♣.

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shut up, [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kamæl T.

avatar

MESSAGES : 24
EXPÉRIENCE : 2580

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION :
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Shut up, [pv]   Lun 11 Mar - 13:36


Shut up,
And let me go.


[pv] Miloniä Yukomichy.


« Kamæl. »
Il m'avait fallu plus d'une heure pour arriver à me débarrasser du chien de garde de la princesse, Ena. Je l'avais moi-même recommandée pour son talent incontestable et pourtant contesté. Mais voilà, elle était aussi une personne tout à fait insupportable. Elle venait se coller à moi sans cesse, décrétant qu'elle n'avait rien de mieux à faire que de me suivre partout. Et moi qui avais pensé réussir à me séparer d'elle lorsqu'elle serait devenue la garde rapprochée de Miloniä...
Une heure à courir partout dans la tour des Assassins, à essayer de la semer, de me cacher, à tout tenter pour qu'elle fasse demi-tour et retourne voir la princesse. Mais non, impossible, elle continuait de me suivre, me trouvant peu importe l'endroit où j'étais. N'hésitant pas à passer pour une idiote à courir un grand sourire aux lèvres, à embarrasser le premier Assassin sur son chemin, et à rendre fou les Maîtres. Il est vrai que certains Maîtres appréciaient sa gaminerie, disant qu'elle amenait un peu de gaieté dans cette tour bien trop sombre. Les autres rétorquaient qu'on n'était pas ici pour s'amuser et qu'un Assassin devrait plutôt savoir où est sa place, et passer son temps à apprendre à tuer, et non à crier un peu partout dans les étages. Ils ne se mettaient tous d'accord à son sujet que sur un détail : elle était peut-être bien la plus nulle des Assassins.
Dernièrement, sa valeur a été remise en cause. Les Maîtres du conseil se sont rendus compte qu'elle n'était peut-être pas aussi nulle qu'ils le pensaient. Après tout, elle avait réussi à les tous menacer en un seul mouvement. Elle avait eu leur vie entre les doigts, et ils en avaient été parfaitement conscients. Mais le lendemain, elle était de nouveau cette folle gamine qui court après les fantômes, donc après moi. C'est amusant de voir les plus grands ne pus savoir quoi penser d'elle. Mais je ne sais moi-même plus comment m'en débarrasser, et ce qui m'inquiète le plus est que j'ai accepté de passer une heure entière à courir dans les couloirs... et à mettre... amusé... je n'en reviens pas moi-même.
Mais voilà, j'ai fui par la fenêtre, profitant des ailes qu'elle n'a pas pour partir le plus loin possible. J'étais venu dans la tour pour récupérer un contrat que de nombreux Assassins n'avaient pas réussi à remplir, aussi étais-je parti dans la direction de ce contrat : Heiron.

Atterrissant là où se posent normalement les Dragons, je pris rapidement la chambre la plus haute de la citadelle. C'était l'endroit le plus sûr pour moi. Le seul endroit où l'on peut observer absolument tout et partir sans que personne ne le voit. C'était un point stratégique. Je ne connaissais rien de ma cible, ce qui était bien rare, aussi pris-je le temps de lire le contrat, et d'enquêter dans l'auberge. J'avais le temps avant de remplir ce contrat, alors je n'étais pas pressé.
C'est en enquêtant auprès de la réception que je pris conscience d'une présence familière dans une des chambres de l'auberge. Je ne savais pas ce qu'elle faisait ici, mais je me devais d'être au courant. Je montais donc les étages à la recherche de la bonne porte. Une fois trouvée, je frappai doucement, et prononçai quelques mots à son attention :


~ Service de chambre, Princesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.calameo.com/read/00027477902b84ecbdaf1
Miloniä Yukomichy

avatar

MESSAGES : 6
EXPÉRIENCE : 2091

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : faire revivre la guilde des assassins
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Shut up, [pv]   Lun 11 Mar - 18:52

    Princesse par ci princesse par là,... Stooppp !! J'avais disposé un mot sur la porte de mon bureau appartement en disant simplement [g]* parti pour une mission diplomatique*[/g]. Mission diplomatique qui n'en était pas une, je voulais simplement échappé aux maîtres qui hurler après mon garde personnel, je n'étais pas sa nounou ! Elle savait très bien se débrouiller seule, elle désirait jouer, grand bien lui face, cela déranger les maître rabat-joie qui essayer de donner un cours théorique de maîtrise des poisons, laissez moi rire, tant mieux, on n'as jamais vu des apprenti assis sur un banc comme à l'école ! Que les plus jeune apprennent à lire, écrire et compter oui normale mais que ceux qui maîtriser le langage du papier reste des heures à écouter des maîtres plus vieux que l'alliance leur donner des pseudo cours, non non non et re non. Alors oui je laissais volontairement Ena faire joujou avec mon ombre. Le pauvre, lui qui n'aimais guerre jouer au loup dans le rôle du pourchasser. Je riais déjà de ma bêtise et de sa colère. Mais bon, tant pis, je m'excuserais quand il reviendrais de sa mission ou déjà tant des miens avais lamentablement échouer à tuer quelqu'un... C’était d’ailleurs une première, 5 maîtres assassins était revenue en sale état après avoir accepter cette requête. Puisqu'ils avaient tous étaient méchamment abîmé j'avais envoyer un message a Kamæl directement afin qu'il voit se qui posait problème et règle cette affaire qui nuisais grandement à la réputation de notre petite affaire.
    Puis une fois le message envoyer et la requête placer dans le rouleau dédié uniquement au requête pour Kam, je parti sans même prévenir Ena, pour m mission diplomatique. En faite c'était une mission de repos de l'âme pour moi même, Phatalys et moi même avions grand besoin d'air alors nous partîmes rapidement pour arriver à une auberge non loin d'un camps qu'on nous avais demander d'éradiquer. Je m'étais donc garder cette requête pour moi et je me prélasser maintenant dans un bain Paillette à mes cotés me lançant des glatissements indigné a chaque fois que j'osais l'éclabousser avec un peu de mousse. Et moi je retomber en enfance, à l'époque ou Priest, l'aigle de mon défunt maître me surveiller durant mes bains et que je riais de l’embêter. La encore je riais au éclat devant les regards noirs de mon meilleur amis. Je fini néanmoins par sortir de mon bain devant les coups porter à la fine cloisons, apparemment je déranger avec mes rires. Paillette me laissa tomber ma serviette sur la tête avant de sortir pour aller dans la chambre, sur un montant du lit à en juger par le craquement sinistre qui venais de me parvenir, je me séchai rapidement, enroulai mes longs cheveux dans une autre serviettes et sorti avec la 1ere autour de moi, quand j’apparus dans l'encadrement de la porte, mon amis siffla, si si je vous jure que c'est lui : je lui lançais la serviette en questions avec un « Vas tu te taire ! » amusé. Alors qu'il essayer de se sortir de la, non sans hululement indigné, je m'habillais, sachant très bien qu'il finirais par sortir, même si pour cela je devais racheter une serviette à cette belle auberge. Je ris, le voyant toujours se battre et se débattre, je m'approchai : « Attend, je vais t'aider ! » dis-je d'une voie douce que peu me connaissais et je sorti mon animal de compagnie de sa cage, il me regardai déjà, certainement se demandant la punitions qu'il m'infligerais. Je stoppa net ces pensée en lui mettant mon harnais de lancé sous le becs, «  Tu m'aide ? », Nouveau glatissements, et il pris le bout du harnais dans son bec avant de s'envoler pour faire faire à mon harnais les mouvements afin que je puisse le passer sans problème. Une fois équiper je sorti la requête qui émanais de la royauté vu le sceau, enfin tant que la récompense était donnée, je me moquer de savoir qui avais demander un tel carnage. Je m’affalai sur mon lit lisant à voix mi-haute se que mentionnais la requête. Soudain je me tut, du bruit dans le couloir, quelqu'un dehors, devant la porte... Puis une voix, je souris me levai et allai ouvrir :


    «  Je n'ai guerre eu le temps de faire mon lit, mais la salle de bain et a nettoyer ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamæl T.

avatar

MESSAGES : 24
EXPÉRIENCE : 2580

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION :
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Shut up, [pv]   Lun 11 Mar - 22:47


« Kamæl. »
On m’avait dit que Miloniä était partie en mission diplomatique, sans prévenir. Je me doutais bien qu’elle avait juste inventé une excuse pour s’enfuir, mais de là à la retrouver en train de prendre du bon temps dans la citadelle… C’en était presque hilarant. Ce n’était pas toujours facile pour moi avec Ena, mais j’imaginais bien que ça devait être pareil avec la Princesse. Non que la jeune femme ose embêter Miloniä, mais les Maîtres devaient plutôt se plaindre à longueur de journée du comportement de la jeune garde.
Ils pourraient faire un effort de compréhension, tout de même. Quand je suis arrivé dans la tour, je lui ai demandé si elle n’avait rien de mieux à faire que de venir m’embêter. Elle m’a répondu qu’elle était censée aller à un cours sur la maîtrise des poisons. Franchement, j’ai bien ri en l’apprenant. Ils n’auraient vraiment pas aimé qu’elle participe à ce cours, elle aurait été capable de leur apprendre beaucoup plus de choses qu’eux ne pourraient le faire pendant ce cours. Elle avait une connaissance incroyable des poisons, et il me semblait bien que personne au monde n’était capable de lui apprendre quoique ce soit de plus. Mais je n’ai rien dit, comprenez bien que si j’avais ouvert ma bouche, elle aurait été bien trop contente de savoir que je lui fais des compliments.
Une gamine, je vous dis.
Mais ce n’était pas le sujet. Sans y être invité, j’entrai donc dans la chambre en écartant Miloniä d’un bras. J’inspectai rapidement la pièce, jetant un regard à l’oiseau et observant la vue. Je ne savais même pas vraiment pourquoi je prenais la peine de faire ça. C’était sa chambre, certainement pas la mienne. Qu’est-ce que ça pouvait bien me faire ? Je me retournai donc vers la princesse. Elle avait osé me demander de nettoyer sa salle de bain, n’est-ce pas ? Mon œil unique se fixa sur son visage, un sourire amusé étirant mes lèvres.


~ Eh bien, je repasserai donc quand Madame prendra son bain.
Je lui offris un petit clin d’œil suite à cette petite provocation. Vous avez déjà vu un borgne faire un clin d’œil ? Ca doit être comique, vraiment… Mais passons. Je vis Phatalys, posée soigneusement dans un coin de la pièce. Je m’approchai du lit où reposait cet animal tout à fait étrange que la Princesse trimballait partout. En me voyant approcher, il me lança un regard noir et n’hésita même pas une seconde à donner un coup de bec en ma direction. Toujours aussi peu aimable celui-là. Tch.

~ Tu sembles prendre du bon temps pour une mission diplomatique, Miloniä. Et tu devrais sécher tes cheveux correctement, tu pourrais attraper un rhume, et qui sait combien de fois et par quels moyens Ena essaiera de te faire avaler des médicaments bizarres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.calameo.com/read/00027477902b84ecbdaf1
Miloniä Yukomichy

avatar

MESSAGES : 6
EXPÉRIENCE : 2091

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : faire revivre la guilde des assassins
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Shut up, [pv]   Lun 11 Mar - 23:25

    Je le regardais passer sans m'offenser de son geste d'écart quand j'aurais égorger un autre, bref passons. Je fermai la porte juste a temps pour voir paillette exprimer sa mauvaise humeur. Il savait tres bien que l'arriver de mon camarade assassin signifiais aussi la fin de nos jeux. Il mettait donc un point d'honneur à etre désagréable avec mon Ombre et invité Kamael . Je ris de nouveau en voyant la tete de Kamæl, décidément les oiseau ne l'aimais et il leurs rendait bien. Je murmurais sans réellement y pensais :
    * Désolé pour toi je sort justement de mon bain...*
    Je ris doucement en le voyant si naturel alors que nous étions l'un comme l'autre supposé etre en mission. Je ris de plus belle quand il me sorti l'excuse de la mission diplomatique. Et puis quoi encore, d'accord c’était désormais mon lots quotidiens d'aller et venir entre les bals et les réunions avec la noblesse des différents peuple mais moi aussi j'avais le droit de m'amuser. Je pris le rouleau de requête dans ma veste et lui lançais à la figure. Le rouleau tomba mollement sur le lit, Kamael ayant éviter le projectile facilement. En pensant au médicament farfelu de Ena, j'attrapai ma serviette et ma brosse d'un même geste, lançai les 2 sur kam et m'assis à terre devant lui.

    «  Si monseigneur veux bien se donner la peine d'aider une jeune femme... »

    Ironique quand tu nous tiens, j'avais l'impression en y repensant de plus pres que nos conversation avais toujours étaient ainsi, ironie. Même si derrière nos joutes verbale se cachait des sentiments que ni lui ni moi ne voulions réellement, ils y avait aussi, le rapport de deux assassins de hautes classes qui se parlent de requête en cours sans émettre une seul fois les mots décisif pour les arrêter. Nous ressemblions a de vieux amis qui se retrouver toujours avec plaisir, même si malheureusement ceux qui ont assister à nos retrouvailles s'en souviennent rarement. C'est vrai apres tout, les morts ont tres mauvaises mémoires. Pendant que je pensais à la relations étrange qui me lié à Kamael, tout en attendant bien droite et bien sagement qu'il sèche et coiffe mes cheveux, je me souvint de sa propre missions, missions pour laquelle il était supposée être ici, en ce même lieu que moi. Je fermai les oeils attendant qu'il se décide et je dit doucement :

    «  As tu trouver ceux que tu cherche et qui s'en sont malheureusement pris aux nôtres ? »

    La haine dans ma voie, même si cette dernière était particulièrement calme laisser devinais que j'aurais volontiers pris la place de kam pour régler le sort des abrutit qui c'étaient mis sur la route de Sil Vokun, l'alliance des assassins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamæl T.

avatar

MESSAGES : 24
EXPÉRIENCE : 2580

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION :
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Shut up, [pv]   Mar 12 Mar - 0:22


« Kamæl. »
Cet oiseau ne m’aimait pas. Et je ne l’aimais pas. Il passait son temps à essayer de me faire mal. Et je passais mon temps à l’embêter. Finalement, nous étions peut-être faits pour nous entendre ? Je venais d’ailleurs de cueillir l’attaque de la bête féroce d’une pichenette sur sa petite tête, quand la Princesse m’envoya son contrat à la figure. Je l’évitai sans trop de mal, et concentrai de nouveau mon attention sur Miloniä. Ce n’était pas une si mauvaise idée, puisqu’elle me lança sa serviette et sa brosse. Me prenait-elle pour sa nourrice ?

~ Monsieur se donne justement la peine d’aider seulement les jeunes femmes, Princesse.
Je laissai insinuer qu’il était bien trop tard pour la nommer ainsi, en appuyant bien sur le mot ‘jeunes’. Depuis mon retour de l’oubli et sa rééducation suite à nos retrouvailles, notre relation avait été ainsi. Une série de phrases ironiques et méchantes, qui pourraient paraître blessantes à un quelconque spectateur. C’était le genre de relations qu’on ne pouvait pas avoir avec n’importe qui. Et qui démarrait sans qu’on ne s’en rende vraiment compte.
Je pris place derrière l’Assassin, et me concentrai à ma nouvelle mission. A bien y penser, ça me paraissait presque nostalgique. Moi qui avais voulu être oublié et tout oublier, je ne pouvais pas m’empêcher de penser à ces années que j’avais passées à devoir lui coiffer ses longs cheveux. Combien de fois avait-elle prétexté que ça faisait partie de mon entraînement ? Ca avait fini par être une habitude, un petit moment de silence et de calme entre le maître et son élève, après une longue journée d’exercice. Je ne regrettais rien de cette période. Mais je n’arrivais pas à savoir si ça me manquait ou pas du tout.
C’était toujours un peu confus.
Mon attention se sépara du passé pour revenir sur le présent. La question qu’elle posa ne m’étonna pas. Il fallait bien que ça arrive à un moment où à un autre, vu le mal que le contrat avait fait aux autres Assassins. Je les avais repérés en arrivant, bien trop peu discrets et ne semblant pas bien intelligents. Mais en enquêtant dans la journée, j’ai pu comprendre que les Maîtres avaient dû se faire tromper, même si c’était une pensée qui ne me réjouissait guère. J’étais habitué à tromper les vieux, mais que de simples inconnus y arrivent, alors même que les Maîtres essayent de finir leurs contrats rapidement… c’était inquiétant. J’allais devoir me préparer à un combat plus difficile que je ne l’aurai préféré. Et c’était justement ce qui me rendait un peu impatient, sans vraiment l’être. Disons… curieux plutôt.

~ Je les ai vus dès mon arrivée. C’est bien pour ça que je n’y ai pas cru tout de suite. Ils n’essaient même pas de se cacher, alors qu’ils savent très bien que d’autres Assassins vont venir les attaquer. Je crois en fait qu’ils n’attendent que ça. Ca tombe bien, tu ne penses pas ? Ca fait longtemps que je n’ai pas eu un vrai combat…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.calameo.com/read/00027477902b84ecbdaf1
Miloniä Yukomichy

avatar

MESSAGES : 6
EXPÉRIENCE : 2091

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : faire revivre la guilde des assassins
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Shut up, [pv]   Mar 12 Mar - 0:47

    Je grimaçais en le voyant maltraiter mon oiseau, mais comme toujours le 1er intéresse, Pailette fit comme si de rien n'étais, je soupirais et me laissais aller a mes souvenir, quand je grinçai des dents en attendant sa phrase... Je ne répondit pas, il en aurait était bien trop heureux, mais je réfléchissais déjà à ma vengeance,... Il insinuais que jetais vielle, et puis quoi encore ? Je n'étais pas tout à fais jeune d'accord mais tout de même de la a dire ça... il ne perdais vraiment rien pour attendre. Bref, passons sur les insinuation de mon ancien élève, je me replongeai alors dans nos séances d’entraînement puis dans ces séances ou je l'obligeais à me coiffé pour lui apprendre la délicatesse et le respect des femmes. Cette époque était bien lointaine et le jeune homme qui m'avait était confié autrefois par Arya était maintenant devenue un homme, grand fort et un assassin d'exception. Mes yeux se perdirent dans mes souvenirs avec Arya, les nombreuses fois ou, nous laissant toutes les deux, le maître était partit en mission afin que nous puissions manger. Les heures durant lesquelles Arya m’apprenais le maniement des armes de prédilection des Assassins pour finir par des séances de bain et de coiffages ou nous nous faisions belles pour des bals imaginaires et de beau et jeune hommes tout aussi imaginaires. C'était d'ailleurs à ces moment la ou nous rigolions ou oublions nos courbature et autre maux que le maître revenait avec sa tête fermé. Nous arrêtions nos jeux et reprenions nos mouvement de souplesse... Je souris en pensant à ses même séances de souplesse que j'avais imposé à ce pauvre Kamæl alors qu'il débutais avec moi. Bien sur Arya lui avais, a son époque imposer les même et il m'avais souvent reprocher de ne pas lui enseigner les méthodes de combats. Que de souvenir, garce à quelque coup de brosse dans une chevelure reflétant les rayons de la lune quand celle ci poser ses rayons sur moi. Je fini par ouvrir les œil quand même alors que Kam avait reprit une respiration que je savais etre celle de l'impatience, il avais hâte de combrattre, il le disais lui même. Je souris doucement à mon eleve, redevenant encore une fois ce maitre que je ne cesserais jamais d'etre pour lui et pour tout les autres. J'étais son maitre, son professeur, et jamais il ne cesseraient de recevoir mes conseils que ça lui plaisent ou non :

    «  Soit prudent Kam, ils ont fait de lourd dégât a des maîtres. Ces derniers se sont certainement précipiter et n'avais certe pas ta dextérité mais s'il te plaît, soit prudent ! »

    Je lui aurais volontiers dit de bien vérifier le coulissement de ses lames dans leurs fourreaux, l'etat de ses armes de jets et pardessus tout. De prendre toutes les précautions de discrétion, mais il aurais rit. Il était l'ombre parmi les ombres, l'ombre de l'ombre elle même, alors a quoi bon lui donner des conseils qu'il connaissait plus que par cœur et pour lesquelles il ne m'aurait répondu qu'avec un rire et un clin d’œil de son œil unique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamæl T.

avatar

MESSAGES : 24
EXPÉRIENCE : 2580

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION :
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Shut up, [pv]   Mar 12 Mar - 13:34


« Kamæl. »
Il me semblait avoir passé ma vie à combler les désirs farfelus de femmes tordues. J’avais eu deux Maîtres, rien que ça, et pas une pour rattraper l’autre. Et même si Miloniä avait su m’utiliser à sa guise, Arya avait été un Maître bien plus tyrannique. Combien d’heures avais-je passé à lui laver, brosser, nouer les cheveux, jusqu’à ce qu’ils soient impeccables ? Elle n’était jamais contente, et je n’avais le droit d’abandonner que lorsque mes mains refusaient de bouger et que ma peau saignait de micro-coupures. J’avais fini plusieurs mois durant, avec des bandages autour de chaque doigt. Il m’a fallu près d’un an pour comprendre l’esprit tordu de mon Maître. Après quoi, elle me demanda encore plus souvent de m’occuper de ses longs cheveux.
Les femmes sont les sbires du Diable.
Je me relevai et pris le temps de m’étirer avant de soupirer. C’était fini, enfin ! Il serait mentir que de dire qu’il s’agissait d’une réelle corvée. Mais je ne pouvais pas dire ça à la Princesse, où elle serait bien plus heureuse qu’elle ne voudrait jamais l’avouer. Je m’assis donc sur le lit, sans demander la permission, c’était bien plus confortable que le sol. Sans qu’elle ne prononce ces mots, il me semblait les entendre tout de même. Tous ces conseils qu’elle continue de me donner. Ces conseils qui me font bien rire. Ces conseils qui s’appliquent plus à elle qu’à moi désormais.


~ Tu penses trop fort, Princesse. Je t’entends me conseiller pendant des heures de vérifier mes armes. Et tu sais pourtant bien que c’est inutile.
Mes lames coulissaient bien mieux que la moitié de celles des autres Assassins, et mes flèches faisaient partie des meilleures, selon moi. De plus, si je venais à en manquer, je pouvais toujours prendre celles de mes adversaires. C’est une technique que j’avais utilisée pour ma première rencontre avec la Princesse, et c’est plutôt efficace, ça évite de gâcher ses propres flèches. Elle savait aussi que, si un quelconque problème devait survenir, alors il me restait mes ailes, plus robustes qu’une simple armure, et plus tranchantes qu’une dague.
Je me laissai tomber en arrière sur le lit, mon œil unique fixant le plafond. Ca s’annonçait être un combat difficile et je n’attendais que ça. Dernièrement, tous mes combats un peu intéressants avaient été coupés court par des personnes extérieures ou par les maladresses de mes adversaires. Mais aujourd’hui, je devais me battre contre une bande d’idiots qui a réussi à s’en prendre à des Maîtres.
Et je ne savais plus quoi en penser.
Mon ouïe, bien plus fine que je ne voudrais l’avouer, était concentrée quelques étages plus haut, sur un son bien particulier. Je laissai tomber mon bras sur mes yeux, et un large sourire étira mes lèvres. Quelqu’un venait d’ouvrir la porte de ma chambre, et même si j’y avais laissé mes armes, qui que ça puisse être serait incapable de les trouver.


~ Ce sera pour ce soir on dirait. Ils viennent d’entrer dans ma chambre… Et toi, Miloniä, quel contrat t’a laissé la royauté cette fois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.calameo.com/read/00027477902b84ecbdaf1
Miloniä Yukomichy

avatar

MESSAGES : 6
EXPÉRIENCE : 2091

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : faire revivre la guilde des assassins
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Shut up, [pv]   Mar 12 Mar - 19:29

    Je souriais en me relevant, et en laissant mon corps s'étirer par réflexe. Je n'aimais pas vraiment rester assise comme ça à ne rien faire. Oui je pensais trop fort, mais il me connaissait aussi trop bien pour savoir que même si je ne disais pas mes conseils inutiles, je les pensaient, et les penseraient toujours. J'étais ainsi, toujours à couver mes chers petits apprentis, en même temps cela lui taper sur les nerfs pour mon plus grand plaisir je l'avoue, si je ne pouvais même plus lui tendre des pique de temps à autre, je ne méritais pas de l'avoir pour ombre, ba laissons les choses ou elles étaient de toute façon ils ne me changera pas et je ne le changerais pas non plus même avec la meilleurs volonté du monde. Je regardais le vide a sa question,... La royauté, se fichu bal ou j'avais du aller, et me montrer cordiale avec l'homme que je souhaitais égorger le plus au monde... je respirai doucement pour me calmer, alla reprendre mon arme et ronronnai de plaisir en la passant de nouveau à mon coté, tout ceci avant même de reposer mon regard sur kam ou de lui répondre :

    «  Ils désirent qu'on élimine un clan rebelle qui séjourne dans un camps non loin d'ici et qui les dérange. »

    simple, rapide efficace, j'aurais bien sur pu lâcher Ena dans le camps et lui accorder le droit de jouer, mais leurs seigneurie souhaitais avant tous de la discrétion, une opération simple, courte et efficace, sans effusion de sang. Je ris au souvenir de leur propos «  De discrétion Mademoiselle, nous ne souhaitons naturellement pas voir les terres de nos ancêtres souiller par leurs sang ! » Laisser moi rire bande de vieux fous vicieux, tous se que vous voulaient c'est asseoir votre pouvoir actuel auprès de la couronne de notre noble seigneur. Mais malheureusement pour vous, la nouvelle reine ne sera jamais d'accord avec vos agissement, du moins je l'espérer, parce que Ordonner des meurtre sans effusion de sang... c'était la pire des insulte pour un assassin. J'avais eu envie de leur cracher à la figure mais je n'avais fais que rire, il m'avais certainement prise pour une démente mais tant pis, peut être cela leur passera-t-il l'envie de faire appel à nos service pour tuer la jeune princesse récemment introniser ou son amant... Mon visage était réellement fermer à présent quand je pensais à la jeune femme qu'elle était devenue et qui était maintenant à la tête de notre peuple, mais mon esprit s'égarait à présent. Je m'obligeais donc à revenir sur le sujet qui nous intéressée Kam et moi, les abrutis qui venaient de rentrer dans sa chambre. Un sourire ironique vint se poser sur mon visage.

    «  Tu devrais peut être aller voir dans ta chambre tous de suite, après tout, ils pourraient trouver les peinture de nue que tu cache sous ton lit... »

    Espièglerie quand tu nous tiens. Je pris néanmoins un simple précautions de me placer hors de porter de claque on ne sais jamais avec un homme aussi instable que mon ami ici présent. Et comme pour me donner raison Paillette émis un légers glatissement semblant ainsi rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamæl T.

avatar

MESSAGES : 24
EXPÉRIENCE : 2580

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION :
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Shut up, [pv]   Mar 12 Mar - 23:36


« Kamæl. »
Vérifie l'état de tes lames. Vérifie qu'elles coulissent bien dans leur fourreau. Vérifie l'état de tes flèches. Vérifie l'état de ton arc. Prévois une corde de rechange. Prévois une dague au cas où. Détends tes muscles. Arrange-toi pour ne pas avoir les cheveux dans les yeux – ou dans l'œil, suivant la situation. Garde toujours tes distances. Ne te laisse pas perturber. Concentre-toi toujours sur tes adversaires. Ne laisse pas d’ouvertures.
Et patati. Et patata.
C'était toujours le même refrain. On finissait par apprendre toutes ces phrases par cœur : c'est ce qu'on appelle du bourrage de crâne, du matraquage de cerveau. Le pire, c'est que les trois quarts des Assassins continuent de vérifier toutes ces choses après la fin de leur apprentissage, jusqu'à ce qu'ils arrivent enfin à trouver leur propre façon de faire. Je n'ai jamais aimé devoir vérifier toutes ces choses, et je m’en étais débarrassé le plus rapidement possible. Et je dois avouer qu’au début, ça n’avait pas été la meilleure idée que j’avais eue.
Maintenant je n’avais plus besoin de tout ça.


~ La royauté en demande toujours trop. Ces fous n’ont pas encore proposé l’assassinat de l’amant de la Princesse, mais ça ne saurait tarder. Ils seraient prêts à tout pour qu’elle abandonne le trône.
De ce que je savais de la Princesse, elle était loin de coller aux idéaux de pareils idiots, et ils devaient bien le savoir. Proposer son assassinat ne me semble pas possible, alors il leur faudra réfléchir à un autre moyen pour l’empêcher de rester Reine. Et la seule solution était de tuer celui qu’elle aimait. Du peu que j’avais pu voir, ils étaient à ce point amoureux que sans lui, la Princesse ne serait sûrement jamais plus capable de monter sur le trône. Sans lui elle serait un peu comme une coquille vide, à ne plus bouger, parler ou quoique ce soit d’autre, n’est-ce pas ?
Les couples sont autant ennuyants qu’effrayants.
Je glissai mon bras de mon visage pour fixer la Princesse si lui de moi désormais. Elle s’attendait à ce que je réagisse mal à cette petite attaque ? C’était presque le cas. Après tout, j’étais bien trop habitué à nos joutes verbales pour m’énerver à celle-là. Mais, l’oiseau se permit de rire. Mon regard glissa jusqu’à lui. Jusqu’au bout il était là pour me faire chier celui-là. Je serrai donc le poing, et visai le petit corps de cet oiseau de malheur. Je n'étais pas intéressé par son sort. Qu’il se soit mangé ma main ou qu’il l’ait évitée, c’était SON problème. Des peintures de femmes nues sous mon lit. Très drôle. Ca avait un certain style.


~ Des femmes nues oui,… mais pas en peinture,… et sur le lit de préférence. Vois-tu, c’est pour ça que j’ai demandé qu’il soit grand, Princesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.calameo.com/read/00027477902b84ecbdaf1
Miloniä Yukomichy

avatar

MESSAGES : 6
EXPÉRIENCE : 2091

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : faire revivre la guilde des assassins
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Shut up, [pv]   Sam 18 Mai - 20:01

    Je levai un sourcil faces aux révélations de Kamael sur ses activités autre que salariales... des femmes, dans son lit , alors qu'il était en mission... 2 bonnes raisons de lui en faire voir des vertes et des pas mures une fous de plus. Je réfléchissais puis éclatai de rire ayant trouver une idée des plus insuportable pour pourrir la vie de moins en moins paisible de mon ancien apprentit. Ena, oui oui mon supposer garde du corps que j'avais bien gentillement laisser à la tour des assassins afin de m'occuper seule de cette mission, cette petite peste que aimer par dessus tout mettre le bazar dans les pensées de kam, et bien j'allais lui envoyer un joli petit message lui expliquant se que mon cher et tendre amis faisait durant ses missions, les sublimes créatures qui devaient défiler dans son lit alors qu'il était supposer prendre la vie de quelque noble ou de je ne sais quel personne dont le nom de toute façon m'importait peu tant que nous étions payer pour nos services. Je dois avouer que j'étais assez fiere de ma nouvelles idées, Ena se ferais un plaisir et un devoir de faire payer son infidélité à Kam lorsque que nous serions tous deux rentrer à la tours.
    Soudain, alors que je voyais d'ici Ena sauter sur kam a son retour à la suite de la lecture de la lettre que je m’apprêter a lui écrire, non sans avant m'excuser d'etre partie sans elle, Paillette mon tres cher compagnon aux plumes d'ambre et d'acajou, poussa une plainte a peine audible. Un jeune inconscient essayer de pénétrer dans ma chambre par la fenetre de la salle de bain. Quel manque de goût sincerement, je levai un sourcil et changeais mes jambes de place, prete a bondir. Quand je compris que mon inviter ne désirais pas réellement me rencontrer je me détendit legerement et parlai parfaitement sérieuse mais sur le ton d'une conversation deja bien entamée :
    «  J'ai bien l'impression que tes amis n'ont pas trouver leurs bonheurs parmis les jeunes femme qui peuplent ton lit. Ils n'en ont visiblement pas oublier leurs taches, tant pis pour eux! »
    Ces derniers mots avaient était dit avec une joie indescriptible, evidemment puisqu'ils venait dans ma chambre sans y avoir été inviter, ils étaient devenue mes proies, donc mes jouets et j'avais justement un nouveau poisons a essayer. Je pris le temps de sortir un poignard de l'interieur de ma cuisse de le regardais sous tout les angles avant de faire une petite grimace et de le remettre a sa place et d'en sortir un autre du meme endroit, en examinant le nouveau je souris ravi de voir les marques de gravage que je cherchais, me levant dans un mouvement plein de grace et de majesté je m'approchais de l'armoire, pris une fiole qui aurais pu contenir un tres bon alcool, l'ouvris avec mille precaution et versais une seule et unique goute du contenue sur la lame. J'observai le poison se répandre sur les marques à peine visible de la lame et rangeais le poignard et la fiole.Je retournai tranquillement sur ma chaise que je pris soin de placer en face de la porte de la salle de bain. D'un geste, j'invitais Kam a s'asseoir sur le lit et nous attendimes sagement que notre inviter essayai d'entrer, pour que nous puissions jouer plus rapidement ensemble, je dit simplement :
    «  Mon amis, je suis ravi d'avoir pu échanger ces quelques mots avec toi. J'espere que nous nous reverrons bientot » Je fermai la porte du bureau, imitant ainsi la fermeture de la porte de ma chambre et incitant mon inviter a me croire seule et sans défense. Un sourir se peingnit sur mon visage, moi sans défense, je n'étais certe plus aussi vive que dans mes jeunes années mais je n'en restais pas moins l'un des maitres assassins reconnu de la guilde et aussi la princesse, sans couronne ni véritable trône de cette tres chere organisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamæl T.

avatar

MESSAGES : 24
EXPÉRIENCE : 2580

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION :
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Shut up, [pv]   Dim 19 Mai - 0:31


« Kamæl. »
Je dois l’avouer, son rire me fit frissonner. Il n’y avait pas plus effrayant que le rire d’un ancien maître, et d’une femme à l’esprit détraqué. Je ne pouvais qu’imaginer l’idée qu’elle venait de trouver dans son crâne de cinglée. Quelle punition allais-je devoir endurer cette fois-ci ? Mon sang se glaça à l’éventualité qu’elle retourne mes paroles contre moi, et qu’elle les rapporte à sa garde personnelle. Vous n’imaginez pas le mal que je me donne à choisir chacun de mes mots devant elle, à l’éviter si elle s’énerve. Vous ne savez pas ce qu’elle est tentée de me faire en apprenant ce genre de choses. Le pire c’est que ce n’est pas vrai et Miloniä doit certainement le savoir. Mais même ainsi, même si je lui dis que c’est faux, Ena ne me reproche rien que le fait d’y avoir pensé et de l’avoir dit. Eh bien, si c’était ainsi, je ne pouvais plus retourner à la tour avant un petit moment.
Pour ma propre sécurité et celle de beaucoup d’autres personnes.

Cet oiseau de malheur se permit une réflexion. Ou du moins, il poussa un léger cri, comme une alarme, pour alerter la Belle d’une intrusion. Eh bien, j’avais entendu cet homme descendre depuis ma propre chambre, et ouvrir la fenêtre. Mais je ne pensais franchement pas qu’il fallait l’avertir. Après tout, elle comptait me vendre au diable – à Ena – alors pourquoi prendrais-je la peine de lui laisser le temps de se préparer à une intrusion ? Non, je ne pouvais pas faire une telle chose, voyons.


~ En effet, mes amis semblent bien pressés de s’offrir ma tête qu’ils viennent jusqu’à me déranger en compagnie d’une dame. Ou peut-être sont-ils tout simplement jaloux de mon succès auprès de la gente féminine ?
Eh bien, eh bien, la Princesse semblait bien trop heureuse d’un coup. Je ne pouvais donc que la laisser faire ce qu’elle voulait avec ses proies. Bien qu’à la base, j’étais censé être celui qui devait s’en occuper. Ca m’arrangeait. C’était mieux qu’elle perde son temps à torturer ou utiliser l’idiot comme cobaye, au moins je n’avais rien à faire et je pouvais jouer les fainéants. Tout était bien comme ça.
Mon œil unique suivit chacun des mouvements de la Belle. Elle se donnait tellement de mal pour un simple intrus. La voilà qui sort un poignard d’on ne veut pas savoir d’où, de l’inspecter sous tous ses angles avant d’en prendre un autre. Celui-ci sembla lui plaire davantage car elle y déposa une goutte d’un liquide que je déduis être du poison. Ca ne pouvait être que ça de toute façon.
Et voilà que, maintenant qu’elle était prête, elle m’intimait l’ordre de m’assoir sur le lit et de rester gentille. Bien entendu, elle faisait passer ça par une invitation. Mais nous savons tous que c’est un ordre. Et de toute façon, j’étais toujours assis sur le matelas, alors je pris juste la peine de me coucher de nouveau.
Mon regard sur fixa sur la princesse. Faire ainsi croire à l’invité qu’elle était de nouveau seule était un peu… Il serait bien idiot de tomber dans le piège. Et s’il le faisait, alors je pourrais facilement dire que sa bande d’idiots ne doit pas être si redoutable que ça finalement. Mais il ne me fallait pas gâcher tout ça, sinon Miloniä allait tenter de m’arracher la tête. Alors quand il pointa le bout de son nez dans la chambre, je ne pus m’empêcher d’attirer l’attention du petit idiot qui avait vraiment cru que j’étais parti.


~ Eh bien, gamin. Il est trop tard pour venir aider la Belle dans son bain. Tu aurais au moins pu te rendre utile et m’apporter mes armes, mais j’imagine que vous n’arriviez pas à les manier. Si ennuyants…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.calameo.com/read/00027477902b84ecbdaf1
Miloniä Yukomichy

avatar

MESSAGES : 6
EXPÉRIENCE : 2091

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : faire revivre la guilde des assassins
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Shut up, [pv]   Ven 14 Juin - 20:44



    Je grinçais des dents, non mais et puis quoi encore, déjà je le laisse dans ma chambre pendant qu'un nouveau jouet vient de lui même et en plus il se permet d’interférer...


    «  Et junior, tu vas la fermer oui ?! »

    Il n'allait pas aimer et c’était le but mais au moins j'aurais un peu la paix pour jouer un petit peu. Mon attention se reporta alors vers le petit amuse gueule qui tremblais devant nous en essayant de reculer vers la salle de bain. Je souris, paillette, d'un coup d'aile alla fermer la petite fenêtre de la salle de bain. Et voilà le pauvre jeune homme complètement paniquer devant deux assassins chevronner qui se prenais la tête et jouer l'un avec l'autre comme deux vieux amis qui ne se sont pas vue depuis longtemps et ne tendent qu'a la plaisanterie. Malheureusement pour notre invité nous n'étions pas réellement en on terme en se moment et nos conversations devenaient souvent orageuses .

    «  Bien, mon jeune amis, puisque tu t'es donner la peine de venir nous rendre visite en oubliant certes que le but d'une porte et de faire entrer ou sortir les gens d'une pièce, mais cela pourrait être oublier si par hasard tu accepter de nous dire deux ou trois petites choses sur se que vous faite en se moment toi et tes petits amis mal polis. »

    Je souris, je ne pouvais pas m’empêcher de sourire comme une idiote, j'étais heureuse, enfin quelqu'un me rendait visite et en plus j'avais le droit et le devoir de lui atomiser simplement et proprement sa joli petite frimousse de bandit. Je jouer avec mon poignard nouvellement empoisonner me demandant ou j'allais planter mon arme. Doucement je faisais l'inventaire des partie anatomique de notre nouvel amis de la pointe de mon couteau : hum voyons, les pieds, non trop loin du cœur, le poison le ferais souffrir avant même qu'il ne puisse ouvrir le bouche il se tordrais de douleur. Les mollets, non plus comme les pied et puis après il serait mal pour repartir prévenir ses copains qu'on vas leurs faire leur fête. Le genou, non pas assez de veine pour que le poison s'écoule. Les cuisses, hum oui c'est pourrais être une option, taper dans la graisse, ainsi le poison passe par les tissus adipeux avant de passer dans la circulation... oui option a garder, si seulement il était un peu graisseux, malheureusement pour mes plans, ce petit orgueilleux n'étais pas plus épais qu'une allumette. Bon passons a l'étape suivante, le bassins n'étais pas une bonne idée non plus je tomberai directement sur un os et mon joli poignard risquerais de s’ébrécher sur les os rachitique de se petit emmerdeur. Le ventre, oui, le ventre c'est une bonne chose ça, pas trop loin du cœur, pour que le sang circule bien et une fois qu'il aura atteins le cœur il nous aura tout dis a cause de la souffrance mais pas trop quand même... oui le ventre est une idée a garder. Mon la poitrine j’oublie l'idée alléchante de la mise a mort, on veux qui parle pas qu'il meurt, quoi que.. non non pas de mis a mort dans l'immédiat. Bon me reste le cou et la tête, l'idée de tester mon petit joujou sur les yeux de notre amis me tente bien mais ne vas pas avec l'idée qu'il cours pour aller prévenir ses petits copain qu'un assassin en colère du nom de kamael vas leur atomiser les 206 os de leurs corps juste pour passer ses nerfs de l’affront que lui aura fait son maître adoré. Je fini par me lever et par regarder le jeune homme dans les yeux

    «  Hum, non je suis désolée mon petit mais tu vas devoir m'indiquer un endroit de ton corps, je n'arrive pas a me décider. A moins que tu n'ai une idée lumineuse, Junior ? »

    Je levais un regard rieur et un grand sourire aux lèvres vers mon jeune apprenti qui m'avais taper sur le système peu de temps avant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamæl T.

avatar

MESSAGES : 24
EXPÉRIENCE : 2580

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION :
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Shut up, [pv]   Dim 16 Juin - 0:18


Junior ? Alors on y était ? La vieille entamait sa petite crise de fin de vie ? Il était donc temps de penser à la faire interner. Remarquez, elle allait se faire dorloter nuit et jour, que rêver de mieux pour une Princesse ?
Bref.
J’observai la scène d’un œil critique. Elle avait de la chance si l’idiot ne pissait pas sur son tapis. Il était totalement effrayé par la vieille femme en face de lui. Peut-être se demandait-il si elle risquait de clamser d’un moment à l’autre ? C’était probable. Je me demandais moi-même parfois si la mettre en colère n’allait pas lui risquer une crise cardiaque. Avoir la mort d’une vieille personne sur le dos n’est vraiment pas enviable.
Mon œil unique se fixa sur l’oiseau de malheur qui venait de fermer la fenêtre. Je restai tout de même impressionné par cette performance. Je levai mon pouce en son honneur, ce qui était exceptionnel pour le coup. Il se sentit d’une telle puissance qu’il pensa être temps de régler notre différent en imposant sa suprématie. Aussi idiot que sa vieille, hein ?
Quand Milo’ me demanda mon avis, j’étais allongé sur le lit, tenant le piaf par les ailes et à bout de bras. Elle n’allait pas sourire longtemps en voyant ce que je faisais à cet animal idiot, mais il m’avait cherché. Je le lançai plus loin tout en me redressant. Elle m’appelait Junior, et maintenant elle me demandait mon avis ? Elle voulait vraiment savoir ce que je pensais là ? Elle perdait son temps, tout simplement.

~ Hé, Mamie ! Calme donc ta joie et achève-le. Il est aussi con que ses pieds, il ne risque pas de dire grand-chose…
Je savais qu’elle allait prendre la mouche pour si peu. Mais c’était l’effet recherché. Elle voulait jouer au plus têtu, et au plus méchant ? Très bien. Voyons qui craquera en premier. Je pris le temps de faire le tour de la chambre, sous l’œil effrayé du jeune imprudent. Mon poing brisa la fenêtre près de laquelle je passais, et j’y récupérai un morceau de verre brisé. La présence de cet indésirable m’irritait un peu plus à chaque seconde.
Je m’approchai du jeunot, et m’accroupis devant lui (il venait de tomber sur les fesses en me voyant approcher). Sous ses yeux de plus en plus écarquillés, je léchai le sang qui coulait sur ma main, mon regard fou ne le lâchant pas une seconde. J’attrapai son visage d’une main et approchai le verre de son visage.

~ Et si on lui arrachait un œil plutôt ? Il n’en a pas besoin de toute façon.


© Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.calameo.com/read/00027477902b84ecbdaf1
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shut up, [pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shut up, [pv]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shut up and drive — LIBRE
» [Cinéma] Eyes wide shut
» Shut up and take my money! [with Onyx and Cloud]
» Shut up, please ! You're so boring • |
» gouzi gouzi le loups *shut up !*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣. :: VENRYÄ ; Mystery's Cradle . :: — HEIRON ; Lannok's Citadel .-
Sauter vers: