu'un sourire s'étirait sur les lèvres de Kyle. Ce dernier dégaina son katana. L'homme costaud grogna. Il avait reconnu celui qui avait réussi à tuer son compagnon. C'était l'occasion ou jamais de venger la mort de son ami. Il bouscula Kyle, qui recula de plusieurs pas. Tout comme son ami, il fonça comme une bête vers le samouraï, qui ne broncha pas. Il y avait eut assez de mort pour aujourd'hui, Kyle ne voulait plus que le sang coule. Cet homme ne lui avait rien fait. Avec le manche de son katana, le samouraï lui asséna un coup directement sur le nez. L'homme costaud chancela, mais continua de brandir ses poings. Un deuxième, puis un troisième coup le mit finalement K.O. Kyle rangea son katana, tout en s'approcha de la jeune femme, mais lorsque la créature qui accompagnait la jeune femme grogna, il s'arrêta. Mieux vaut ne pas se frotter à cette créature qui ressemblait étrangement à un chien avec des ailes.

    - Vous allez bien ? Il ne vous a rien fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andromède Tombétoile

avatar

MESSAGES : 81
EXPÉRIENCE : 2341

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Depuis toujours, la mort fascine les hommes . pv   Ven 5 Aoû - 21:43

Une femme, d’après la voix, vola à mon secours. Le frigo sur patte l’attaqua. Je m’écartai, m’enfonçant dans l’ombre d’un mur. Korel me suivit et se rallongea a coté de moi. Lorsque la femme s’approcha de moi, l’Orséon se releva et se mit à grogner. Comme un faucon en colère, il avait déployé ses longues ailes bariolées pour se montrer plus impressionnant encore. Lorsqu’il fut sûr que l’inconnue ne s’approcherait plus, il se calma et se rassit, mais fixant la femme d’un regard intense. Je fis un sourire & répondis :

« Oh oui, il n’en a pas eu le temps, grâce à vous. Merci beaucoup. »

Je préférais dissimuler le fait que de toute façon il ne m’avait rien fait. Tuer était mon métier. Alors, dans tout les cas... Mais il fallait mieux passer pour une femme sans défense. Du moins pour l’instant. Ne pas faire parler de soi...Beaucoup trop de nobles me connaissaient. Après tout, plusieurs fois je m’étais loupé, durant un assassinat. Ma cible, trop forte pour moi, m’avait repoussé. Alors autant ne pas attirer le regard des gens sur moi...

« Au fait, désolé pour Korel. Il est un peu paranoïaque. Et il a un sale caractère. Trait commun à tous ceux de sa race... »


Korel, qui comprenait tout ce qu'on disait sur lui et qui supportait très peu qu'on médise sur lui, attrapa ma main encore ses crocs et sera, suffisamment pour me faire comprendre son mécontentement. Je me retins de dire autre chose sur lui, sachant que la prochaine fois il me mordrait vraiment . Je reportais à nouveau mon attention sur la femme. Enfin, à a manière de se battre, j'avais un doute, mais il me semblait que la voix n'était pas assez grave pour être celle d'un homme. Si j'avais vu son visage, j'aurais pu réellement déterminé. Mais, manque de chance, il était dissimulé sous une capuche. Manque de chance pour moi. Ba, de toute façon, ce n'était pas important.

« Romie, & vous ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylie A.

avatar

MESSAGES : 24
EXPÉRIENCE : 2334

MessageSujet: Re: Depuis toujours, la mort fascine les hommes . pv   Ven 5 Aoû - 22:46

    Le jeune homme fixa un moment l'animal, fasciné. C'était bien la première fois qu'il voyait une créature de ce genre. Puis, il regarda la jeune femme, à la magnifique chevelure. Il ne se serait jamais douté que l'homme qu'il avait mis à terre était la cible de cette jeune femme. Qui s'en serait douté ? Elle le rassura en lui disant qu'elle allait bien et qu'elle le remerciait. Elle lui décrit ensuite que son animal, qui visiblement comprenait les paroles de la jeune femme, avait un sale caractère. Cette remarque lui arracha un sourire, qui disparu rapidement quand le chien-oiseau prit la main de la jeune femme entre ses crocs. Cependant, la jeune femme ne semblait pas avoir mal. Kyle comprit donc que l'animal lui donnait un avertissement. Les créatures de ces terres étaient-elles toutes dotées d'une intelligence supérieure à la normale ? La jeune femme se révélait être du nom de Romie. Un nom peut commun, surtout pour le jeune homme qui n'avait pratiquement jamais découvert le monde, ayant passé toute sa jeunesse dans le dojo de son père.

    - Je me prénomme Kyle. Et c'était tout naturel de porter secours à une jeune femme.

    Il n'osait pas approcher de la jeune femme pour lui serrer la main, car l'animal le regardait avec des gros yeux, qui voulaient sûrement dire : Tu t'approches et je te saute dessus. Il se contenta donc de rester immobile, à une distance raisonnable de la jeune femme. Il ne voulait surtout pas s'attirer les courroux de son animal. Soudain, ses compagnons apparurent finalement. Mais, Kyle ne leur jeta pas un coup d'œil. Il leur en voulait de ne pas l'avoir aidé tout à l'heure. Pour le samouraï, ne pas venir en aide à un ami, c'était brisé leur confiance et leur amitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andromède Tombétoile

avatar

MESSAGES : 81
EXPÉRIENCE : 2341

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Depuis toujours, la mort fascine les hommes . pv   Sam 6 Aoû - 0:10

Kyle. Un homme, donc. Etrange, vraiment. Il devait avoir juste quelques centimètres de plus que moi. Une voix qui n’avait pas muée, de plus. Mais, il fallait l’avouer, un prénom d’homme et des manières indéniablement masculines. Un casse tête à lui tout seul, donc. J’aurais était curieuse, j’aurais tenté de me renseigner sur son passé, pour comprendre. Seulement, cela ne m’intéressait pas. Je n’étais pas curieuse. Très loin de là. Pas égoïste, non, mais la vie des autres ne m’intéresser strictement pas. De toute façon, pourquoi apprendre la vie d’un homme qui serait peut être ma prochaine cible ? Pour avoir plus de difficulté à le tuer après ? Avoir des remords ? J’avais déjà donné, avec Rowan. Je ne referais plus la même erreur. Je m’étais décidé à avancer seule sur le chemin de la vie, ignorant les mains que les autres me tendraient. Peut être qu’une fois lorsque mon maître m’aurait laissé en paix, que le fil qui nous rattacher serait brisé, je pourrais enfin avancer vers les autres avec un sourire plutôt qu’avec une corde. Mais combien cela prendrait-il de temps ? Combien de temps ma vie durerait-elle, déjà ? Homonculus né depuis peu, j’avais déjà le physique d’une jeune femme d’approximativement 19 années humaines à ma naissance. A ma mort, aurais-je le physique d’une femme âgée d’à peine 25 ans ? Le temps ne semblait avoir que peu d’emprise sur moi. Mais comment en être sur, lorsqu’il n’y a personne pour me renseigner ?

Plus loin, je vis un groupe d’hommes avancé. Ils semblaient connaître Kyle, puisque l’un d’eux l’appela. Il ne répondit pas. Ne leur adressa même pas un regard. Je lui lançai un regard interrogateur. Pourquoi cette froideur ? Y avait-il eu une dispute ? Sûrement. Oh, et puis, de toute façon, ce n’était pas mes affaires. Je ne mettrais pas mon nez dedans. C’est alors que Korel grogna. Il avait tourné la tête et fixé le groupe d’hommes. Je suivis son regard. Effectivement, je découvris une de mes anciennes cibles sur laquelle je m’étais loupé. Avec un peu de chance, il ne me reconnaitrait pas. Je lui fis un grand sourire, comme si c’était un vieil ami que je retrouvais après l’avoir perdu depuis longtemps. D’une caresse, je calmer l’Orséon qui se recoucha et reporta son regard sur Kyle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylie A.

avatar

MESSAGES : 24
EXPÉRIENCE : 2334

MessageSujet: Re: Depuis toujours, la mort fascine les hommes . pv   Sam 6 Aoû - 22:32

    La troupe rejoignit finalement le samouraï, qui poussa un soupir. Ils l'interpellèrent, mais il ne leur répondit pas. Les hommes avaient toujours de bonnes raisons pour contredire leur mauvaise conduite. Kyle l'avait apprit à ses dépends durant ses premières années en tant qu'élève. Pour le jeune homme, c'était une faute impardonnable, mais ces hommes n'avaient pas suivit le même enseignement que Kyle. Il fallait qu'il apprenne à pardonner les erreurs, les mêmes erreurs que son père ne lui avait jamais pardonné. La pire erreur qu'il avait fait, c'était de naître dans le corps d'une femme. Non, la pire, c'était d'avoir tuer sa mère à sa naissance. Il le regrettera toujours, même si en vérité, rien n'était de sa faute, ni la faute de personne. Mais, comme son père lui avait implanté cette idée dans la tête, il s'en croyait responsable.

    Le samouraï regarda le chef de la troupe, qui affichait un sourire désolé. Ce même sourire qu'il faisait à son père lorsqu'il faisait des bêtises. Mais, ce sourire ne marchait pas, il recevait quand même un coup derrière la tête, qui l'envoyait à quatre pattes sur le sol. Le chef entoura les frêles épaules du jeune homme, puis se mit à rire.

    - Tu t'es bien chargé de ce grand costaud. C'était presque comme la première fois que l'on s'est rencontré.

    Kyle se défit de l'étreinte du grand homme et plongea son regard dans le sien, lui intimant de le laisser tranquille, que ce n'était pas le moment de venir se remémorer des souvenirs. Puis, le samouraï se tourna vers la jeune femme, qui calmait son animal en lui caressant la tête. Celui-ci regardait fixement le samouraï, et Kyle fixait lui aussi le chien-oiseau.

    - Laissez-moi seul avec cette jeune mademoiselle. Je vous retrouverez tout à l'heure., fit le samouraï, en jetant un coup d'œil au chef. Celui-ci acquiesça et ordonna à ses hommes se s'éloigner. C'est plutôt rare pour une jeune femme de venir dans cet endroit rempli de barbares aux intentions par très nettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andromède Tombétoile

avatar

MESSAGES : 81
EXPÉRIENCE : 2341

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Depuis toujours, la mort fascine les hommes . pv   Dim 7 Aoû - 17:45

Je restais silencieuse, écoutant à moitié la conversation. A vrai dire, je ne regardais que l'autre, celui que j'aurais dû tuer, un soir d'hiver. Puis tout le groupe s'éloigna, à mon grand soulagement. Puis Kyle me ré adressa la parole. Intentions pas très nettes. Je fermais mon clapet pour éviter de sortie une répartie cinglante. Comme si, moi, mes intentions étaient nettes. Comme si je n'avais aucune idée derrière la tête en étant venue ici. Repérer ma cible, me rapprocher d'elle pour qu'elle ne se méfie plus puis la tuer. Etait-ce plus noble que les pensées peu catholiques des hommes ? Pas vraiment. De toute façon, moi aussi, j'avais déjà eu des pensées qui touchaient à autre qu'à « voudriez vous une tasse de thé ? ».

Finalement, pour ne pas qu'il prenne mon silence comme insulte, je répondis:

« Si c'est vous qui le dite. -Je ponctuais d'un sourire rayonnant, telle une ingénue naïve.- C'est la première fois que je viens, je voulais voir à quoi cela ressemblait. Et puis, ce n'est pas rempli que de barbares. Vous y êtes, vous et vos amis. Vous me semblez loin d'être une brute sans cervelle qui irait violer une femme dans un coin sombre en l'égorgeant juste après. »

Je parlais avec un calme et un détachement que je ne me connaissais pas. Comme si le fait qu'on puisse me violer puis me tuer ne me dérangeais pas. Ou plutôt, ne m'arriverait jamais. Ce qui était tout de même un peu le cas. A part pour un vampire ou un falariel, je ne craignais que peu les autres hommes. Vampires & falariels avaient force & vitesse. Plus de force que moi-même. Je savais que je ne pourrais pas rivaliser avec ça. Et, avec leur vitesse, même si j'arrivais à leur fausser compagnie, ils me rattraperaient avant que j'ai fait trois mètres. J'avais une chance contre les autres races. Les humains, même s'ils étaient habiles et parfois très puissants lorsqu'ils étaient entrainés, n'avait pas assez de rapidité pour me retenir. Ils n'étaient pas aussi très solides. Les elfes, malgré leur subtilité et leur vitesse, étaient peut-être les moins résistants. Je ne comptais pas les nyras. Ils avaient tous des qualités et des défauts différents et je ne pouvais pas les classer. Et puis, de toute façon, j'avais différentes protections. Korel, en tout premier lieu. Ensuite, le fait que je saches me défendre. Et, dernièrement, la confusion que je pouvais créer. J'avais les traits et la façon de me mouvoir des elfes. Cependant, ils me manquaient les oreilles pointues, caractéristique de leurs races. J'avais la taille d'une femme humaine et une frêle carrure, qui faisait de moi quelque chose d'inoffensif au premier regard. Mais je possédais des ailes, tout comme les falariels, que je pouvais déployer à n'importe quel moment. Et, Enfin, j'étais une nyra, puisqu'au départ j'étais homonculus. Et si, au final, rien de tout cela ne marchait, je pouvais toujours tenter de discuter. Et au pire, hurler, crier, pleurer. Bref, tout ce que sait faire une fille. Sa ameuterait assez de monde pour faire fuir mon agresseur. Oui, car qui ne répondrait pas aux appels au secours d'une jeune femme en danger ? Peu d'hommes. Même très peu. Juste les parfaits salauds.

« Venez-vous souvent ici, Kyle ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylie A.

avatar

MESSAGES : 24
EXPÉRIENCE : 2334

MessageSujet: Re: Depuis toujours, la mort fascine les hommes . pv   Sam 13 Aoû - 18:04

    Il resta muet, respectueux devant le silence de la jeune femme. L'avait-il insulté ? Il l'ignorait, mais il préféra garder le silence, plutôt que le défaire avec des paroles qui auraient pu aggraver la situation. Après ce qu'il lui paru quelques minutes, elle lui répondit finalement, un sourire rayonnant sur ses lèvres. [ ... ] Et puis, ce n'est pas rempli que de barbares. Vous y êtes, vous et vos amis. [ ... ] Il se permit un petit sourire. Ils n'étaient pas des barbares, encore moins des habitués de cet endroit. Kyle se promit de ne plus jamais remettre les pieds ici. La foule ne réclamait qu'une bonne bagarre, avec beaucoup de sang. Le samouraï détestait se salir inutilement les mains, seulement pour le plaisir d'une foule en délire. Il préférait plutôt se faire le seppuku que de devoir tuer un homme ou une femme qu'il ne lui avait rien fait. Un samouraï devait vivre pour protéger ce qui lui était cher et non pas tuer par plaisir. Il ne pouvait pas s'imaginer tuer des innocents. Ces hommes, aux allures de brute, avaient peut-être une femme, des enfants, un foyer. Il ne voulait pas être le responsable du malheur de plusieurs personnes.

    Kyle avait encore beaucoup à apprendre sur ce monde, sur ce qui l'entourait. Il n'acceptait que difficilement l'existence de d'autres races, vampire, falariel, nyra, dragon, chevaux aux pouvoirs magiques. C'était quelque chose de difficile à avaler, pour un samouraï qui a vécu jusqu'à il y a quelques mois, dans un dojo, entouré d'hommes normaux. Il n'avait pratiquement jamais sorti à l'extérieur, les quelques fois avaient été pour rendre visite à des gens nobles. Et encore, ces souvenirs lui semblaient tellement loin à présent. Il remarqua l'air pensif de la jeune femme, mais il ne dit rien, pour ne pas couper ses pensées. Il ignorait si elle se rendait seulement compte de la présence du samouraï. Le chien-oiseau, lui,le fixait toujours, mais Kyle avait décidé de ne plus lui jeter de coup d'œil. La voix de la jeune femme brisa finalement le silence. Venez-vous souvent ici, Kyle ?

    - Non, ce n'est pas un endroit dont j'ai l'habitude de fréquenter. Ils ... enfin, nous préférons nettement les auberges pour nous reposer. Nous parcourons ces terres, pour nous assurer du bien-être et de la sécurité des autres, peu importe leur race.

    Il n'allait pas lui dire qu'ils étaient présentement en mission, mais que celle-ci avait échoué. Mais bon, cette mission, c'était de leur propre chef qu'ils l'avaient fait et non pas à la solde d'un quelconque noble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andromède Tombétoile

avatar

MESSAGES : 81
EXPÉRIENCE : 2341

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Depuis toujours, la mort fascine les hommes . pv   Dim 20 Nov - 17:15

« Vous avez de nobles intentions, c’est bien rare, par les temps qui cours. Je suis heureuse de vous avoir rencontré. Vous m’avez ainsi prouvé que le monde a encore la possibilité de tourner rond. »

J’étais sérieuse. Tout à fait sincère. Jusqu'à présent, je n’avais connu que des fous, des sanguinaires. Il avait de la chance. Je l’enviai du plus profond de mon être. Pourquoi ne pouvais-je pas être comme lui ? Pourquoi étais-je obligée d’aller assassiné des gens qui ne m’avaient rien fait ? Pourquoi devais-je assouvir les instincts primaires de mon créateur ? Pourquoi ne pouvais-je pas simplement vivre ? Une vague de tristesse et de haine m’envahit subitement. Pourtant, sur mon visage, nul trace de se qui se passait en moi. A part peut être cette fugace larme si vite évanoui qui perla un instant au bord de mes cils.

« Je vous envie, Kyle. Enormément. Je n’aurais jamais la possibilité d’avoir d’aussi noble mission que vous. »

J’ai les mains taché de sang. Mon âme est souillée par les meurtres. Mon corps n’est qu’un champ de batailles, couverts de maintes cicatrices, tout comme mon esprit. Mes doigts n’ont pas la délicatesse que devraient avoir ceux d’une femme normale. Mes ongles sont brisés à force d’avoir griffé. Mes bras ont été cassés tant de fois. Certaines de mes cotes ont étés fêlées. Non, décidément, je n’ai rien de la gente dame pour laquelle je me fais passé. L’a-t-il remarqué ? Même si mes manières et mon langage sont raffinés mon corps prouve que j’ai subi bien plus de traumatismes et de batailles que ce que je laisse croire. Dans un soupir, je collais mon dos contre le mur le plus proche et me laissais glisser jusqu'au sol, ramenant mes jambes contre mon corps. Le parterre était certes sale, mais mes jambes ne supportaient plus mon poids. Je n’étais pas fatiguée, mais je ne me sentais plus d‘avancer. Le poids de ma culpabilité pesait lourd sur mes épaules, même si grâce à plusieurs années d’entrainement j’arrivais à le dissimuler. Je relevais les yeux vers le jeune homme et demandais, avec une voix légèrement suppliante :

« Toutes les races, m’avez-vous dit... Alors dites moi, de quelle race suis-je, selon vous ? »

Je n’appartiens à aucune race. Techniquement, je ne suis même pas un être vivant, juste une marionnette de chair qui bouge grâce à des runes et au savoir faire d’un fou.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Depuis toujours, la mort fascine les hommes . pv   

Revenir en haut Aller en bas
 
Depuis toujours, la mort fascine les hommes . pv
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Do you want a perfect girl in your life?
» Quel est votre jeu préféré (en ce moment et depuis toujours) ?
» Citation du moment
» adrien passionné des deutz depuis toujours
» C'est toujours la lois du plus fort, il faut se battre jusqu'après la mort..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣. :: VENRYÄ ; Mystery's Cradle . :: — THOUSAND BLADES ; Battle place .-
Sauter vers: