♣.

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 • Hétéroclite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ketsueki De Noctus

avatar

MESSAGES : 19
EXPÉRIENCE : 2449

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION :
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: • Hétéroclite    Jeu 14 Avr - 21:57

Qui suis-je ?

— Nom : Schtáz Daergon

— Prénom : Tendra

— Surnom : Généralement, on l'appelle par son nom.

— Âge : 120 ans. En parait vingt. Si jamais vous Ous avisez a pérore sur l'unique patte d'oie qui se forme au coin de son œil gauche...

— Race : Elfe (noir).

— Statut, Rang : ... Nécromants ? Ce sont des renseignements qu'elle donne sur les morts, qu'elle fait payer. Cher.

— Alliance : aucune.


— Armement : Des bouquins et de la craie pour tracer despebtacles au sol, voilà tout ce dont elle a besoin. Néanmoins elle sait se battre au fouet, et tout le monde sait que les elfes noires sont d'une cruauté sans limite.

— Capacités magiques :
[Niveau d'acquisition - Nom : Déscriptif.]
    Necromante, Tendra peut, Grace a quelques heures de préparation parler aux morts. Ces derniers ne conversent pas avec elle de Bon cœur, et c'est douloureux des deux cotes, mais elle accepte cette souffrance et peut maintenir une incantation plusieurs minutes, tout au plus une heure s'il le faut. En s'entrainant, elle pourrait réussir a les faire momentanément réapparaitre... Mais il lui manque de nombreux bouquins. Elle peut voir certains fantômes.


— Affinité élémentaire : La Mort.
Mon caractère .

— Psychologie : Les elfes noires sont souvent différencies de leurs cousins les elfes dits sylvestres par leur gout du sang. Leurs yeux rouges a la vision a infrarouge, leur peau noire et leurs cheveux couleur d'os, tout en eux inspire la peur. Créature de rêve, comme tous les elfes, ce sont des monstres sanguinaires qui ont longtemps vécu sous la terre, et de nombreux y demeurent toujours. Tendra ne se différentie pas énormément de ses congenaires : elle a le gout du sang en elle. Elle se fait payer les paroles des morts en argent sonnant et trébuchant ou en proies. Elle qui a choisi de vivre a la surface est rejetée de la plupart des elfes si ce n'est de tous, et les autres races connaissent la reputation de ces tueurs de sang froid et l'evitent, ce qui ne va pas améliorer son caractère. Elle est foncièrement méchante et va faire son possible pour faire souffrir ses prochains. Un penchant masochiste majorais parfois, la poussant a s'infliger autant de douleur qu'à ses victimes. Cette psychopathe est responsable de nombreux meurtres, mais sa discrétion a toujours empêche son arrestation. Attention, certains n'attendent qu'un faux pas... Elle n'a aucun amis et ne compte pas s'en faire, elle veux juste qu'on la laisse a sa folie.
 
— Phobie(s) : Peur ? Elle ?
 
— Manie(s) ou TOC : Parfois, elle semble prise de crises de folies, brèves mais extrêmement effrayantes.

Mon histoire .

— Passé : Les elfes noires sont toutes élevées de la même manière : un mépris ouvert pour les hommes, sexe faible dans leur société, une haine farouche a tout ce qui touche la beauté éphémère et a tout ce qui est faible. Leçon importante apprise sous les coups de fouet : les faibles meurent. Traitrise, meurtres, tout est bon pour s'assurer une place dans la cite souterraine des elfes noirs. Les bêtes y sont légion, et la seule façon de survivre c'est d'être fort et d'avoir le pouvoir. Née dans une maison mineure, elle n'avait pas la force ni la carrure de ses sœurs, et fut rapidement rejetée dans les souterrains bordant la ville, ou elle demeura de nombreux mois. Nul ne sut jamais comment elle se débrouilla : quelqu'un prit soin d'elle ? Tua-t-elle des monstres elle même ? Le fait est qu'elle a survécu et qu'elle est montée a la surface, avec le don de nécromancie. Pourquoi ? Comment ? Nul ne le sait. Et maintenant, elle vit, survit.
 
— Présent : Aucune ambition pariculiere (a moins que vous n'ayez des projets pour elle ~)


Mes relations .



Ma signature .

— Lien : Elle ne connait personnellement personne. Lorsqu'elle s'adresse a vous, c'est que vous l'interessez, et c'est une mauvaise chose pour vous.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana Vivalem

avatar

MESSAGES : 391
EXPÉRIENCE : 2740

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: • Hétéroclite    Jeu 14 Avr - 22:24

Qui suis-je ?

— Nom : Tombétoile

— Prénom : Analya

— Surnom : Ana’

— Âge : 150 ans (20 d’apparence)

— Race : Elfe

— Statut, Rang : Archer.

— Alliance : Neutre


— Armement : Analya possède un arc et des flèches en bois de saule, ainsi qu’une armure légère mais résistante. La belle possède aussi un poignard dissimulé dans sa botte au cas où elle devrait se retrouver au cops à corps & un tigre l’accompagne.

— Capacités magiques :
Ne possède pas la magie.

— Affinité élémentaire : Se rapproche plus du vent, mais ne le maitrise pas.
Mon caractère .

— Psychologie : Analya est...Spéciale. Douce mais spéciale. C’est une jeune femme douce mais hautaine. Elle rejette tout simplement ceux qui ne sont pas de sa race. Pour elle, ce ne sont que ‘des êtres abjects, des rebuts de Dieu que même Satan ne voudrait pas en Enfer.’ Oui, vous l’aurez compris, Analya est très...Raciste envers les autres races. Mais la belle elfe a beau être détestable envers ceux qui ne sont pas de sa race, elle est aussi adorable, douce, dévouée envers les siens. C’est vraiment une jeune femme qu’il faut connaître, car une fois qu’elle vous aura accordé son amitié, elle vous sera loyale jusqu'à la fin.

— Phobie(s) : Qu’on la trahisse. Stupide n’est ce pas ? Mais c’est pourtant la vérité.

— Manie(s) ou TOC : //

Mon histoire .

— Passé :Analya est fille d’un pillard & d’une fermière. C’est lors d’un des raids que le pillard elfe viola la paysanne. Chaque homme a ses pulsions. Lui y succomba. Huit mois plus tard, Analya était là. Enfant non désiré par sa famille, mais aimé par sa mère, elle fut caché, dissimulé pendent deux ans. Lorsque le père de la paysanne découvrit Analya, il voulut la tuer. Sa mère, Osphale, fut plus rapide et donna à une des servantes du palais le bébé. La bâtarde fut donc élevée au milieu de servantes. A l’âge de 16 ans elle rejoint l’armée où elle devint archer...

Elle adopta un bébé tigre lorsqu’elle avait 145 ans. Elle ne nomma Odin. Ces bestioles grandissent vite, tout le monde le sait. A peine 5 ans après, le tigre avait atteint à taille adulte, et est attaché plus que jamais à l’elfe...

— Présent : Elle ne désire qu’une chose, qu’on la respecte et qu’on l’admire pour ses talents d’archer. Les hommes ont trop souvent tendance a la sous estimé car c’est une fille...

Mes relations .

—Tout les soldats de la gardes. Elle discute avec tous sans aucuns problèmes.

Ma signature .

— Lien :

_________________


    « Tu sème la discorde derrière toi. Chacun de tes pas nous mènent à la destruction. T’en rends tu compte ? Tu nous emmène plus bas dans l’abysse du chaos, et la noirceur nous entoure. Et tandis que j’essais d’y apporter un peu de lumière, tu la souffle, comme s’il s’agissait d’une bougie. Mais s’il te plait. Ferme les yeux. Et laisse moi nous guider hors de là, qu’on retrouve enfin cette pureté qui nous caractérisait, autrefois. »




Dernière édition par Aiko Deb le Jeu 14 Avr - 22:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana Vivalem

avatar

MESSAGES : 391
EXPÉRIENCE : 2740

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: • Hétéroclite    Jeu 14 Avr - 22:38

Qui suis-je ?

— Nom : Lunargent

— Prénom : Kenji

— Surnom : Ken. Et le premier qui sort ‘Barbie & Ken’ je l’étripe.

— Âge : 40 ans (19 d’apparence)

— Race : Falariel

— Statut, Rang : Soldat

— Alliance : Neutre


— Armement : Une épée dentelée...

— Capacités magiques : Ne maitrise pas la magie.


— Affinité élémentaire : Roche

Mon caractère .

— Psychologie : Kenji est assez sauvage. Brutal dans ses propos et dans ses actes, la douceur, c’est vraiment pas son truc. Mais il a un bon fond. Il a beau être trop franc, trop impulsif, trop titilleur, il est gentil. C’est ce que pas mal de personne on du mal à comprendre. Lorsqu’on le croise, on a du mal à croire que c’est un soldat. Il est maladroit et fait toujours des bourdes mémorables. Pourtant, lorsque le combat s’engage, on a du mal a le reconnaître. Il se bats comme une bête enragé. Il se fiche qu’il y ai du monde qui assiste a la scène. Son combat, il le poursuivra jusqu'à la mort de son adversaire. Ou jusqu'à sa mort à lui. Il est têtu. Et le pire, c’est que dans la fureur du combat, il ne ressent pas la douleur. On pourra le frapper autant qu’on voudra, il se relèvera tout le temps. C’est après qu’il subi la douleur. Ecroulé de fatigue, les membres endoloris, assez souvent couverts de plaies plus ou moins graves. Bon, c’est Kenji. On y peut rien. Et on l’aime quand même. Son humour replace sa douceur...

— Phobie(s) : //

— Manie(s) ou TOC : //

Mon histoire .

— Passé :
Kenji n’as pas de passé, pas de présent, pas d’avenir. Il est entouré de tout un voile de mystères qui ne lèvera sous aucun prétexte. Il ne dit rien, il laisse les autres pensaient ce qu’ils veulent.
— Présent : Soldat dans l’armée.

Mes relations .

—Il connait a peu près tout le monde de vue.

Ma signature .

— Lien :

_________________


    « Tu sème la discorde derrière toi. Chacun de tes pas nous mènent à la destruction. T’en rends tu compte ? Tu nous emmène plus bas dans l’abysse du chaos, et la noirceur nous entoure. Et tandis que j’essais d’y apporter un peu de lumière, tu la souffle, comme s’il s’agissait d’une bougie. Mais s’il te plait. Ferme les yeux. Et laisse moi nous guider hors de là, qu’on retrouve enfin cette pureté qui nous caractérisait, autrefois. »




Dernière édition par Aiko Deb le Ven 15 Avr - 19:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ketsueki De Noctus

avatar

MESSAGES : 19
EXPÉRIENCE : 2449

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION :
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: • Hétéroclite    Jeu 14 Avr - 22:55

Qui suis-je ?

— Nom : Inconnu

— Prénom : Inconnu

— Surnom : The Undertaker, soit Le Fossoyeur dans notre bien aimée langue de Shakespeare.

— Âge : Inconnu. Visiblement 25 a 30.

— Race : Nyra (~ humain)

— Statut, Rang : Fossoyeur de son job. Celui qui enterre les gens, oui oui.

— Alliance : Aucune.


— Armement : Une pelle ? Nul besoin d'armement.

— Capacités magiques :
    Aucune.


— Affinité élémentaire : Électricité.
Mon caractère .

— Psychologie : Étrange personnage tout de même que cet Undertaker. Un sourire aux lèvres, il vous refuse tout bonnement l'entree de la maison dans laquelle il entasse les cadavres. Hein ? Un tueur ? Non, bien entendu. Enfin, il le serait que cela n'etinnerait personne. Mais non, ce n'est pas un fou sanguinaire, ou pas un fou en tout cas. Son boulot regroupe médecin légiste, et fossoyeur. Armé de ses multiples aiguilles et de son scalpel, il peut forcer n'importe quel corps a lui livrer ses secrets. Ses doigts agiles courent le long de la peau qu'il perce d'un mouvement expert avant de faire glisser les pans s'enfuir humain délicatement sur l'envoyé pour mettre a l'air l'interieur de sa victime. Devant lui, le corps d'un assasiné. Il peut, en quelques heures, trouver la cause et, parfois, l'heure plus ou moins précise de la mort. Ses qualités sont indéniables, c'est un maître dans son art, mais malheureusement cet excentrique ne travaille que si.. On arrive a le faire rire. Étrange deal, n'est-ce pas ? Mais si jamais vous arrivez a le faire éclater de rire, il vous proposera peut être ses services. Si vous échouez... Mais ce n'est pas un tueur, sachez juste que vous n'aurez pas de seconde chance. Ce personnage rit souvent de choses qui vous feraient frémir, la mort, plus ou moins horrible, fait partie de son quotidient. Il n'éprouve aucun problème a côtoyer tout ces corps, c'est tout naturel pour lui. Après tout c'est un métier comme un autre. Somme toute, il n'est pas méchant, juste original.
 
— Phobie(s) : Uhuuh...
 
— Manie(s) ou TOC : Il a un humour particulier, peuplé de cadavres et de tripes a l'air. Genre : 'mais que lui est il passe par le tête ? - Mais une balle, tout simplement Uhuuh...'

Mon histoire .

— Passé : Que dire sur le passe de ce personnage ? Personne ne sait ce qu'il fait la, ni même comment il est arrive. Du jour au lendemain, il a acheté une maison attenante au cimetière, a installe une plaque, et laisse pousser les toile d'araignée. Lorsqu'il a commence a entasser les corps, sa maison fut légèrement mise a l'écart, et lorsqu'on sut ce qu'il en faisait il devint une sorte de légende vivante. Mais une légende qui ne disait rien car elle ne savait rien. Ou, quand, pourquoi et comment sont des questions qui ne trouvent pas de réponse autour de lui et se subdivisent en de centaines d'autres. Son passe ne concerne que lui, mais on le devine aisément pave de sang et de meurtre, non pas commis, mais observes.
 
— Présent : a vous de voir vos projets ~


Mes relations .



Ma signature .

— Lien : ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana Vivalem

avatar

MESSAGES : 391
EXPÉRIENCE : 2740

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: • Hétéroclite    Ven 15 Avr - 19:43

Qui suis-je ?

— Nom : Dreak

— Prénom : Jéremyh

— Surnom : A vous de voir.

— Âge : 23 ans

— Race : Nyra

— Statut, Rang : Assassin

— Alliance : //


— Armement : Il serait bien trop long de vous lister toute les armes qu’il possède. C’est une vrai armurerie ambulante !

— Capacités magiques :
[Niveau d'acquisition - Nom : Déscriptif.]
    Niv 1 : ... : ...
    Niv 5 - Hallucination : Il trompe le regard
    Niv 12 - Hallucination : Il trompe l’ouïe
    Niv 15 - Hallucination : Il trompe le toucher
    Niv 17 - Hallucination : Il trompe l’odorat
    Niv 20 - Danse Lames : Il acquiert une vitesse accrut (égale voir supérieur a celle des vampires et éponalys). Très épuisant mais extrêmement efficace lorsqu’on s’en sert bien.


— Affinité élémentaire : Espace
Mon caractère .

— Psychologie : Jéremyh, c’est le genre de personne qui s’investi a fond dans son métier. Il l’aime, il le pratique et ne le bâcle jamais. C’est un professionnel. Il est méfant, il analyse vite, réussit a préparer de bons plans en trois minutes. C’est un homme vraiment très intelligent. Intelligent et redoutable. Il peut se montrer manipulateur et menteur. Il n’est fidèle qu’a lui-même. Si, du jour au lendemain, il supprime tout ses amis, c’est normal. Il possède un sang froid hors norme & beaucoup d’ingéniosité. Mais rassurez vous, une fois que Jéremyh vous aura testé (surement trahi plusieurs fois, menti et pourquoi pas essayer de vous tuer) vous n’aurez plus rien a craindre de lui. Vous mériterez sa confiance et son amitié.

C’est quelqu’un d’assez sérieux lorsque la situation l’y oblige. Sinon, il est toujours à rire, à plaisanter. Oui, il va même jusqu’à plaisanter avec sa victime. Il a d’ailleurs un rire communicatif. Et il connaît pas mal de blagues. S’il n’avait pas était assassin, je suis sûr qu’il aurait pu être un bon humoriste. De plus, il va facilement vers les gens, et n’est pas timide pour deux sous. C’est un homme qu’il ne vaut mieux pas connaître, a part si on a un fort mental...
— Phobie(s) : L’amour. Soyons clair, il a peur de tomber amoureux, et que cet amour l’entrave dans sa vie.

— Manie(s) ou TOC : Il fait souvent joujou avec un poignard quand il s’ennui.

Mon histoire .

— Passé : Ah, Jéremyh...Le jour où nous connaitrons toute sa vie, se sera un grand jour. Nous savons déjà qu’il a vécu dans un palais (mais lequel ?). Nous ne savons pas quel y était sa fonction et sans doute ne le saurons nous jamais (à vous d’inventer !). Puis, plus tard, il a semble t-il quitter ce palais pour une raison que nous ne connaissons pas (à inventer). Il a également avouer pas mal de meurtres jusque là inélucidé . Nous n’en savons pas plus, car Jéremyh est un homme très discret par rapport à son passé.

— Présent : Tout d’abord, échapper a tout les soldats qui le recherchent. Oui, notre très cher assassin doit payer pour tous ses crimes. Et jusqu'à maintenant, il arrive a dissimuler parfaitement ses traces. Ce n’est pas nous qui le trouvons, c’est lui qui nous trouve. Ensuite, il cherche à purifier le monde à sa façon. C'est-à-dire en éliminant toutes les personnes gênantes.

Mes relations .

—Aiko deb ; il la harcèle depuis pas mal de temps déjà. Elle ne sait pas a quoi il ressemble ni qui il est. Il se joue d’elle, lui prouvant par n’importe qu’elle moyen qu’elle est surveiller, mais jusqu'à maintenant il ne s’est jamais révélé a elle. Il est assassin, peut être la tuera t-il un jour ? Ou peut être pas. Ses buts n’ont pas été dévoilés (a vous d’inventer).

— Pas mal de gens de la noblesse, qu’il côtoie souvent. Il est toujours présent lors d’importantes soirées.

Ma signature .

— Lien : ...

_________________


    « Tu sème la discorde derrière toi. Chacun de tes pas nous mènent à la destruction. T’en rends tu compte ? Tu nous emmène plus bas dans l’abysse du chaos, et la noirceur nous entoure. Et tandis que j’essais d’y apporter un peu de lumière, tu la souffle, comme s’il s’agissait d’une bougie. Mais s’il te plait. Ferme les yeux. Et laisse moi nous guider hors de là, qu’on retrouve enfin cette pureté qui nous caractérisait, autrefois. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: • Hétéroclite    Ven 6 Mai - 19:20

Qui suis-je ?

— Nom : Haeru

— Prénom : Mawey

— Surnom : ...

— Âge : 24 ans

— Race : Elfe

— Statut, Rang : Assassin

— Alliance : Padmashka 2nd


— Armement : Des poignard camouflés sur mon corps et dans mes vetements et également mon arcs, d'une précision redoutable. Je sais bien entendu me défendre en combat à mains nue et je maitrise approximativement tous type d'armes même si elle ne correspondent pas à mes affinités.

— Capacités magiques : Aucune.


— Affinité élémentaire : Nature
Mon caractère .


— Psychologie : Je suis d'ordinaire calme et serein mais faite attention si jamais vous devenais ma cible je serais sans pitier pour vous, même si vous étiez mon meilleur amis. Je suis néanmoins fidel dans tous ce que j'entreprend. Mais amis disent de moi que je suis du genre réveur, un peu tete en l'air, masi j'aime avoir la tete dans les nuage et les pieds sur terre. Je fair tourner la tete des filles mais aucune n'a jamais réussi à m'arreter dans ses bras, jene me suis jamais attacher à l'une d'entre elle.
Mais à vous de le personnaliser.

— Manie(s) ou TOC : à vous de voir Wink
Mon histoire .


— Passé : Je suis né chez les elfes et j'y suis rester pendant pas mal de temps, une enfance normal, heureuse avec plein de gamin de mon age. Mais seul ombre au tableau je ne revais pas comme tous les autres de devenir prince et d'épouser la princesse... Non, moi je rever d'ombre, de finesse, de souplesse et de témérité. Je rever de devenir assassins. J'en avait croiser un, un jour dans la ville et j'avais étais... hypntisé alors je m'étais décidé. Quand j'ai émis cette hypothese de futur mes paretns ont tellement crié que j'ai cru ne jamais m'en sortir. Mais quelques jours plus tard, il est venus. Le seul qui pouvait les convaincre, un assassin lui même, le même qui m'avais séduit au premier regard, il m'avait vu lui aussi, il s'était renseigner puis était venue me chercher.

Quelques années son passer, mes années d'apprentissage avec lui, puis mon années à la guilde ou j'avais finaliser mes méthode échanger avec d'autre, choisi ma spécialisation si j'en voulais une... Et enfin, enfin j'avais pu me lancé dans cette voix merveilleuse de meutre sanglant dans l'ombre des missions. Jamais mon métier plus que tout au monde et je l'aime encore aujourd'hui...

Puis vint le jour ou les maitres de la guildes furent assassinés, tous sans exemption pas les responsable de Ragnarok, cette alliance sans fin des plus vil démon de notre monde... Et elle Miloniä, notre princesse nationnale qui essayer de les venger, en veint. C'est moi qui me suis occué d'elle, moi qui, en tant qu'ami et eu le droit de penser ses blessures. Puis elle fut élus, promus en tant que notre nouveau chef, et une nouvelle air naquis, l'air de Padmashka. Elle vint me voir quelques mois plus tard, me disant tant de chose que j'en perdit le fil tres vite pour ne me concentré que sur l'essentiel... Moi second de la guilde, moi le pauvre petit elfe né d'une famille modeste? Je n'y croyais pas est pourtant, j'acceptai.

— Présent : A vous de voir.

— Relations :

Miloniä: Que dire sur toi mon amie. Amie depuis l'age ou l'on à commencé nos entrainement respectif, elle avec l'un des maitres les plus convoité moi avec un autre, un tout autre genre, on c'est retrouver des années plus tard en missions et nous voilà aujourd'hui amis...


— Signature : ...
La signature viendras quand le perso sera pris
Attention, personnage important, Rp d'exemple demandé!
Revenir en haut Aller en bas
Ana Vivalem

avatar

MESSAGES : 391
EXPÉRIENCE : 2740

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: • Hétéroclite    Mar 16 Aoû - 23:03

A Finir

Qui suis-je ?

— Nom : Mamoto

— Prénom : Hiroko

— Surnom : Hiro

— Âge : Inconnu

— Race : Humaine

— Statut, Rang : Geisha ( femme qui a dédié sa vie aux arts, le chant, la danse et bien d’autres.) Autrement dit, civil.

— Alliance : //


— Armement : //

— Affinité élémentaire : Air

Mon caractère .

— Psychologie : ... (Décrivez ici le caractère de votre personnage. - 4 lignes minimum.)

— Phobie(s) : ... (Votre personnage a-t-il une ou des phobies ? Décrivez nous tout ça ici. - Falcultatif.)

— Manie(s) ou TOC : ... (Votre personnage a-t-il une manie, un TOC, un trouble de la personalité, ... ? Dites nous tout ici. - Falcultatif.)

Mon histoire .

— Passé : ... (Votre personnage a-t-il eut une enfance difficile ou tranquille ? Des amours, des peines, des batailles ? On veut tout savoir ! - 5 lignes minimum.)

— Présent : ... (Votre personnage a-t-il un but aujourd'hui ? Que compte-t-il faire ? - Une phrase minimum.)


Mes relations .



Ma signature .

— Lien : Divers gens de la noblesse et de la royauté, voir même parfois de riches bougeois qui ont payé ses services pour se divertir... (ne mélangez pas, une geisha n'est pas une prostituée ! elle est payée pour jouer de la musique, trouver des sujets de conversations, animé un repas, etc...)
Spoiler:
 

_________________


    « Tu sème la discorde derrière toi. Chacun de tes pas nous mènent à la destruction. T’en rends tu compte ? Tu nous emmène plus bas dans l’abysse du chaos, et la noirceur nous entoure. Et tandis que j’essais d’y apporter un peu de lumière, tu la souffle, comme s’il s’agissait d’une bougie. Mais s’il te plait. Ferme les yeux. Et laisse moi nous guider hors de là, qu’on retrouve enfin cette pureté qui nous caractérisait, autrefois. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane Valinor
Portgas ; Admin sévèrement déglinguée.
avatar

MESSAGES : 222
EXPÉRIENCE : 2464

MessageSujet: Re: • Hétéroclite    Mar 30 Aoû - 16:15

Qui suis-je ?

— Nom : Uragiri.

— Prénom : Ruka.

— Surnom : Qui se risquerait à lui en trouver un?

— Âge : 24ans.

— Race : Vampire.

— Statut, Rang : Vagabond.

— Alliance : Neutre.

— Armement : Package vampirique XD.

— Affinité élémentaire : Ténèbres Cool
Mon caractère .

— Psychologie : Rien n'est jamais tout noir, comme rien n'est jamais tout blanc. Nous avons tous nos parts d'ombres et de lumières, de ténèbres et d’éclaircies. Dans mon cas, les deux ne font plus qu'un pour me torturer, pour créer celui que je suis devenu; au détriment de celui que j'étais. Je ne suis pas un ange, comme je ne suis pas un démon; je ne suis ni le fils de Dieu, ni celui de Satan; je ne suis qu'une créature à qui l'on à arraché le cœur, une personne dont l'âme elle même s'est envolée avec elle. Si seulement cette fille avait était là, peut être serait-elle toujours en vie... Mais qu'importe le présent car sans mon amour, il n'a plus de saveur, plus de couleur; il n'est plus rien. Alors je reste là, enfermé dans mon passé, avec pour seul moteur cette vengeance qui me poussa à devenir cet être de la nuit; mais aussi avec cette promesse que jamais je ne devais lui faire du mal, que jamais elle ne devait être l'exutoire de ma rancune et que jamais elle ne devais être triste.
Assouvir mon désir de la voir payer pour n'avoir était à ses cotés ou tenir la promesse scellée par notre dernier et inaltérable baiser; je ne puis décider...

— Phobie(s) : Nécrophobie - Peur des cadavres. Car j'ai beau être devenu un émissaire de la Mort, depuis son décès je ne peux me résigner à ôter la vie de mes propres mains; ces mains souillées par son sang.

— Manie(s) ou TOC : Regarder mes mains quand je pense à elle.

Mon histoire .

Passé :
« Pourquoi restes-tu là, encore assise derrière ta fenêtre ?
Je n’ai pas le droit de sortir de cette chambre.
Mais pourquoi ?
Je suis malade, l’extérieur est dangereux pour moi.
Alors je te protégerai !
Vraiment ? Tu me le promets ?
Promis, juré et même craché !
Ah non !! C’est dégoutant ! »
Nous éclatâmes d’un rire franc et sincère. C’était la seconde fois que je lui parlais et déjà, j’avais envie de la serrer contre moi pour la protéger. Nous étions, à l’époque, que de simples gamins insouciants et naïfs qui pensaient que rien n’était grave et que tout n’était que joie et plaisir. Ce temps est bien loin… Candide et crédule époque que celle-là.
Moi, Ruka Uragiri était le fils d’un grand chasseur de vampires : Crosszeria se faisait-il surnommer ; il était pour moi l’homme le plus fort, le plus courageux, le plus honnête et le plus humble de tous ; il était beau, je ne pouvais le nier, se qui n’était pas à son désavantage et ni au mien d’ailleurs car j’avais hérité de lui ces yeux argentés et cette chevelure sombre. Cet homme, mon modèle, avait choisi pour épouse une femme à la beauté aussi reconnue que la sienne. Ses longs cheveux couleurs des feuilles d’automne étaient souvent noués dans une natte folle sur son épaule et ses iris aussi intense que les plus profonds lagons, reflétaient à eux seuls toute l’étendue de sa gentillesse et de son amour. Ensemble, ils eurent bien d’autres enfants avant moi ; cinq pour être précis. Cinq filles, devenues maintenant de parfaites femmes. Elles aussi étaient belles, tenant beaucoup de leur mère ; mais tout le monde s’accordait à dire que moi, le petit dernier, était véritablement une réussite ; la parfaite concrétisation de leur passion.

Choyé par une famille aimante et attentionnée, je ne manquais de rie et était plein de joie de vivre. Je courais partout, par tout les temps et de toutes heures. Inépuisable, je trouvais une force dans cette nature que je parcourais, comme imprégné de son essence… Je traversais une fois encore un champ quand, sortant de ces hauts épis dorés, je tombais dans un jardin coloré, emplis de fleurs aux mille odeurs enivrantes mais rien ne pouvait détacher mon regard de cette silhouette frêle et fragile, assise sur cette fenêtre.
« Qui es-tu et que fais-tu là ? »
J’étais comme pétrifié devant elle, incapable de me mouvoir et encore moins de lui répondre.
« Sais-tu parler ou aurais-tu avalé ta langue ? A moins que tu ne sois pas humain… Auquel cas je comprendrais que tu ne puisses me répondre…
Ruka ! Uragiri Ruka !! Je suis arrivé ici par hasard et je suis un garçon ! Et toi, t’es qui d’abords ?!
Yuuki Wakamiya, enchantée Ruka. »
Elle me sourit, simplement.
Ce fut là ma première rencontre avec ‘elle’, cette femme qui allait tant influencer ma vie et ma destinée…
Les jours, les mois et les années passèrent sans que je ne loupe un seul de nos rendez-vous dans son jardin. Je lui racontais le monde, elle me faisait partager le sien, celui qu’elle s’était crée de sa chambre, par cette seule fenêtre. Nous étions maintenant des adolescents, impétueux et téméraires, mais aussi amoureux. Un jour, Yuuki ne vint pas à la fenêtre. Ses longs cheveux blonds ne volèrent pas au vent, parsemant son visage pâle et rieur de quelques mèches indisciplinées et ses prunelles ambrées ne se posèrent pas sur moi avec douceur. Je crus que, sur le coup, elle n’avait put se dérober à quelques obligations parentales ou médicales ; mais quand, durant deux semaines, les absences se répétèrent, je pensais qu’elle m’avait oublié ou qu’elle avait trouvé un autre homme à aimer…

Une dernière fois, je voulais une dernière fois me poser là, dans ce jardin sous cette fenêtre et ensuite, je passerais à autre chose ; bien que son visage hante mes pensées perpétuellement. Mais c’est là que je les entendis, ces chuchotements et ricanements inhabituels et proches.
« J’ai trop peur de sa réaction…
Tu ne sauras pas si tu ni vas pas !
Mais je…
Pas de mais ! Cours le rejoindre !! »
C’est là que je la vis venir vers moi, telle une apparition divine à mes simples yeux d’homme. Elle si belle, à en faire pâlir tout les astres, se tenait là ; debout devant moi dans cette robe blanche et immaculée comme elle l’était.
« Pardonne moi Ruka, une maie avait besoin de moi et je…
Je suis si content de te revoir, Yuuki. »
Mes bras se refermèrent autour de sa taille fine, j’enfouis mon visage dans ses cheveux soyeux et la serrais contre moi ; enfin… Quelques minutes s’écoulèrent ainsi sans qu’elle ni moi ne bougeâmes, savourant l’instant de cette étreinte charnelle tant espérée et quand, finalement, j’osais plonger mon regard dans le sien, elle m’embrassait avec toute cette exquise délicatesse qu’était sienne.

« Ariane, je t’en prie ! Montre-moi encore !
Je vais finir par être à court de pieds si tu continues.
S’il te plait !!!!
Très bien, très bien, mais arrête de faire ces yeux là ! »
Elles étaient si absorbées qu’aucune des deux jeunes femmes ne remarqua mon arrivée. Collé contre le mur, je les observais, attendris. Yuuki, malgré une augmentation notable de ses crises, continuait à sortir sous la gouverne d’Ariane. Je posais à présent mon regard sur elle, petit bout de fille aux allures si fragiles et sensibles. Elle plantait à nouveau un rosier jeune, à peine assez résistant pour supporter l’hiver prochain seul, et apposait ses mains sur la terre fraichement remise en place. Durant plusieurs secondes, le silence fut total et la tension devint palpable…
« Kementari …»
Son murmure rompit cette atmosphère pesante et très vite, elle fut balayée par les clameurs de Yuuki.
« Regarde Ariane, ça marche ! »
Le rosier était à présent solide et robuste et les fleurs qui l’ornaient étaient d’une splendeur incomparable. Elles se prirent alors d’un fou rire qui me réchauffait le cœur. Elles s’étaient si bien trouvées toutes les deux : Ariane était la fille de la médecin qui s’occupait de la maladie de Yuuki et quand, dans l’incendie qui détruisit sa maison et qui emportait avec lui ses parents et tout un pan de sa vie, Ariane devint orpheline ; la blonde prit soin d’elle ; ce fut là, la raison des deux semaines d‘absences qui n’étaient plus qu’un lointain souvenir.
« RUKA !!!! »
Avec la synchronie parfaite de leur voix, elles me tirèrent de ma rêverie, m’obligeant à sortir de ma cachette. Debout, elles me regardaient avec amusement et bonté, comme leur nature leur intimait de faire. Je m’approchais alors d’elles et prenant par la taille la femme que j’aimais, je déposais sur ses lèvres un tendre baiser.
« Lui as-tu dis ?
Me dire quoi ?
Non pas encore.
Me dire quoi ?
Il serait temps, non.
Mais me dire quoi à la fin ?!?! »
Son impatience était touchante à voir et sa frimousse était adorable, Ariane trépignait comme une enfant qui allait recevoir son cadeau. Elle était suspendue à la bouche souriante de Yukki qui prenait un malin plaisir à la faire attendre.
« Ari… Ruka et moi allons nous marier comme tu le sais mais…
Mais quoi ? Ton père n’est pas d’accord ?! Je vais lui en toucher deux mots, tu vas voir !!
Ariane, écoute la jusqu’au bout, s’il te plait. »
Contenir mon amusement était difficile et je me surpris même à sourire bêtement de sa naïveté et de sa gentillesse envers nous, elle était prête à tout pour Yuuki et sa dévotion était un exemple pour moi.
« Ari, veux-tu être mon, enfin… Notre témoin ?! »
Le cri qui s’en suivit me fit l’effet d’un ‘oui’ tonitruant. Dans les bras l’une de l’autre, elles pleuraient comme des gamines. Le bonheur était à portée de main et pourtant…

« Ariane ! Où est Ariane bon sang !!
Elle doit être avec l’un de ses patients, tu le sais…
Elle doit venir au plus vite, elle va te sauver tu vas voir !
Non Ruka, c’est la fin cette fois… »
Je ne pouvais pas le croire, pas m’y résoudre, pas me l’imaginer ; vivre sans elle, sans Yuuki… Impossible…
« Promet moi de vivre et que… Ariane et toi… Ne m’oubliez pas…
Jamais Yuuki, JAMAIS ! Tu vas t’en sortir, tiens le coup ! »
Sa main dans la mienne était froide, sa respiration se faisait de plus en plus saccadée et difficile. Alors était-ce vraiment la fin ? La fin de nous ? La fin de tout ?
« Yuuki !! »
Essoufflée et à bout de force, Ariane entrait dans la chambre ; elle venait sans nul doute de courir à une vitesse folle. Se posant de l’autre coté du lit, à genoux en face de moi ; elle prit la main que Yuuki lui tendait faiblement et de l’autre, elle tâtait son front brulant et détrempé.
« Arrête Ari, je vais mourir…
Non ! Pas tant que je serais là !
Jurez-moi que vous resterez ensemble, que vous vous soutiendrez et que vos vies seront belles.
Yuuki !!!
Promettez ! »
Un ordre que nous n’aurions pas du suivre, car, quelques minutes après avoir prêtés serment ; juste après qu’Ariane l’ai embrassé sur le front et que mes lèvres se joignirent aux siennes une dernière fois, un flot de sang jaillit de sa bouche dans un bruit assourdissant et répugnant.
Sous nos yeux, sans que nous n’ayons pu agir, Yuuki nous abandonnait…

Plus le temps passait et plus les gens se mettaient à l’oublier ; mais moi pas, comment l’aurais-je pus de toute façon. Que les autres qui ne la connaissaient pas si bien reprennent leur vie ; je le comprenais. Mais qu’elle, Ariane, puisse continuer à sourire, à rire et à vivre en toute légèreté ; ça je ne le comprenais pas, moi qui étais si déchiré à l’intérieur, moi à qui l’on avait arraché le cœur. N’était-elle pas sa meilleure amie !
« J’honore sa mémoire en continuant à vivre, tu le sais pourtant !
Mais tu ne la pleure pas !
Bien sur que si, vivre sans elle est un calvaire ! Mais pour tenir ma promesse, je vis !
Alors vas-y, fais se que tu veux mais sache que…
Tu as promis aussi, Ruka !
… Un jour tu paieras pour ce deuil si vite fait ; pour cette page que tu as si vite, bien trop vite, tournée...
Ruka ! Ruka !! »
Empli de colère, de rage et de haine ; je partais. N’importe où, cela m’importait peu. Toujours je revoyais son corps inerte dans mes bras, son sang sur mes mains ; chaud et poisseux… Vision insoutenable et cruelle de la tyrannique fin de toute chose.
Mais pour elle, en son souvenir ; je fis un choix… Je voulais devenir un vampire : immortel et sanguinaire, afin de pouvoir être tout se qu’elle ne serait jamais plus et j’allais pourvoir la tuer elle, cette Ariane…

Présent : Jamais je n'aurais cru en arriver là un jour, jamais je n'avais pensé devoir franchir cette limite et jamais je n'avais imaginé dépasser le point de non retour. Je suis maintenant un vampire comme ceux que mon père chassait autrefois, une créature se nourrissant de sang; celui qui lui avait tant manqué à elle; celui qui avait coulé de sa bouche, emportant avec lui les dernières étincelles de sa vie. J’erre au gré des vents, des chemins et des parfums, aspirant toujours plus ce liquide vermeil; comme si, par ces crocs déchirant le corps, elle pouvait "retrouver" la vie. Ma promesse et ma vengeance me font tenir, mais au fond; aurais-je la force d'aller au bout de ce périple...

Mes relations .

— Lien :

      Ariane Valinor
La tuer... Pouvoir m'abreuver de son sang serait pour moi une si douce vengeance, un baume à mon cœur meurtri. Elle aurait du arriver plus tôt, arriver plus vite, elle devait la sauver mais ne la pas fait et elle payera pour ça et pour l'avoir si vite oubliée. Tu périras sous mes crocs dans une longue, lente et douloureuse agonie, tu souffriras comme elle a souffert avant son dernier soupir...


      Gabriel Tinuviel
Toi l'héritier direct du trône vampirique, le fils aussi puissant que son père; qui es-tu réellement? Tu n'es pas tout à fait comme moi car sang-pur mais pourtant, tu es seul comme je le suis. Nos histoires ne sont pas les mêmes mais nous sommes semblables. Jamais je ne t'ai rencontré, du moins directement, mais souvent je t'ai croisé au détour des chemins. Deux vagabonds.


Ma signature .


« Ore wa omae wo uragiranai. »
Jamais je ne te trahirai.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil Vif Argent

avatar

MESSAGES : 199
EXPÉRIENCE : 2582

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION :
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: • Hétéroclite    Dim 13 Nov - 20:59

Qui suis-je ?

— Nom : /

— Prénom : Sylphide

— Surnom : /

— Âge : inconnu (plus de 100 ans)

— Race : Nyra (même si au final on ignore si c'est vraiment le cas)

— Statut, Rang : Paladin

— Alliance : /


— Armement : Deux dagues longues, un arc, plus ses attributs de dragon (griffes, crocs, ailes,...)

— Capacités magiques :
Maitrise les vents, de la simple petite brise à la puissante tempête. Elle peut ainsi créer des courants ascendant ou descendant à sa guise qui lui permette de voler avec beaucoup de simplicité et d'agilité. En faite, une fois dans les airs, aucune créature vivante ne peut la suivre et il serait même dangereux de la combattre sur son terrain car elle n'aurait aucun mal à vous faire tomber comme une pierre, ou vous briser les ailes.
Elle se sert aussi du vent pour diriger ses flèches quand elle porte son arc. Dans ce cas la, elle est d'une précision inhumaine, pouvant même faire changer de direction à sa flèche en plein vol.
Sinon son pouvoir n'est pas fait pour blesser directement ses adversaires, juste les ralentir au mieux.

— Affinité élémentaire : Vent
Mon caractère .

— Psychologie : Pendant de longue années, elle s'est crut seule représentante de sa race, et cela même si tout le monde la jugé comme une nyra. Mais cela ne la pas affecté dans le sens où elle n'a jamais vraiment chercher à retrouver sa famille ou un membre de sa race. En première impression, on dira que Sylphide est une personne assez enfantine, jouant sans cesse avec son pouvoir et encore plus lorsqu'elle vol. Mais en réalité, elle est fourbe et manipulatrice avec ceux qui ne font pas attention et elle n'aura aucune gêne à utiliser tous les moyens possible pour obtenir ce qu'elle veux, violence comme séduction.
Néanmoins, ce côté de sa personnalité la poussera souvent à préférer sa ruse et son agilité dont elle peut faire preuve, plutôt que de sa force brute, digne de ses attributs de dragon, et ceci que ce soit dans sa façon d'agir ou dans un combat.
Enfin, ses amis se compte sur les doigts d'une main, soit parce qu'ils n'ont plus confiance après qu'elle leur ai joué un sale tour, soit parce qu'elle n'a tout simplement pas confiance en eux. Cependant, depuis qu'elle a entendu parler d'un autre comme elle, elle fait tout pour l'éviter, de peur de ce qu'elle pourrait apprendre sur son passé.


— Phobie(s) : Être emprisonné, son passé, Aldhéïr (parce qu'elle pense qu'il fait parti de son passé.)

— Manie(s) ou TOC : Aime bien créer des petites tornades quand elle attend ou s’ennuie. Sinon s'amuse souvent avec son pouvoir de la première manière qui lui passe par la tête sur le moment.

Mon histoire .

— Passé : Sylphide ne sait presque rien de son passé, à ceci près qu'elle c'est réveillé un beau matin au milieu d'un champ. Elle ne savait pas comment elle était arrivé ici, ni pourquoi, et aucun souvenir d'avant ce jour ne lui revenait en tête. C'était comme le premier jour de sa vie et pourtant elle avait déjà la maturité d'une adulte.

Pendant les premières années de sa vie, elle voyagea, cherchant sans se le dire des réponses, des explications, des gens particulier qu'elle ne trouva jamais. Elle était unique et c'est ce qu'il lui valu d'être souvent utilisé par les autres peuples.
Au bout d'un certain temps, elle accepta cette idée de ne pas connaitre son passé, surtout que dans ses rêves, elle revoyait des scène de douleur affreuse sans pour autant savoir si elle les avait vécu ou pas. C'est à ce moment la qu'elle décida de ne plus être manipulé et d'inverser les rôles. Ainsi, elle devint la manipulatrice, celle qui mène par le bout du nez n'importe qui juste pour obtenir ce qu'elle voulait. C'est à peu près dans le même temps qu'elle découvrit son contrôle sur les vents, réveillant son âme d'enfant.

Finalement, elle vécu comme ceci plusieurs années en bernant humain, elfe, vampire et dragon de la même manière. Elle savait de mieux en mieux se servir de ses atouts aussi bien féminin que racial et elle développa son pouvoir afin de s'en servir aussi bien en combat que dans sa vie de tout les jours.

Seulement, un jour, elle vit un autre individu lui ressemblant étrangement. Elle se cacha du regard de cet être, la peur de ses cauchemars la paralysant presque. A ses yeux, cet individu était peut être la seul chose qui restait de son passé, ce passé qui l'effrayait. Après cette rencontre à sens unique, car elle seul l'avait vue, elle resta plusieurs jours cacher à trembler comme feuille morte. Et même après qu'elle ai réussit à surmonter ce choc, elle fait tout ce qu'elle peut pour éviter de recroiser cet homme dragon.

— Présent : Aujourd’hui, elle vit encore au jour le jour, ne cherchant rien en particulier si ce n'est fuir ce passé qui la terrifie et cet être qui lui ressemble.


Mes relations .

—Aldhéïr, même si lui ne la jamais rencontré, elle l'a déjà observé plusieurs fois de loin.

Ma signature .

— Lien : Pas encore fini mes celle ci peut être utilisé en attendant (ne pas oublier qu'elle a des ailes normalement) http://i46.servimg.com/u/f46/13/06/42/50/sylphi10.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: • Hétéroclite    

Revenir en haut Aller en bas
 
• Hétéroclite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣. :: CHARACTER SHEET . :: — Postes Vacants .-
Sauter vers: