♣.

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mal être [pv Ethan ♪]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ana Vivalem

avatar

MESSAGES : 391
EXPÉRIENCE : 2989

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Mal être [pv Ethan ♪]   Ven 14 Jan - 21:34

Vois-tu combien tu m’as détruit ? Dans ce jeu, ou je n’étais qu’un jouet, de quoi attendre ta vrai bien aimée, tu as gagné. Et j’ai perdu. Vois-tu combien je suis anéanti, d’avoir ainsi cru a tes mensonges ? J’ai tout perdu, je me suis moi-même perdu, dans un tourbillon de mensonges...

Le vent glacial balaie la plaine. Un manteau gris et lourd recouvre le ciel. Et, cela ne changera pas. Pas de sitôt. Une tempête se prépare. Une fine bruine tombe du ciel, comme le ferai des larmes, sur un visage. Comme le ferai mes larmes, si je ne les avais déjà pas toute versées. J’ai mal de te voir dans ses bras... J’ai mal de savoir que pour toi, je n’étais rien... Toute cette histoire était donc un mensonge sans valeur ? Je pensais sincèrement que je représentais quelque chose à tes yeux... J’espérais sincèrement que je n’étais pas le jouet de ton cruel tempérament joueur. Mais je me suis trompé. Et ce, sur toute la ligne. J’ai mal, tu comprends ? J’espérais vraiment. Et toi, tu m’as menti. Je pensais que toi et moi, sa serait pour toute notre vie. Main dans la main, toujours sur le même chemin. Mais rien. Je n’aurais jamais cru que je me tromperais autant, dans ma vie. Mais le fait est bien là, on n’a cessé de me mentir.

Les cheveux collés a ma peau, l’air me brulant les poumons, je peinais encore à avancer. J’avais fui. Dès que j’avais appris, j’avais fui. Sans me retourner, le plus vite possible, sans un regard en arrière. J’avais tout laissé au château. A part la lame de Noctis, que j’avais soigneusement balancé dans une rivière. On est en colère ou l’on ne l’ai pas. Faut savoir. Et moi, je l’étais. J’étais et encore mais aussi très triste. Triste qu’il m’ai abandonné comme on ferait a un vieux chien de chasse qui ne sert plus à rien. Sauf que je n’avais rien d’un chien. Et encore moins d’un chien de chasse...

Pour lui, j’avais renoncé à tout. Renier ma famille. Quitter mes racines. Jusqu'à même quitter la vie. Pour lui. Pour ses yeux, son sourire, ses vœux, son rire. Mais maintenant je voulais juste disparaître. Pour ne plus jamais lui réapparaitre. J’ai mal. Mal de le savoir dans ses bras. Je n’ai qu’une envie, rejoindre l’au delà. J’ai étais juste utilisée...Bafouée. Rien ne pourra plus me sauver désormais. Je ne veux même pas me venger. Cela ne me servirait pas. Il m’a fait du mal, mais je n’entrerais pas dans ce jeu là. Qu’il reste avec sa catin. Qu’ils coulent des jours heureux, dans leur palais, loin des regards des envieux. Qu’il reste avec sa catin. Et pourvu que j’arrive à oublier ces rêves d’amour sans fin.

Mes doigts coururent un instant sur mon ventre, là ou se trouvait une petite vie. Seul souvenir de ses mensonges. Je le revois encore qui me souris, lui. Et, malgré mon désespoir croissant, j’espère encore, au plus profond de mes songes. Une petite lueur à laquelle se raccrocher. Une bouée de sauvetage dans une mer de tristesse et de souffrances passées. Quelque chose à laquelle je m’accroche de toutes mes forces pour ne pas sombrer, pour ne pas me noyer.

Je marchais, silencieuse, comme un spectre du passé sur la plaine détrempée. La pluie avait forcit, battant à présent l’herbe qui se faisait écraser sous le poids de l’eau. Je devais avoir bien belle allure, trempée jusqu’au os. Mais, à vrai dire, j’aurais pu me protéger de cette intempérie. Cette intempérie que j’avais moi-même provoqué. J’aurais pu m’en protéger, mais je n’en avais même plus l’envie, comme si le gout de la vie m’avait subitement déserté. Ce qui, en soi, n’étais pas totalement faux. La plaine fut balayée quelques instants par mon regard eau. Mon regard qui s’était terni. Mon regard qui se rapprochait à présent du gris. Ce n’est pas parce que tu es belle qu’il t’aime, c’est parce qu’il t’aime que tu es belle Spectre vivant, devenue l’ombre de moi-même, pour trouver juste un peu de paix dans ce monde tumultuant, je resserrais un peu mon manteau autour de mes épaules. Comme pour essayer de retrouver un peu de sa chaleur, à lui... Comme pour ramener à moi un passé qui a fuit. Mais je devais cesser de me tromper, cesser d’espérer. Plus rien ne me retiens. Reprendre la route, rejoindre celui qui, réellement, tient à moi. Keigo, excuse-moi, tu avais raison.

J’aurais aimé vous dire que j’étais seule, ici. Mais je ne peux vous mentir. Il y avait bien quelqu’un d’autre, quelqu’un d’assez fou pour sortir cette nuit. C’était un vampire. Je le sentais d’ici. Et, je pouvais deviner son visage, ses traits, et même imaginer son sourire... Si ce n’est pour vous dire. Mes pas s’arrêtèrent alors, nettement, brusquement. Ma errance pris fin. Je fixais sa silhouette, aisément, indiscrètement. Une fixation qui aurait très bien pu passé inaperçu, car, l’un de l’autre, nous étions loin. Et alors, je me mis à attendre un geste de sa part. Et, au pire, pour partir, il n’est jamais trop tard...

_________________


    « Tu sème la discorde derrière toi. Chacun de tes pas nous mènent à la destruction. T’en rends tu compte ? Tu nous emmène plus bas dans l’abysse du chaos, et la noirceur nous entoure. Et tandis que j’essais d’y apporter un peu de lumière, tu la souffle, comme s’il s’agissait d’une bougie. Mais s’il te plait. Ferme les yeux. Et laisse moi nous guider hors de là, qu’on retrouve enfin cette pureté qui nous caractérisait, autrefois. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mal être [pv Ethan ♪]   Sam 15 Jan - 14:01

    J'en avais vraiment assez. Oui une nouvelle crise avait éclatée dans la maison. Oui il y a eu des dégâts... Oui j'ai fuis... J'ai pris mon manteaux et mes armes et j'ai fuis, hurlant à mon père que sa mort se faisait beaucoup trop lentement à mon goût... J'étais donc allé en ville avant de sortir complètement de la citée, allant vers les plaines pour me changer les idées. Je pouvais toujours rejoindre Emya qui demeurais non loin de là.... Mais je n'avais pas l'intention de venir la déranger avec mes petits soucis et mes regrets. Je continuais donc de marcher le long du sentier, respirant profondément pour me calmer. Quelle aventure vous me direz... Quelle imposture je vous répondrais. Se fâcher ainsi pour une malheureuse livraison qui, par les hasard de la saison, avait pris du retard... Comme à son habitude, mon père avait chargé en mettant de côté les sentiments, appuyant sur les points où il avait raison, et où j'aurais immanquablement tort... Seulement que cette fois-ci, il n'eus point le dernier mot. Le bougre commençait à suffoquer, il avait du mal à parler. Moi j'ai continué, confirmant certains point du passé. Lorsque je l'ai quitté, il venait de hurler. Dernier son avant toute extinction. Dernière complainte avant de tomber au silence. Mon père avait fait un arrêt cardiaque. D'urgence il fut transporté à l'hôpital de la citée pour s'y faire soigner une nouvelle foi par des dragonniers expérimentés. Je ne pouvais plus retourner de là où je venais. Pour une foi dans ma longue vie, j'ai craqué... Je suis donc devenus un vagabond, quoi de plus mérité?

    Le ciel vint s'assombrir, prenant une teinte de tristesse et un goût amer de haine. Pourquoi avais-je pris mon long manteau pour une foi? Allez savoir... Je l'enfilais prestement, enfonçant ma tête sous sa capuche. Je baissais la tête pour continuer à marcher. Le sentier devint glissant, risqué... L'eau venait pénétrer sournoisement la terre, lui offrant de quoi se rafraichir et de quoi se désaltérer. Cette pluie, fine et douce, se mêlait à des larmes sur mes joues. Pourquoi ces larmes? Pourquoi tant de regret? Peut-être en mémoire des bons souvenirs passés, avec mon père à la citée, lorsqu'il n'était qu'une personne normale, sans richesses ni obligations... L'époque où j'étais heureux et fier d'être son fils... Maintenant je me dis qu'il est peut-être mort, que je ne l'entendrais plus jamais... Que je venais de causer ça mort et que je ne me le pardonnerais jamais... Un étrange objet attira mon attention. Au bord du sentier, une petite poupée de chiffon laissée livrée à elle même, à l'abandon... Je vins la ramasser, la protégeant de la pluie et la regardant avec attention. Petite poupée de chiffon... Quel est ton prénom? Ma parole, je perdais ainsi la raison pour m'adresser à une simple poupée de chiffon? Je soupirais avant de reprendre ma route, conservant cette petite poupée qui était comme moi: Abandonnée...

    La pluie commença à forcer. Je levais les yeux pour regarder où je me dirigeais, quand je vis une personne, visiblement arrêtée. Intrigué, je me dirigeais vers elle. Pourquoi s'était-elle arrêtée pour me regarder? De plus, elle n'était pas protégée contre le temps qui s'était gâté... Je tentais de sécher mes larmes en accélérant le pas. Il me faudrait remettre mes pensées à plus tard, je ne voulais pas imposer mes sentiments à cette dame qui se tenait là... J'arrivais enfin à son niveau. Je retirais vivement mon manteau pour le maintenir au dessus de nous, nous protégeant des trombes d'eau. Mon regard violet, rougit par le chagrin, vint se plonger dans l'océan triste des siens. Ma voix s'éleva alors, légèrement étranglée par des vestiges de sanglot.

    -"Pardonnez-moi mais, vous devriez vous protéger... Je vous confie mon manteau avec joie. Il serait triste que vous attrapiez froid..."
Revenir en haut Aller en bas
Ana Vivalem

avatar

MESSAGES : 391
EXPÉRIENCE : 2989

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Mal être [pv Ethan ♪]   Sam 15 Jan - 19:41

Je posais mon regard océan sur lui. Et sans un mot, je me le décrivis. Grand aux yeux violets. Rien de bien spécial, semblable à ses congénères, semblable a celui qui a, de moi, abusé. Mon regard rencontra le sien, le temps de quelques instants. Ma voix s’éleva pour former quelques mots, qui me brulaient les poumons, et ce, affreusement :

« Merci. Ethan. »

Comment connais-je donc son prénom ? Je connaissais hélas tout le monde, de là ou je venais. Je les connais, mais eux non. Peu de gens m’avait rencontré. Peu de gens me connaissait. Ou alors, juste de nom, de loin. Mais tout cela avait pris fin. Je devais oublier. Impérativement oublier. Pour m’éloigné de ce passé trop blessant. Pour m’éloigner de toutes ces erreurs que j’avais faites, étant enfant. Je me considérais encore en tant que tel. Car il n’y qu’un enfant pour faire des erreurs semblable au mienne. Un adulte n’en aurais jamais fait. Et mieux que quiconque, je le sais...

Mes lèvres formèrent de nouveaux mots, même si cela me déchiré le cœur, rappelant a moi une nouvelle vague de pleurs. Que je m’efforçais de les contenir.

« Ethan... Donne-moi des nouvelles de là bas... »

Je lui parlais comme si je le connaissais. Je lui parlais comme si je l’avais déjà rencontré. Comme si je pouvais m’y fier. C’est le SOS d’une jeune fille en détresse...

-& comme j’ai du mal à faire des rimes, je repasse en écriture normal ♪-

Je remarquais alors qu’il avait pleuré, lui aussi. De petits vaisseaux sanguins rougissaient le blanc de ses yeux. Et, en sondant son âme, je pouvais apercevoir sa tristesse. C’était évident...Je n’avais même pas besoin de parcourir son esprit. Tout me paraissait si simple... Je pouvais voir à travers lui comme dans un livre ouvert. Oui, depuis quelques temps, je m’appliquais à déchiffrer les pensées dans le regard des gens. Ce dernier était tellement explicatif ! Il trahissait tellement ! Et personne n’y prêtait attention. Et, si je savais déchiffrer les sentiments des autres, je savais être pour ma part indéchiffrable. D’une neutralité extrême. Ou, au contraire, m’exprimer d’un seul coup d’œil, sans avoir besoin de mot. Tout est si simple, quand on sait s’y prendre...

Je ressentais également le fait qu’il était un vampire. Un soldat... Il avait du servir auprès de mon frère. J’avais surement déjà du le croiser, à la caserne. Lors de ces jeux idiots, de ces tournois pour voir qui était le plus puissants... Oh, certes, j’y avais joué. Et souvent je m’étais retrouvé contre mon frère. Keigo & Aiko... Ah, quelle similitude entre nos deux prénoms ! Mais ce n’est pas pour m’en déplaire, loin de là... Mais voilà, Keigo avait disparu. Il s’en était allé, laissant tomber l’armée, laissant tomber sa propre sœur... Il m’avait prévenu, pour Noctis. Je ne l’avais pas écouté. Il avait eu raison. Et une fois de plus j’avais eu tort. Mais je gardais de bons souvenirs de lui, de la caserne. N’y avais-je pas croisé énormément de monde ? Des soldats sympathiques, drôles, qui ne s’embarrassait pas de mon ancien rôle et avec qui j’avais si souvent passé du temps ? J’avais surement croisé Ethan dans ces moments là. Mais je ne me souvenais plus trop des visages, ni même des noms. Le sien, je le connaissais que car j’avais entendu parler de lui. Il semblait faire un ravage chez nos domestiques, qui en parlait à tout bout de champs, qui vantait ses qualités et taisait ses défauts. Elles ne faisaient que l’idoler, le montant au rang de dieu. Mais je le savais, cet homme n’en était pas un. Il était soit né mort, soit il avait perdu la vie. De toute façon, maintenant, il ne pouvait plus rejoindre dieu. Il était à l’entrée des portes de l’Enfer, comme nous tous. Et rien ne pouvait le sauver désormais. Car les morts ne reviennent pas à la vie, tout le monde le sait, sinon je l’aurais déjà fait...

_________________


    « Tu sème la discorde derrière toi. Chacun de tes pas nous mènent à la destruction. T’en rends tu compte ? Tu nous emmène plus bas dans l’abysse du chaos, et la noirceur nous entoure. Et tandis que j’essais d’y apporter un peu de lumière, tu la souffle, comme s’il s’agissait d’une bougie. Mais s’il te plait. Ferme les yeux. Et laisse moi nous guider hors de là, qu’on retrouve enfin cette pureté qui nous caractérisait, autrefois. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mal être [pv Ethan ♪]   Dim 16 Jan - 14:12

    Je fus surpris de la réponse de cette femme. En effet, elle connaissait mon nom alors que je ne l'avais jamais rencontrée... Quoi que... Je m'attardais un petit peu sur les détails de son visage et je fini par la reconnaitre. Il s'agissait de la princesse Aiko. J'eus un léger mouvement de recul avant de m'agenouiller face à elle en baissant la tête respectueusement. Elle n'allait pas bien visiblement... Sa s'entendait à sa voix et sa se sentait à son parfum... Une odeur acidulé, signe d'un chagrin lié à des sentiments personnels... Elle me demanda des nouvelles de la ville. Je pris une longue inspiration avant de débuter mon récit.

    -"Eh bien... Il y a beaucoup d'agitation en ville... Les rumeurs disent que vous avez été... Trahie... Et que... Enfin... Vous aviez disparut... Le peuple est vraiment troublé par cette histoire... J'ai même entendus dire, en passant par la caserne, que vous étiez porteuse d'un héritier..."

    Je regardais la petite poupée de chiffon attachée à ma ceinture. Je me mordis la lèvre inférieur en repensant à ce qu'il s'était passé dans ma famille... Je fermais les yeux avant d'entendre Aiko me demander de me relever. Je le fis lentement en n'osant pas la fixer dans les yeux, ne voulant pas révéler mes troubles... Elle devait en avoir assez des siens... Je passais lentement mon manteau autour des ses épaules afin de la protéger de la pluie. Je portais mon regard vers le ciel et je me rendis compte que ces gouttes tombantes pouvaient être l'oeuvre de notre princesse... Un léger sourire étira mes lèvres et je reportais mon regard sur elle. Je me trouvais face à une personne d'une si grande importance... J'en étais, je dois bien l'avouer, un peu intimidé...

    -"Pardonnez mon impertinence mais, voulez-vous bien m'accompagner à un abri? Si vous le voulez bien, on pourrait même... Discuter?"
Revenir en haut Aller en bas
Ana Vivalem

avatar

MESSAGES : 391
EXPÉRIENCE : 2989

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Mal être [pv Ethan ♪]   Sam 22 Jan - 20:07

Je restais silencieuse jusqu'à ce qu’il a fini de parler, glissant à un moment de se relever, car il venait de s’agenouiller. De plus, il me privait de ses yeux. Ainsi, je ne pouvais plus voir ses émotions. Dommage.

« Je te suis. »

Lançais-je simplement. Je faisais de mon mieux pour cacher ma tristesse. Comme si cette trahison n’avait aucune importance à mes yeux. Ce qui était totalement faux. Mais j’avais toujours haï me retrouver dans un été de faiblesse devant quelqu’un. Faire part de ma tristesse, montrer mes larmes. Qui pouvais-je en réalité ? C’était ainsi. J’étais trop fière pour avouer avoir perdu, trop fière pour avouer mes larmes a un inconnu.

Je gardais le silence par rapport à l’enfant. Un silence que je m’étais imposé. Oui, j’attendais bien un enfant. Mais je voulais que cela reste une rumeur... Faire croire que j’étais stérile. Ainsi, personne ne me poursuivra. Pas même le prince. Oui, car un père veux voir son enfant, non ? Il ne verra pas le mien. Il ne me retrouvera pas. Jamais. Je comptais bien changer de nom, abandonner la Sonia Bella, ultime héritage de mon père, une demeure situé dans une ancienne ville, a présent détruite. Mais cette demeure, elle, était toujours bien présente, résistant à l’assaut du temps. Je ferais surement croire à ma mort. Ou peut être pas. Devais-je rester en vie, souvenir vivant de la cruauté du prince ? Ou sombrer dans l’oubli ? Je ne savais pas. Je verrai bien, tôt ou tard... Pour l’instant, je retrouverai les miens, ce frère, vestige d’une famille oubliée...

« Le peuple est peut être troublé... Je leur manquerais peut être un certains temps, puis ils m’oublieront. Comme tout le monde... »

Je ne me faisais pas d’idée. J’avais peut être était toujours à leur écoute, très proches d’eux, toujours dehors, dans la ville, a les rencontrer, a leur parler, mais ils m’oublieront. Tous. Et, de toute façon, je ne comptais plus retourner à Elvendil. Ils n’entendraient plus parler de moi...


_________________


    « Tu sème la discorde derrière toi. Chacun de tes pas nous mènent à la destruction. T’en rends tu compte ? Tu nous emmène plus bas dans l’abysse du chaos, et la noirceur nous entoure. Et tandis que j’essais d’y apporter un peu de lumière, tu la souffle, comme s’il s’agissait d’une bougie. Mais s’il te plait. Ferme les yeux. Et laisse moi nous guider hors de là, qu’on retrouve enfin cette pureté qui nous caractérisait, autrefois. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mal être [pv Ethan ♪]   Sam 22 Jan - 22:53

    Elle accepta ma proposition et je me mis à chercher un abris du regard. Je découvris alors un petit renfoncement sous de gros rochers. J'esquissais alors un triste sourire avant de guider Aiko en direction de ce petit abri. Il n'était pas bien loin mais la pluie se faisait de plus en plus pesante. Et si la princesse prenait froid? Je ne pouvais point permettre cela. Je lui donnerais même ma veste s'il le faut pour lui tenir plus chaud. Nous arrivâmes au renfoncement et je la fis entrer en première avant de me glisser également dans l'abri. Elle se mit à tenir des propos étranges, prévoyant que le peuple Vampirique l'oublierait facilement, comme "tout le monde"... D'ordinaire, je me serais insurgé contre de telles paroles, mais là, la situation était différente. Je repliais légèrement mes jambes et je posais mes bras dessus avant d'y installer ma tête. Je fixais l'horizon, vaguement et sans raison... Je poussais un soupire avant de lui répondre d'une voix calme et posée mais dépossédée d'émotion, sans grande chaleur.

    -"Vous savez, les gens vous aimes énormément en ville, certains même plus que le Prince je dois vous dire... Vous êtes un symbole dans beaucoup d'école de jeune fille ainsi qu'un modèle de fierté pour les hommes comme pour les femmes. Vous êtes importante pour la citée Aiko... Pardonnez ma familiarité mais j'ai connaissance de votre sainte horreur des titres pompeux..."

    J'esquissais alors un léger sourire en signe d'excuse. Je sentis quelque chose d'humide près de mon ventre. Je me redressais légèrement et je sortis la petite poupée de chiffon de ma ceinture. Je la pressais soigneusement entre mes doigts pour lui faire recracher l'eau qui la noyait. Une foi sèche, ou presque, je posais mon regard sur elle, effleurant tendrement ses cheveux fait de crin. Un sourire sans âme se dessina sur mon visage. Cette poupée me faisait penser à tant de gens... Emya, Rose, mes soeurs, ma mère... Et même à la princesse, d'une certaine façon... Je vins ensuite effleurer doucement la joue en tissu tressé à la main... C'était doux, légèrement rugueux... Tant d'émotions se dégageaient de cette simple poupée... Je fermais alors les yeux avant de poser mon front contre le sien. Je pris alors une grande inspiration. Je pouvais avoir l'air d'un idiot auprès de la Princesse mais je m'en fichais. Je ne pensais pas en être au point d'être jugé pour cela aux vues de la situation actuelle... J'ouvris lentement les yeux et je les posais sur Aiko. Elle semblait grelotter... L'espace était déjà un peu restreint... La prendre contre moi? J'en ai conservé un plutôt mauvais souvenir de la dernière foi que j'ai voulus faire ça avec une femme... Et puis, ce serait déplacé envers la Princesse... Oui mais... Et si elle attrapait froid par ma faute...? Je m'en voudrais... J'hésitais un instant, n'osant pas me rapprocher de trop, de peur d'effectuer un geste déplacé envers la Princesse... Je poussais un long soupir en fermant les yeux. Je me décalais alors légèrement pour me rapprocher d'elle.

    -"Si... Si vous avez froid... Vous pouvez venir contre moi... Je n'ose point le faire moi même... Vous êtes la Princesse et je me dois de vous respecter encore plus qu'une femme normale... Veuillez pardonner mon geste s'il est vraiment déplacé... Je... Je ne désire point que vous attrapiez froid..."

    Je la fixais, ne cachant point mon inquiétude et mon hésitation quant à mon geste... J'ignorais si elle allait le prendre mal et me renvoyer violemment ou accepter volontiers... Je me demandais même si je ne ferais pas mieux de sortir de l'abri pour la laisser seule et tranquille... Mais je ne pensais point que cela serait approprié vu que je désirais parler avec elle... Je voulais tenter de la consoler. Je sentais bien sa tristesse... Pour une raison inconnue, je la ressentais au plus profond de moi telle une flamme amère venant grignoter mon coeur... Cruelle sensation que celle de la trahison....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mal être [pv Ethan ♪]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mal être [pv Ethan ♪]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La parabole des ténèbres - partie 3 [Ethan]
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}
» Mélodies du soir, alchimie des passions [Ethan]
» Ethan Hudson
» Ethan dégage, voici Liam, pour votre plus grand plaisir ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣. :: RONCËLYON ; Little dangerous paradise . :: — ANTELLY ; Central plain .-
Sauter vers: