♣.

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [pv Gabriel Héréno] Untruth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Artémis Yukomichy

avatar

MESSAGES : 30
EXPÉRIENCE : 2618

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: [pv Gabriel Héréno] Untruth   Ven 22 Mar - 21:38

«Donc donne moi une raison de trouver ce qui ne va pas
Comprendre et laver les torts autour de moi. »



Mon regard se pose sur l’immense tempête de sable. Impossible de voler dans ces conditions. Je reste suffisamment loin pour ne pas me faire haper par le vent à la puissance fulgurante. Je fronce les sourcils. Au fond, je ne risque rien. Mon corps métallique est solide, bien plus solide que le corps d’un dragon. Mais la sensation de voler et de ne pas pouvoir se diriger, d’être perdu dans la tempête, est très désagréable. Je contourne. Là où a priori le vent semble se calmer, comme par magie. Je m’enfonce dans le sable du désert. Et même si mes rouages sont protégés par cette peau synthétique, la moindre déchirure pourrait me bloquer un membre. Plutôt dangereux, n’est-ce pas ? C’est pour cela que je ne sors habituellement jamais de ma cité souterraine. Cité m’appartenant, où je suis reine, seule maîtresse de mes lois, et où celles de la surface ne régissent pas. Mais voilà. Cette fois, au lieu que l’on m’apporte ma proie, mon innocente et douce victime, il faut que j’aille la chercher. Ma sœur n’est pas capable de mettre la main dessus. Enfin, n’est-elle pas capable, ou n’a-t-elle pas envie ? Tout est relatif… Je sais où je dois me rendre, à quel moment…Mais je ne sais pas à quoi ressemble mon futur torturé. Qu’a-t-il fait ? Oh,je ne sais pas. On parle d’un traître. Un homme qui trahit sa race pour pactiser avec une autre. Même pas un falariel. Non, non, un humain. Un être faible, sans défense, qui ne m’amusera que très peu car peu de résistance et donc évanouissement suite à la douleur.

Je vois à présent l’arche -, oui, c’est bien une arche, où pas un grain de sable ne passe- qui semble servir d’entrée. Le sable semble éviter cet endroit, le vent de même. Comme si un obstacle invisible les empêcher de passer. Je fronce les sourcils. Je fais apparaître l’une de mes marionnettes, l’une de celle qui me servent de simple pions, et la fais avancer en direction de l’arche. Prudemment, je la fais lever un bras, une main. Traverser l’arche. Non. Il n’y a rien. Et je n’ai sentie aucune résistance. Je la laisse pourtant là, ne rompant ni les liens qui me rattachent à elle, ni ceux qui la gardent dans notre dimension. Je m’avance à mon tour, prudemment, toujours. Autant en prenant garde au danger qui peu se trouver à l’intérieur de la tempête, autant au danger qui peut survenir de l’extérieur. Et oui. N’ais-je pas une marionnette runé, et donc avec une volonté propre et une autonomie parfaite, en colère et à mes trousses ? Si. Elle apparaît et disparait n’importe quand. Elle est quasiment invincible. Et son corps est truffé d’armes sophistiquées. Bref. Une machine de guerre, que j’ai depuis ma plus tendre enfance et que je n’ai cessé d’améliorer jusqu’à la perfection la plus…parfaite. Puisqu’il n’y a que ce mot là qui convient. Je traverse enfin l’arche. Ma marionnette pion n’a pas bougé. Je la fais avancer à mes cotés, sa grande silhouette me dissimulant en partie. Grande et menaçante silhouette, sombre promesse de tortures dans un futur plus ou moins lointains.

Je découvre là quelque chose qui me stupéfait, même si j’en avais connaissance. Une cité en ruine. Immense. Comme une capitale d’un temps ancien, révolu. Et malgré sa partielle destruction, je ne peux qu’admirer sa beauté chaotique. Je reste immobile un instant. Au dessus de moi, un dôme de sable et de vent. A l’extérieur, presque un ouragan. A l’intérieur, le calme, le silence. L’apaisement. Je me sens alors comme une gamine. Je me précipite, courant à toute jambes sur le sol. Je déploie mes ailes. Et je m’envole d’un grand battement. Je romps de même tout les liens de la marionnette, et elle disparaît, en attente d’un futur rappel. Tout devient si petit. Mais la cité s’étend à perte de vue. Comme un monde à part. Un passage vers une civilisation perdue. Je suis émerveillée. Je pourrais m’y perdre. Aussi, je prends mes points de repères. Et je m’aventure dans l’inconnu. Seulement, la raison me frappe un grand coup dans la tête, et je perds rapidement de l’altitude. Ma proie devrait arriver bientôt. Et je ne dois pas risquer qu’elle me voit. Aussi, je vole à un mètre du sol et regagne tant bien que mal la proximité de l’arche. Pourtant, je reste à couvert, me dissimulant sans une maison en ruine, dont une partie à été arrachée, sûrement par un dragon en colère volant un peu trop bas. Enfin. Je m’assois donc, cachée derrière les murs à moitiés écroulés, bien dissimulée, en attente d’un bruit pouvant m’indiquer la présent d’une nouvelle venue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Héréno

avatar

MESSAGES : 30
EXPÉRIENCE : 1762

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION :
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: [pv Gabriel Héréno] Untruth   Dim 24 Mar - 21:35

Maudit sable.... il y en avait partout. Gabriel et son groupe peinaient à avancer. cela faisait quelques semaines qu'ils voyageaient à présent et ils touchaient enfin à leur but : les ruines de Septem. En effet, un de ses anciens professeurs avait fait un rapprochement entre les glyphes de son épée et les différents symboles présents dans les ruines. Il pensait qu'en les étudiant de plus près et en faisant quelques recherches, on pourrait faire des liens entre cette civilisation disparue et celle dont Gabriel était le représentant. Et qui sait? peut-être trouveraient-ils quelque chose d'intéressant? Gabriel et le vieil homme s'étaient alors entourés de quelques pilleurs de tombe que l'appât du gain avait motivé. Des hommes en les-quels on ne pouvait avoir aucune confiance mais qui feraient bien l'affaire, Gabriel et son professeur n'ayant rien qui en vaille la peine.
Enfin, leurs souffrances allaient prendre fin, ils étaient en vue de cette fameuse tempête protégeant les ruines.
Ils arrivèrent dans la soirée traversant le corridor magique... C'était impressionnant. le chaos le plus total régnait à à peine une dizaine de mètre d'eux et pourtant il n'entendant que le calme bruit de leurs pas dans le sable dans l'air paisible du crépuscule...

Lorsqu'ils pénétrèrent dans la citée à proprement parler tous restèrent bouche bée. L'or du sable se mêlait au feu tamisé du soleil couchant. La voûte de sable en mouvement donnait à cette lumière un côtés changeant et surnaturel qui enflammait les ruines de bâtiments majestueux s'étendant à perte de vue...

Il fut décidé que l'on passerait la nuit non loin, dans un vieux bâtiment, probablement un ancien logis. On commencerait l'exploration le lendemain. Des tours de garde furent attribués et tous allèrent se coucher, sauf Gabriel qui avait prit le premier quart. Ce dernier ne pouvait pas dormir ... il était trop excité, quelles découvertes les attendaient ici? Il n'en savait rien... Mais il avait un pressentiment que quelque chose se d’important pour lui se jouerait ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis Yukomichy

avatar

MESSAGES : 30
EXPÉRIENCE : 2618

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: [pv Gabriel Héréno] Untruth   Dim 24 Mar - 22:02

Un groupe. Je me concentre, écoute le bruit de leurs pas. Ils sont beaucoup. Beaucoup plus que prévu. Mais pas suffisant pour me dominer en nombre. Je peux tenir jusqu’à 10 marionnettes. Si un combat s’engage, tout ira bien. Je jette un coup d’œil à travers une fissure du mur. Combien ? 6, 7 peut être… Je détaille les membres du groupe. Un vieil homme qui semble savant. Aucun danger ne provient de lui, je le ressens. Et puis, ce n’est pas lui qui m’intéresse. Je continue mon inspection. A coté du vieil homme, un autre, plus jeune, mais qui semble dans la force de l’âge. Je fronce les sourcils. Je ne parviens pas à le détailler plus. Je passe aux autres personnes. D’âges plus diverses, un teint buriné et mat, celui des personnes qui vivent au soleil chaque jour, chaque minute de leur vie. Non. On m’a parlé d’un homme mature, avec la tête d’un soldat. Ceux là ressemblent à des corbeaux, des pillards, des hommes qui sautent sur des cadavres pour leurs voler leurs biens. Ils ne m’inspirent que du dégoût. C’est ce genre là que je retrouve en train de traîner dans mon labyrinthe. Sans mon consentement, de plus. Enfin.

La nuit tombe peu à peu. Il s’avancent un peu, je ne les perds pas de vue. Et lorsque l’obscurité est là, ils s’arrêtent. Une vieille baraque, mais qui tient le choc, en état moyen, mais pas sur le point de s’effondrer. Je me déplace aussi, furtivement, pour me rapprocher, prenant garde à ne pas me faire voir. J’ai deviné qui était ma cible. Le jeune homme, à coté du vieux. Passant de ruine à ruine, murs effondrés à toits écrasés par terre, je me rapproche. Encore et encore. Et je m’arrête finalement. Je suis assez proche pour discerner de la lumière dans le bâtiment, et une silhouette qui guette l’obscurité. Hm. Donc il y a un guet ? Plus difficile que prévu. Enfin. Je plisse les yeux. Et, dans la lueur de la lumière à laquelle il tourne le dos, je devine que c’est ma cible. Je fais apparaître, un peu plus loin, une de mes marionnettes. D’abord cachée derrière un mur, je la fais se lever et s’enfoncer dans les ténèbres en courant. Je l’ai choisie méthodiquement. Elle ressemble à une humaine, mais son corps est cachée par un voile noir et un masque blanc. Plus grande, plus rapide aussi que les humains. Un corps fin mais robuste. Parcourut par une centaine de lames. Il ressemble par certains aspects à Ami. Mais il n’est pas lui. Le but ? Attirer l’homme eu dehors, qu’il s’éloigne, mais juste un peu. Après, à mon tour de jouer. Il faut juste prier pour pas qu’il prévienne les autres, qu’il soit assez stupide pour s’éloigner seul de groupe… Et puis au pire, voyez vous, j’ai toujours un second atout. J’ai le physique d’une petite fille. Et je peux, sans aucun problème passé pour une gamine abandonnée là. Et donc, qu’ils m’accordent leur confiance, m’intègrent au groupe, et ainsi que je puisse agir tranquillement, et leur planter un couteau dans le dos. Littéralement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Héréno

avatar

MESSAGES : 30
EXPÉRIENCE : 1762

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION :
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: [pv Gabriel Héréno] Untruth   Lun 25 Mar - 22:23

Du mouvement, une silhouette fugitive... Gabriel l'avait vu, il en était sûr... ce n'était pas un des multiples reflets de la lune sur ce dôme de sable. Qu'est-ce que ce pouvait bien être... Gabriel mit ses lames à nu et scruta les ténèbres à la recherche de cette silhouette.
Gabriel se posta à l'embrasure de la porte, ses yeux n'avaient pu lui jouer des tours... Il décida de réveiller les autres. Quoi que cela puisse être, ça ne s'était pas donné la peine de s'approché plus que nécessaire et avait fuis dès qu'il avait été repéré, ne présageant rien de bon.
Un peu grognant les pilleurs de tombe commencèrent à sortir de leur torpeur. Le professeur s'étonna alors

Une ombre? Je n'ai jamais entendu dire que l’orée des ruines étaient dangereux ou comportait un quelconque gardien...

Les pilleurs commencèrent à discuter entre eux, que fallait-il faire?

Son comportement était plus celui d'une bête sauvage ou d'un éclaireur Monsieur.

Le mot éclaireur mit un certain trouble dans l'esprit des hommes, certain s'agitèrent d'autres proposèrent qu'on aille les trouver avant qu'ils nous trouve. Le vieux sage calma les esprits et reprit

Voilà qui est étrange... nous ferions mieux d'attendre le levé du soleil pour agir, s'il s'agit d'une bête elle aura un nette avantage sur nous pendant la nuit. Rob, vous prendrez ce quart avec Gabriel, et que tout le monde garde son arme à proximité, s'il s'agit d'une bête quelconque elle ne reviendra pas s'il s'agissait d'un éclaireur...

Nous leur ferons bon accueil Monsieur ne vous inquiétez pas.

Lui répondit Gabriel en souriant. Rob était une brute mais reconnaissait l'autorité qu'avait Gabriel. l'instinct de survie sans doute. Leur garde débutait paisiblement l'ombre ne réapparaissant pas laissant place au silence de la nuit et aux lumières diaphanes de la lune se reflétant sur les milliers de grains de sables tourbillonnant au dessus d'eux. Spectacle enjôleur et hypnotique qui ne lassait pas Gabriel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis Yukomichy

avatar

MESSAGES : 30
EXPÉRIENCE : 2618

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: [pv Gabriel Héréno] Untruth   Mar 26 Mar - 19:17

Et ce qui devait arriver…N’arriva pas. Je peste. Intérieurement. L’homme est plus intelligent que ce que je pensais. Un peu trop, même. Pourquoi n’a-t-il pas foncé, tête baissé, comme un ‘preux’ chevalier, avec l’idée de passer pour un héro une fois l’ennemi terrassé ? Non, là, il reste sur le seuil de la porte, observe, et finalement se détourne de l’embrasure. J’entends du bruit dans la baraque abandonnée. Des paroles que je ne saisie pas. Et puis, bientôt je vois deux silhouettes au lieu d’une. Pardon ? Ce maudit être misérable a réveillé des autres ? C’est un problème. Je pourrais y aller de façon barbare et rentrer dans le tas. Après tout, j’ai l’avantage du nombre. Mais le vieil homme doit être intelligent, et donc il déterminera vite, une fois qu’il aura compris que ce ne sont que des marionnettes, qu’il y a quelqu’un qui les dirige. Sinon, m’approcher moi-même, soudoyer leur confiance à ma façon ? Trop risqué. Ils se méfient. Et je devrais être vulnérable. Bon. Un remix de tout ça ? Allez.

Prenant milles précautions, je m’éloigne de leur campement provisoire. Je prends garde à rester invisible. Une fois hors de vue, je m’autorise à courir à découvert, et même à déployer mes ailes pour voler à ras le sol et prendre encore de la distance. Je m’arrête à un moment, observe les environs. Partout, des cachettes. Un endroit parfait. Un ancien temple, aussi, avec des piliers hauts mais solides, que le temps n’a pas pu détruire ni même affaiblir. Encore mieux. Un peu plus loin, j’aperçois une pyramide. Un peu plus loin, mais encore suffisamment proche de ma cible pour mette en place mon plan. Je décolle à nouveau, et me trouve un recoin caché par l’ombre d’une grande pierre sur la pyramide, un endroit non éclairé par la lune un peu trop présente à mon goût. Et, alors que je me prépare à hurler comme si ma vie en dépendait, une silhouette bien trop familière apparait. Mon cri s’étrangle dans ma gorge. Ami. Il est juste en bas. Il me fixe. Avec les orbites vides de son masque blanc, taché de gouttelettes de sang, qui semble un peu trop récent. Mon dieu. Mon dieu, mon dieu, mon dieu. C’est pas possible. Pourquoi là, maintenant ? Je le vois disparaître. Je n’attends pas, je redécolle à une vitesse surprenante. Mais une main attrape ma cheville, me tire brutalement vers le sol. Je hurle. Mais vraiment de terreur cette fois. Je heurte violemment les pierres de la pyramide, provoquant un micro éboulement de pierres mal fixées. Mon cri s’est tu. Je suis sonnée par le choc. Ami a lâché ma jambe. Il est là, penché au dessus de moi. Son visage est sans émotion, un masque tâché par un liquide rouge sombre, des gouttes qui glissent encore un peu sur la blancheur parfaite d’Ami. Et je devine, sur la longue cape noire qui le couvre entièrement, des gouttes semblables. Je roule sur le coté au moment où il abat sa main sur moi. Main qui brise la pierre où je reposais à l’instant d’avant. Lui aussi, est intelligent. Un peu trop. Il sait avec quelle force il peut me briser. Et il ne semble avoir aucun remord à vouloir tuer sa créatrice. Mais finalement, il me servira peut être. Et au lieu de simuler une agression, elle se passera vraiment. Il faut juste que je tienne jusqu’à l’arrivée des autres, pour pouvoir ensuite faire semblant de m’évanouir. Si je m’évanouis sans attendre leur arrivée, je suis sûre d’être tuée. Je continue à rouler pour m’écarter. Chose non prévue…La pente de la pyramide. Ç’aurait pu être drôle si ça avait dans d’autres circonstances. Mais non. Je glisse sur la pente et fais un roulé boulé jusqu’en bas, où, sans attendre, je décolle, l’esprit encore embrumée par la cavalcade incontrôlée. Je manque de me prendre la pyramide en pleine face et zigzag un peu, avant de reprendre mon propre contrôle. Je cherche Ami du regard. Il a disparu. Encore. Mais je me doute qu’il n’est pas loin. Je tourne la tête en tout sens. Il ne faut pas que je me pose. Et quand bien même je pars, il me suivra. Ma seule chance est l’arrivée de ces hommes. Avec un peu de chances, Ami disparaîtra sans tenter le combat et me laissera mettre en marche mon plan. Avec de la malchance, il tuera toute la petite troupe ainsi que ma cible. Et tout ce que j’ai fais à présent n’aura servit à rien. Je fixe autour de moi. Les sourcils froncés. Ce n’est pas ma cible que je chercher, mais bien Ami, même si d’un seul œil je guette la joyeuse petite troupe qui, dans tout les cas, finiras massacrée. Je suis dans las airs, éloignée de tout ce qui pourrait servir de point d’apparition d’Ami. Il sournois, fourbe, et extrêmement intelligent. Et ça, je suis la seule à le savoir, avec la jeune reine falariel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Héréno

avatar

MESSAGES : 30
EXPÉRIENCE : 1762

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION :
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: [pv Gabriel Héréno] Untruth   Mer 27 Mar - 13:21

Un cri déchira la nuit. Le cri d'un enfant. Gabriel se redressa d'un coup et regarda le pilleur de tombe. Il l'avait entendu lui aussi... Qu'est-ce qu'un gamin pouvait bien faire ici???
Le jeune homme réfléchit à toute vitesse, la silhouette qu'il avait vu devait effectivement être une bête sauvage pour s'attaquer à un enfant et le laisser crier ainsi. Il chargea donc le pilleur de réveiller les autres pendant qu'il fonçait au secoure de l'enfant qu'importe ce qu'était cette créature, il pourrait bien la maîtriser suffisamment longtemps pour leurs laisser le temps de le rejoindre si jamais elle s'avérait vraiment coriace.

Gabriel couru vers la zone où il avait entendu le cris regardant partout. Il surveillait aussi les toits, ce n'était pas le moment d'être surpris. En levant les yeux il aperçut un petit humanoïde volant en cercle sous la voûte de sable. Un enfant falariel?! Comment avait-il pu atterrir ici? Enfin au moins il était sauf pour l'instant. Gabriel attendit les autres et leur montra la petite forme voletant au dessus d'eux.

Ils montèrent donc sur le toit d'un large bâtiment que le temps n'avait eu la force de détruire et essayèrent d'attirer l'attention de l'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis Yukomichy

avatar

MESSAGES : 30
EXPÉRIENCE : 2618

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: [pv Gabriel Héréno] Untruth   Mer 27 Mar - 18:58

Et là, devant moi… Chance inespérée. Ma cible. Mais seule. Je pince mes lèvres avec mes dents, nerveusement. Je suis encore trop long pour qui le voit, et je fais semblant de l’ignorer. En fait, je surveille les alentours. Il ne faut pas qu’Ami le voit, ou du moins, il ne faut pas qu’il s’y intéresse. Je tourne, retourne en rond. Mais Ami ne se montre pas. Il semble attendre. Du coin de l’œil je vois la fin de l’expédition arriver. Toute la troupe est là. Ont-ils abandonnés leurs camps ? Probable. Quoique. Je recompte. Le vieil homme n’est pas là. Hum. Surement de garde. Du coin de l’œil, j’observe leurs mouvements. Ils prennent de la hauteur. Imbéciles heureux ! Ils gesticulent, comme pour que je les regarde. Je m’exécute. Et c’est alors qu’Ami apparait. Dans leur dos, à plusieurs mètres, mais il les regarde. Je le connais tellement que j’ai l’impression de voir un sourire se dessiner sur son masque immobile. Oh, non. Non, non, non, et non ! Il disparait. Et réapparait un quart de seconde après au milieu de leur petite bande. En un instant, deux des hommes sont tués, sans qu’ils aient le temps de savoir pourquoi. Ami disparait aussi tôt. Il réapparait un peu plus loin, comme pour les narguer. Me narguer. Il secoue des dagues pleines de sang. Je regarde les cadavres. Une flaque, sous eux. Egorgés ? Sûrement, sinon il n’y aurait pas autant de sang. Je pense. Il disparait encore. Je n’attends pas. Je fonce sur le petit groupe à tire d’ailes, hurlant, désespérée, voulant sauver à tout prix ma cible :

« Attentiooon ! »

Et c’est lorsque je rentre dans le reste du groupe vivant que je réalise qu’Ami, s’il l’avait voulu, aurait déjà été là. Je percute ma cible violemment, je cherche à reprendre le contrôle de moi-même, redécolle de façon très…chaotique, un peu sonnée par le choc. Je prends la hauteur autant que je peux. C’est au moment où je me retourne que j’aperçois Ami, à nouveau sur le toit de la de baraque en compagnie du joyeux petit groupe. Son bras a traversé encore un pillard. Ma cible est à terre. Je suppose que c’est lors de notre impact. Ma marionnette disparait à nouveau. Pour la sentir me tomber dessus, sans que je comprenne d’où. Son poids entraîne ma chute. Je m’écrase par terre. Et chose qui ne m’est pas arrivé depuis longtemps, je ressens de la douleur. Mes organes internes, sont touchés, blessés par la chute. Je reste par terre. Ami à a nouveau disparut. Je prends appuis sur mes coudes, puis sur mes mains pour me redresser. Et je crache du sang. Mon sang.Je suis horrifiée. Je n’ai plus vu mon sang depuis bien longtemps. Je tousse. A en vomir. Mais cependant, je redécolle, encore une fois, mes ailes blessées me tiraillant. Ra, maudites parties de mon corps encore organiques ! Je jette un coup d’œil vers les types. Trois cadavres. Mais ma cible est toujours là, bien vivante, avec encore deux pillards. Ami semble ne plus attaquer. Mais je reste dans les airs. Luttant contre ma douleur. Après tout, même pour une victime, je ne compte pas risquer ma vie plus que ça. Si Ami veut le tuer, qu’il le tue. J’en aurais bien d’autres à mon retour à la capitale…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Héréno

avatar

MESSAGES : 30
EXPÉRIENCE : 1762

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION :
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: [pv Gabriel Héréno] Untruth   Mer 3 Avr - 20:53

Stupide gamine... Gabriel était à terre pendant que ses hommes se faisaient décimer... et la voilà qui reprenait son vol! elle semblait néanmoins mal en point... Gabriel, qui s'était relevé prestement dégaina ses armes

ON SE REPLI, ON BOUGE ET VITE. SURTOUT RESTEZ GROUPE. ET ON SURVEILLE SES ARRIERES!

Des instructions brève, claire ne souffrant aucune remarque ou insubordination. Même s'il n'étaient pas des soldats, l'instinct de survie des pilleurs de tombe fit d'eux d’excellents subalternes. avec une rapidité effarante on se mit en position et l'on quitta le bâtiment. Cette fillette stupide devrait avoir le zeste d'envie de vivre lui permettant de les suivre... Gabriel se concentra donc prêt à une attaque... qui ne manqua pas à peine sortit du bâtiment, il jeta un bref regard en arrière. Il ne vit qu'au tout dernier moment la lame qui fonçait vers sa gorge. On décale, on avance. Le calme du combat le prit instantanément, tout avait disparu autour de lui pour ces quelques dixièmes de secondes... Il était dans sa garde, la créature de s'attendait pas à un tel geste. Gabriel donna un grand coup avec le pommeau de son épée courte, pas le temps pour mieux. Il sentit alors le poids de cette créature... Elle était incroyablement dense. malgré cela elle fut envoyé au loin. La chose se stabilisa et atterri sans trop de dommage visiblement. Elle dévisagea cet être qui venait de l'atteindre. En dépit de son hideux masque blanc, Gabriel sentait... Une forme de ... curiosité? Ou d'amusement...Il ne savait trop. En tous cas, la silhouette enfantine troublait véritablement Gabriel. qu'était cette chose? En tout cas, il avait acquis une certitude, ce n'était pas humain. Trop dense, et trop résistant. Le coup que Gabriel lui avait asséné aurait dû largement suffit pour lui briser un os ou deux ou au moins, le mettre hors de combat... Pourtant l'humanoïde le dévisageait tranquillement avec suffisance. Puis, il disparaît.

Tous rentrèrent alors au camp au pas de course, chacun surveillant ses arrières ou en chargeant un autre de le faire. Il fallait que Gabriel parle de cette rencontre avec son professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis Yukomichy

avatar

MESSAGES : 30
EXPÉRIENCE : 2618

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: [pv Gabriel Héréno] Untruth   Mar 9 Avr - 14:16

Un coup d’œil. J'aperçois Ami qui attaque ma proie, qui, plus douée qu'elle n'en a l'air, pare et attaque à son tour, projetant mon ancienne marionnette plus loin . Je fronce les sourcils. Le bougre a de la force... Il hurle un ordre, que je perçois comme un repli, tandis que l'être de métal disparaît à nouveau. Hm. Bande de crétins. Vous ne m'aidez pas. Mon plan se déchire à cause de vous. Vous me compliquez la tâche. Quoique... L'apparition d'Ami a un bon point, il vous a cruellement affaibli. Et j'ai eu le temps d'apercevoir le style de combat de ma très chère proie. Il semble préférer attaquer là où on ne s'y attend, être là où il serait le plus idiot d'être... Pour finalement frapper convenablement. Un autre style de combat ? Oui, il semblerait. Les barbares de nos contrées de m'ont pas habituée à cela. Finalement, je me laisse descendre petit à petit, sur le sol, et lorsque mes pieds le touchent, je me laisse m'effondrer sur le sable. Mes douleurs sont centrées à deux endroits, mes ailes et mes organes. Mais je n'ai pas le temps de me laisser déstabiliser par cela. Il faut que je réfléchisse, et vite, à ce que je vais bien pouvoir faire, pour rattraper la situation. Je n'ai pas encore suffisamment analysé le combat de l'homme pour pouvoir l'affronter de face, de plus ma couverture toute parfaite s'écroulerait s'il parvenait à comprendre que je tirais les ficelles. Littéralement. Continuer dans mon rôle de pauvre gamine ? Ouais, c'est une bonne idée. Je pourrais même prendre goût au jeu. Je replie mes ailes et m'avance dans la direction qu'ils ont suivit pour repartir, abandonnant là les trois corps. Et finalement, une envie me prend, Je redécolle. En me dépêchant je peux les rattraper. Et même en tuer un ou deux de plus, histoire d'affaiblir encore un peu la troupe. Il suffit de ne pas me faire voir. Aussi, je vole au ras du sol, en empruntant un chemin parallèle à celui des hommes. Je les rattrape plus tard que prévu, à même pas 100 mètres de leur campement. Je dois agir vite, avant qu'ils ne l'atteignent. Ils sont cependant sur leurs gardes. J'invoque une de mes marionnettes tout en me posant, celle là même que ma cible a pu voir filer quelques dizaines de minutes auparavant. Je la fais bondir dans leur champ de vision, restant moi même invisible dans l'obscurité. J'agite habilement mes doigts, et, tandis que le plus traînards des bandits réagit, elle se jette sur lui, sans même tenter d'être combattant. Son poids suffit très souvent à broyer la personne sous elle. Et quand bien même, pour être sûre de sa mort, je fais ouvrir la cage thoracique de ma marionnette, qui je le sais très bien, ressemble à une gueule de mégalodon aux nombreuses rangés de dents d'au minimum 12 cm. Je fais se refermait violemment la cage thoracique de la marionnette, lacérant sa tunique en même temps que le ventre de sa victime. Puis mon pantin bondit dans un mouvement tout sauf humain en arrière, mais non vers moi. De connaissance, de sais que l'homme n'a pas pu survivre. Le poids considérable de ma création a broyer ou au moins fêlé chaque cote et chaque os du tronc du corps de la victime, et l'action de la cage thoracique lui a lacéré l'abdomen, aussi sûrement que l'aurait l'ancêtre du requin, dont est inspiré mon piège. Et je décide de laisser se sacrifier ma marionnette. Après tout, après la défaite contre Ami... Et affronter ma cible principale me permettra de voir son style de combat, et de me mesurer dans l'ombre à lui, sans qu'il ne le sache. Et disparaître avant qu'il se rende compte que quelqu'un tirait les ficelles du combat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Héréno

avatar

MESSAGES : 30
EXPÉRIENCE : 1762

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION :
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: [pv Gabriel Héréno] Untruth   Mer 8 Mai - 19:42

Un cris, un craquement sinistre, un homme en moins.

BON SANG!

Gabriel jeta un bref coup d’œil en arrière il aperçu une autre créature, semblable à une femme si on omettait l'immense mâchoire qui habitait son thorax. Il y en avait donc plusieurs?! Il ne reste que Rob et lui de leur petite troupe. Et Aemis! Son professeur! Gabriel se devait de le protéger! Ils n'étaient plus très loin à présent. Il ne pouvait cependant pas prendre le risque de tourner le dos à se monstre.

Rob, cours et va protéger sir Aeris je te couvre!

Bien!

L'homme se fit pas prier et pris ses jambes à son cou. Gabriel se jeta alors sur la chose, il fallait qu'il l'occupe un petite dizaine de seconde avant de pouvoir effectivement battre en retraite et se rapprocher de son professeur. Gabriel parcouru les quelques mètre le séparant de son adversaire rapidement. Et se prépara à asséner un coup à la jambe de la jeune femme pour réduire sa mobilité. La créature bougea au dernier moment avec une rapidité hors-normes et para l'attaque avec une lame qui semblait sortir de son avant bras. La rapidité de l’humanoïde ne surpris qu'à moitié le jeune maître d'arme. L'implantation de cette lame beaucoup plus.
Cependant sa seconde lame partait déjà en direction de l'épaule de cette fine silhouette laquelle fut aussi parée par l'autre avant bras de cette créature. Gabriel vit alors le genoux de la créature s'approcher dangereusement de son plexus. On se décale, on avance. Gabriel se propulsa sur le côtés et, se retrouvant au coude à coude avec la chose se retourna pour lui infliger un terrible coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [pv Gabriel Héréno] Untruth   

Revenir en haut Aller en bas
 
[pv Gabriel Héréno] Untruth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Gabriel Soap, [validée]
» Justin Gabriel Vs Ted DiBiase Jr
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣. :: VENRYÄ ; Mystery's Cradle . :: — SEPTEM ; Sandy pyramid .-
Sauter vers: