♣.

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « ¢σℓℓιѕιση »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ana Vivalem

avatar

MESSAGES : 391
EXPÉRIENCE : 2740

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: « ¢σℓℓιѕιση »    Ven 18 Fév - 15:48

[Libre]


Volontairement j’étais retourné dans mon premier royaume. Mon premier royaume, aussi grand qu’une arène, aussi populaire qu’une arène, aussi agité qu’une arène. Bref, une arène. Je m’y étais fait un nom, tout comme mon frère. Ici, j’avais tant gagné. Ici, tout le monde me connaissait. Ou du moins m’avait connu. Mais ici, je n’étais plus revenue. Depuis longtemps, trop longtemps. Vêtue simplement du robe blanche recouverte par une cape qui me dissimuler à merveille aux yeux de tous, j’entrai a petit pas dans la bâtisse. J’étais toujours entrée par l’entrée des combattants. Jamais par la principal, celle pour les visiteurs et parieurs. On ne m’avait pas bloqué l’entrée, chose étrange. Mais qui pouvait craindre la présence d’une inconnue ? Même si j’attirais l’attention, c’était moins que ce que j’aurais eu droit si je ne m’étais pas dissimulé. Et puis, ma présence n’avait rien de dangereux. Par rapport aux combattants et à la plupart des spectateurs, j’étais bien plus frêle. Frêle donc inoffensive. Comme les apparences peuvent être trompeuses !... Enfin. Nous étions au début d’après midi, quand le soleil est au plus haut et qu’il est le plus chaud. Les combats se déroulaient depuis ce matin, et l’arène puait la transpiration et le sang des combattants.

Le premier combat auquel j’assistai opposer falariel contre elfe. Et ce fut un massacre. Le niveau était bien plus élevé qu’en mon temps. Et cela étira un sourire sur mon visage fatigué. Je ne m’étais pas totalement remis de l’accouchement des triplets et j’étais partie prendre l’air. Au départ, sans but fixe, puis après l’arène. Comme si voir des gens me rappeler mon passé pouvait m’aider...

Dans le combat suivant, je pus voir pas mal de mes techniques misent en œuvre. Avais-je eu temps d’influence sur les autres ? Je ne me pensais pas aussi populaire. Autour de moi, les spectateurs hurlaient comme des demeurés pour encourager leur favori. Je passais ainsi une heure ou deux, dans une ambiance digne d’un cirque. Lorsque je me levais, j’entendis alors deux hommes prononçais le nom de mon frère. Je m’attardais un peu, pour écouter. L’un d’eux lança que la fin de carrière de Keigo était brutale, et que c’était bien dommage. Que personne n’avait de nouvelle de lui. Ils parlèrent aussi de moi. Qu’il était dommage que je ne revienne pas non plus. Je me tournais vers eux et lança, juste assez fort pour qu’il l’entende :

« Keigo à sa propre vie à mener, il n’est pas tigre que l’on lance dans l’arène puis qu’on récupère en fin de journée. Et pour Aiko... Qui vous dit qu’elle ne vient plus ? »

J’avais décidé de ne pas dévoiler mon identité. Mais s’ils avaient deux sous de jugeote, ils devineraient facilement qui était leur interlocutrice. Et sur ces mots je me détournais. Je descendais rapidement l’escalier des gradins. Je tournais la tête vers les deux hommes qui me fixaient et s’étaient remis à parler entre eux, avec plus d’animosité semblait-il. Et c’est alors que je percutais violemment quelqu’un en bas de l’escalier. Je titubai sous l’effet du coup et m’entravai dans les escaliers. Je tombai alors et mes fesses heurtèrent une marche et mon dos celle juste au dessus. Je frémis sous l’effet de la douleur. Pourquoi mon pouvoir n’avait pas agi ? Il aurait empêché cette collision...

Ma capuche avait dévoilée la moitié de mon visage. D’un geste rapide je tirai dessus pour dissimuler à nouveau mon visage correctement. Je baragouinais quelques excuses inaudibles, sans m’être donné la peine de regarder le visage du malheureux ou de la malheureuse qui m’avait percuté...

_________________


    « Tu sème la discorde derrière toi. Chacun de tes pas nous mènent à la destruction. T’en rends tu compte ? Tu nous emmène plus bas dans l’abysse du chaos, et la noirceur nous entoure. Et tandis que j’essais d’y apporter un peu de lumière, tu la souffle, comme s’il s’agissait d’une bougie. Mais s’il te plait. Ferme les yeux. Et laisse moi nous guider hors de là, qu’on retrouve enfin cette pureté qui nous caractérisait, autrefois. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « ¢σℓℓιѕιση »    Dim 27 Fév - 20:23

    Un sinistre sourire étira mes lèvres. J'observais la scène depuis mon perchoir situé tout en haut de l'arène, sur un poteau. Je regardais les combats. Ceux auxquelles j'avais jadis participé... Mon regard se posa un instant sur la foule en délire. Déjà je repérais l'intrus dans tout ce monde de puanteur et de crasse. Une petite capuche blanche se faufilait habilement entre les gens. Cette personne cherchait à se faire discrète... Une personne importante? De la haute société peut-être? Peu importe... Mon regard se posa à nouveau sur le combat. Un bras venait de se faire tailladé violemment. Pas mal mais... Trop brouillon... J'attendis la fin du combat pour me laisser glisser le long du poteau sur lequel je me trouvais. Je posais le pied au sol et je croisais les bras sur mon torse. Pour une foi que je n'étais pas torse nu dans cet endroit... J'avais revêtis un long manteaux noir par dessus une chemise noire... Je sais, tout en couleur... J'avais un rôle à jouer ici. J'avais une personne à questionner... Je poussais un long soupir après la fin du second combat. J'allais m'en aller lorsque je sentis quelqu'un me bousculer. Je tournais légèrement la tête et je vis la capuche blanche tituber avant de tomber au sol. J'entrevis son visage et mon sourire s'étira. L'instant d'après, son visage était à nouveau dissimulé. Je ne pus retenir un petit rire à l'entente de ses faibles excuses. Je me penchais légèrement vers elle et je pus sentir son parfum. Ce n'était définitivement pas une personne d'ici... Je lui saisis la main avec une douceur que j'avais récemment acquise de ma relation avec Elowyn.

    -"Je ne m'attendais pas à te voir ici de sitôt... Après un accouchement comme celui que tu as fais..."

    J'avais murmuré ces mots, certains de n'être entendus que par la personne désirée. Je lui fis un léger sourire en l'aidant à se relever. Une princesse se reconnaissait assez facilement... Enfin... Ce n'est que mon avis. Pour ce qui est de ma chère et tendre petite soeur... Celui qui ne la remarque pas n'est pas connecté avec la réalité...
Revenir en haut Aller en bas
Ana Vivalem

avatar

MESSAGES : 391
EXPÉRIENCE : 2740

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: « ¢σℓℓιѕιση »    Mer 13 Avr - 22:13

La personne me prit la main. Je relevais la tête. Aaron... Je rougis légèrement. Chose rare pour moi. Il me parla, je l’écoutai dans le plus grand des silences. Et, sans réelle raison, je répliquai avec sévérité et en élevant légèrement la voix :

« Ma vie ne te regarde pas ! »

Agressive ? Oui. Peut être était-ce a cause de la présence de temps de sang ? J’étais encore faible à cause de l’accouchement, je n’arrivais pas a me contrôler aussi bien qu’avant. Et comme tout le monde le sait, le sang attire les vampires. Normalement, en tant que Sang pur, je subis moins cette attirance que les simples vampires. Mais d’une part, cela ne fait même pas quatre ans que je suis vampire, de deux, je suis dans un état flagrant de faiblesse. Normalement, je ne serais pas tombée aussi simplement. Moi qui avait un jour régnait dans l’arène, partageant ce règne avec mon frère bien aimé, je n’étais même plus capable de tenir debout ! Je soupirai et repris, plus calme :

« La nouvelle a donc circulée si vite ? Pourtant, seul le peuple vampirique n’est concerné...Et encore... »


Je n’aimais pas qu’on connaisse ainsi ma vie. Je n’aimais pas être au centre de toute l’attention, pourtant, je l’étais en ce moment. Tsss, quelle idiotie ! Je devais m’y faire. Tout le monde est au courant de la vie de tout le monde, parmi les nobles. N’oublions pas qu’Aaron est un prince en fuite, un prince déchu... Et un ami. Un ami...Oui. Mais d’autres me manquaient. Me manquaient énormément... Garjzla, Kylian. Un éponalys & un humain. Mais le peuple humanoïde avait semble t-il disparu, Myridia avait été détruite par je ne sais quelle magie. Et les éponalys étaient si insaisissable... Ou était le beau pie bleu ? Lui, mon premier contact avec un éponalys. Lui, si doux, lui qui m’a apprit à monter. Lui que j’aime tant, lui que j’adorais voir galoper, en toute liberté. Kylian, quant à lui, mon grand frère de cœur. Quel âge devrait-il avoir ? Aux alentours de 30 ans. Le temps n’épargne que peu de monde...

Je me ressaisis alors. Je ne devais pas ruminer le passé. Il était trop tard maintenant. Mon frère avait disparu, tout comme la plupart de mes amis. Céressa, Sandra, Hope, Angel & plein d’autres... Enfin. Je replantais mon regard azur dans celui du démon ailé :

« Que fais tu ici, Aaron ? »

_________________


    « Tu sème la discorde derrière toi. Chacun de tes pas nous mènent à la destruction. T’en rends tu compte ? Tu nous emmène plus bas dans l’abysse du chaos, et la noirceur nous entoure. Et tandis que j’essais d’y apporter un peu de lumière, tu la souffle, comme s’il s’agissait d’une bougie. Mais s’il te plait. Ferme les yeux. Et laisse moi nous guider hors de là, qu’on retrouve enfin cette pureté qui nous caractérisait, autrefois. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « ¢σℓℓιѕιση »    

Revenir en haut Aller en bas
 
« ¢σℓℓιѕιση »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣. :: VENRYÄ ; Mystery's Cradle . :: — THOUSAND BLADES ; Battle place .-
Sauter vers: