♣.

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre innatendue... (Aiko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ana Vivalem

avatar

MESSAGES : 391
EXPÉRIENCE : 2740

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Rencontre innatendue... (Aiko)   Lun 27 Déc - 23:02

Je me mordis à nouveau la lèvre, mais avec plus de douceur. Je tentais en vain :

« J’ai l’ouïe fine ... ? »

Mais évidemment sa n’allait pas marcher. Je soupirais puis lui annonça :

« Je suis vampire depuis 1 ans maintenant... Effectivement je ne suis plus humaine... »


Je baissais les yeux, coupable de ne pas leur avoir dis plus tôt. Mais je relevais les yeux. Je n’avais rien à me reprocher, ils ne m’avaient rien demandé ! Je soupirai un instant. Puis je continuai :

« Je t’en prie, évite les questions. Je t’en dirais plus sur moi plus tard si tu le souhaite. »

Mais ce qui m’étonner c’est qu’il n’avait pas fait le rapprochement entre le fait que j’étais la princesse vampirique. Relativement connu du fait que j’étais la première depuis 1600 ans, aux yeux des autres vampires je ne passais pas inaperçu. Vivait-il tellement reclus qu’il n’en savait rien ? Surement, et c’était peut être même une chance pour moi. Je soutenais le regard de Raven sans ciller. Après tout, je n’avais rien à craindre, ni son courroux ou autre. Je reportais mon regard sur la jument. Et je sentais qu’elle avait tout deviné, elle. D’un murmure, je la suppliai :

« Je t’en prie, tais toi. Même s’il te demande le contraire... »


J’avais le moyen de pression le plus efficace au monde, mon dragon, qui ne faisait qu’observer, témoin silencieux de la scène qui s’était discrètement rapproché...

_________________


    « Tu sème la discorde derrière toi. Chacun de tes pas nous mènent à la destruction. T’en rends tu compte ? Tu nous emmène plus bas dans l’abysse du chaos, et la noirceur nous entoure. Et tandis que j’essais d’y apporter un peu de lumière, tu la souffle, comme s’il s’agissait d’une bougie. Mais s’il te plait. Ferme les yeux. Et laisse moi nous guider hors de là, qu’on retrouve enfin cette pureté qui nous caractérisait, autrefois. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Ghost

avatar

MESSAGES : 42
ÂGE : 28
EXPÉRIENCE : 2581

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : Aucune!
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Rencontre innatendue... (Aiko)   Mar 28 Déc - 10:29

Forest rassura aussitôt la jeune femme:

"Je savais que tu étais une vampire, mais je n'en sais pas plus. Et loin de moi l'idée de violer tes pensées pour en savoir davantage! Je préfère quand les gens me parlent d'eux-même. S'ils ne le font pas, c'est qu'ils ont une bonne raison, et je n'insisterais pas."

C'était vrai: la Deltrana n'était pas du genre à lire dans les pensées des autres sans leur accord. Selon elle, chacun avait droit à sa vie privée et ses secrets, bien que ce n'était parfois pas très rassurant. Évidement, tout comme son Wyrda, elle préférait en savoir le plus possible sur ceux qui croisaient sa route, tout en gardant le secret de sa propre vie. Mais quand il n'y avait pas le choix, alors il fallait bien se résigner à l'accepter! Raven savait que la connaissance, c'était le seul véritable pouvoir: et le secret était la seule arme défensive vraiment efficace. Le silence et l'inconnu faisaient peur: voilà pourquoi le Fantôme en usait et même en abusait. Les autres ne connaissaient de lui que son masque et ses vêtements noirs, ainsi que sa jument et son pouvoir: mais ça s'arrêtait là. Ils ne connaissaient ni son nom, ni son visage, ni sa race, ni ses autres pouvoirs, ni son passé: et voilà pourquoi si peu de personnes arrivaient à le retrouver où qu'il aille... Raven répondit à la femme:

"Très bien, je ne te poserait aucune question pour l'instant. Je peux comprendre cela. Et si tu souhaite garder ton histoire secrète, je suis parfaitement capable de ne te poser aucune question jusqu'à ce que toi et ton dragon repartiez d'ici."

Le vampire masqué alla s'assoir près du feu, bientôt rejoint par sa jument qui s'installa à côté de lui, mais, comme tout à l'heure, en gardant une distance de sécurité d'un mètre avec les flammes, qu'elle n'appréciait décidément pas du tout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absynthworld.forumactif.com
Ana Vivalem

avatar

MESSAGES : 391
EXPÉRIENCE : 2740

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Rencontre innatendue... (Aiko)   Mar 28 Déc - 17:05

Je leurs sourie, heureuse qu’ils comprennent. J’avais peur qu’ils me traitent différemment s’ils apprenaient que je faisais partie de la royauté. Quel égoïsme, n’est ce pas ? Leur cacher une part de moi pour qu’ils me voient en temps que simple vampire, leur égal. Ce que, dans tout les cas, j’étais. Je les suivis, allant m’asseoir de l’autre coté du feu. Ainsi, je n’avais qu’à lever les yeux pour les voir, tout les deux. Mon dragon me suivis, se couchant contre moi et posant son immense tête sur ses pattes avants. Ses griffes avaient déjà traçaient de profonds sillons dans la terre.

« J’ai juste pour que vous me traitiez différemment si vous en apprenez plus sur moi... »


Tescanda émit alors un faible grognement, désappointé. Pourquoi craignais-je cela ? Car, d’après lui, j’avais bien assez d’amis. Et ils me traitaient tous en temps que femme, en tant que vampire, en tant qu’amie. Et pas en tant que princesse... Et je ne pus m’empêcher de lui signaler que je les avais tous connu avant d’être transformé...Il n’émit aucune objection à cela. Et, je me calais un peu mieux contre lui. Juste après, Domie vint contre moi, elle aussi. A la lueur du feu, son pelage semblait être devenu roux, avec qu’il était toujours de la même couleur or. La lueur des flammes dansaient sur son pelage. Autant que sur ma peau, celle de mon dragon ou même sur Raven et Forest. Je relevais alors les yeux vers eux deux :

« Si ce n’est pas trop indiscret, quel âge avez-vous ? »

Je voulais surtout confirmer mon soupçon, celui du fait que j’étais bien la plus jeune du lot. Car mon lié avec déjà une cinquantaine d’années. Je ne doutais presque pas du fait que Raven & sa deltrana était plus vieux que moi de plusieurs années déjà, car la vieillesse ne marquait pas la peau des vampires, et encore moins celle des immortels. Et bien sur il était immortel, puisqu’il était lié...

_________________


    « Tu sème la discorde derrière toi. Chacun de tes pas nous mènent à la destruction. T’en rends tu compte ? Tu nous emmène plus bas dans l’abysse du chaos, et la noirceur nous entoure. Et tandis que j’essais d’y apporter un peu de lumière, tu la souffle, comme s’il s’agissait d’une bougie. Mais s’il te plait. Ferme les yeux. Et laisse moi nous guider hors de là, qu’on retrouve enfin cette pureté qui nous caractérisait, autrefois. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Ghost

avatar

MESSAGES : 42
ÂGE : 28
EXPÉRIENCE : 2581

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : Aucune!
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Rencontre innatendue... (Aiko)   Jeu 30 Déc - 10:17

La jeune femme leur avoua que, si elle ne leur racontait pas son passé, c'était juste parce qu'elle avait peur que Raven et Forest ne la traitent différemment. L'Eponalys lança un regard amusé à la vampire:

"Franchement dit, ça m'est complètement égal que vous soyez une paria, une reine ou une voleuse. Quand j'accorde ma sympathie à quelqu'un, je ne tient pas compte de sa race ou de sa situation sociale, et j'avoue que ces deux choses n'ont absolument aucun intérêt pour moi!"

"Et puis, vu que cela fait de nombreuses années que nous vivons dans les forêts, hors des lieux habités, je n'ai aucune idée de ce qui se passe dans les hiérarchies et les familles royales des autres races. A vrai dire, je m'en fiche un peu... Bon d'accord: en fait, je m'en contrefiche totalement!"


Forest lança un regard surprit à son Walys: c'était la première fois qu'il parlait sans qu'on ai besoin de lui poser une question ou de l'encourager. C'était bon signe, et la jument soupçonnait la discussion entre Raven et Aiko d'y être pour quelque chose... Lorsque la jeune femme leur demanda quel âge ils avaient, l'Eponalys et son Walys échangèrent un regard. Evidemment, Forest fut la première à répondre:

"Nous sommes encore relativement jeunes. En ce qui me concerne, j'ai 186 ans."

Le Fantôme resta silencieux un long moment, le regard perdu dans les flammes dansantes du feu. Finalement, il répondit:

"J'ai à ce jour 394 ans. Cela fait exactement cent ans que Forest et moi sommes liés."

Le vampire masqué retomba dans le silence aussi rapidement qu'il en était sortit. Son regard se perdit à nouveau dans les flammes, comme hypnotisé par la danse du feu. A présent, Raven était troublé: sa conscience lui disait de se dévoiler à Aiko, mais son instinct lui dictait le contraire. Dévoré par une guerre mentale, il restait muré dans le silence, en attendant que sa conscience ou son instinct prenne le dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absynthworld.forumactif.com
Ana Vivalem

avatar

MESSAGES : 391
EXPÉRIENCE : 2740

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Rencontre innatendue... (Aiko)   Sam 29 Jan - 18:34

Face à eux, j’avais l’impression d’être une toute jeune enfant. Je devais avoir 20 ans, je connaissais mon dragon depuis 7 ans et celui-ci devais avoir à peine 100 ans... Je les toisais du regard, sans méchanceté. Il m’était étrange de savoir à quel point ils étaient bien plus vieux que moi. Calait contre mes deux compagnons, je remarquais à quel point l’un tranchait avec l’autre. Tescanda était froid, voir glacé. Alors que Domie me réchauffait, ne craignant pas ma peau froide. Oui, froide. Car un vampire est un être mort. Un être mort qui a retrouvé la vie, qui a subi une résurrection. Donc, Jésus était-un vampire pour avoir ressusciter ? Peut être. Il y avait des choses inexpliquées, enfouies dans le passé qui ne devait pas être remué. Après tout, ce n’est pas notre passé, nous n’avons aucun droit dessus...

Sans avoir remarqué, je venais de plonger dans un silence total. Mon souffle était si discret qu’il paraissait ne pas exister. Domie avait fermé les yeux, la tête posée contre mon ventre & le drake de jais fixait un autre monde, les yeux perdus dans le vide. Je risquais alors une parole :

« Cela fait si longtemps que vous vous connaissez, que vous arpentez cette terre... »

En fait, Raven aurait pu être l’un de mes ancêtres. Il avait environ 150 fois mon âge ! 15 générations au moins nous éloigné l’un de l’autre, c’est pour dire ! Mais sur le visage de Forest, dans les mouvements de Raven, rien n’aurait put trahir leurs âges respectifs. Je devais m’y habitué. J’étais surement la plus jeune des vampires. Pire encore, la plus jeune des Sang pur. Alextrasza & Noctis approchaient les 3 000 ans environs. Effectivement, les deux aussi auraient pu faire parti de mes ancêtres... Effectivement la distances d’âge était grande, énorme même. Comme un gouffre énorme, relié par une petite passerelle fragile... Je sortis alors de mes pensées, à nouveau et continua, fixant mon attention sur Forest & Raven ;

« Cela ne vous lasse pas de vivre toujours dans la foret, à l’écart du monde, sans vous soucier du temps qui passe ? »

_________________


    « Tu sème la discorde derrière toi. Chacun de tes pas nous mènent à la destruction. T’en rends tu compte ? Tu nous emmène plus bas dans l’abysse du chaos, et la noirceur nous entoure. Et tandis que j’essais d’y apporter un peu de lumière, tu la souffle, comme s’il s’agissait d’une bougie. Mais s’il te plait. Ferme les yeux. Et laisse moi nous guider hors de là, qu’on retrouve enfin cette pureté qui nous caractérisait, autrefois. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Ghost

avatar

MESSAGES : 42
ÂGE : 28
EXPÉRIENCE : 2581

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : Aucune!
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Rencontre innatendue... (Aiko)   Lun 31 Jan - 11:04

Le silence s'était abattu sur la clairière. Aiko leur posa alors une question à laquelle Forest poussa un petit soupir amusé.

"Si vous trouvez que cent ans c'est beaucoup... Mais c'est vrai que vous êtes relativement jeune, alors peut-être que pour vous cent ans c'est beaucoup."

"Quand Forest et moi nous nous sommes rencontrés, j'étais encore au camp militaire, au milieu de nombreux jeunes gens, apprenant le dur métier de soldat. Ces années n'ont pas été sans problèmes, et je dois bien avouer que c'est grâce à Forest que ma vie a prit un vrai sens..."


Un bruit, à peine perceptible, s'éleva des buissons derrière le Walys de la Terre. Le temps pour tout le monde de tourner la tête vers l'origine de ce bruit qu'une silhouette bondit de sa cachette et se jeta sur Raven. Celui-ci avait eut le temps d'esquisser un geste pour s'éloigner du feu, aussi, ils tombèrent à côté. Le feu éclaira le visage de la silhouette: c'était un Nyra! Il avait l'apparence d'une panthère noire, mais une physionomie humaine. Ses mains ressemblaient à des pattes avant de dragon et sa longue queue de reptile évoquait celle d'un varan de komodo, tout comme la langue qu'il dardait de temps à autre hors de sa gueule. Des cornes effilées se dressaient sur son crâne et des pointes osseuses saillaient sur tout le long de ses vertèbres. Le Nyra sa déplaçait à la même vitesse que Raven, et semblait avoir la même force que lui. Raven était allongée par-terre, et le Nyra était accroupi au-dessus de lui, les pattes arrières posées de tout son poids sur le ventre du vampire. La main gauche du Nyra tenait le cou de Raven entre ses griffes tandis que sa main droite était levée, prête à être posée sur sa gorge. Mais ce qui n'était pas visible des autres témoins de la scène, c'était l'étrange orifice, sur la paume de la main droite du Nyra, qui était bordé de fines dents et qui s'ouvrait et se refermait comme une bouche qui respire...

"Alors Raven: on flirte avec la princesse vampirique? Son fiancé va pas apprécier, tu sais..."

"Qu'es-ce que... tu veux... Drehl?"

"Finir ce que j'ai commencé! Ça fait trente ans que tu as quitté le camp militaire et que je te cherche depuis... Tu voyage beaucoup trop!"

"C'est justement pour... que les chacals de ton genre... ne me retrouvent pas!"

"Oh, Raven... c'est pas très poli d'insulter les gens en présence d'une princesse, tu sais? Oh, mais si j'en juge de par ton regard, tu l'ignorait, n'es-ce pas? Elle est discrète la princesse... Comme une petite souris survolée par des hiboux affamés... N'es-ce pas princesse?"


Le Nyra avait tourné la tête vers Aiko et la toisait d'un air moqueur. Forest avait déjà récupéré son apparence d'intimidation et ses babines retroussées sur ses huit crocs effilés en disait long sur ce qu'elle comptait faire à la boule de poils malpolie... Mais Raven fit un signe de la main à Tescanda, Aiko et Forest, pour leur dire de ne surtout pas bouger. Le Nyra sadique reporta son attention sur le Fantôme.

"Mais c'est qu'il est héroïque, notre Raven! Il ne veut pas que ses protégés meurent! Comme c'est mignon!"

"La ferme Drehl!"

"Et encore un mauvais point pour toi: la galanterie c'est vraiment pas ton fort... Tes parents t'ont jamais apprit à rester poli en présence d'une dame? Ah oui, c'est vrai... tes parents sont morts... Tu aurais dû entendre ta mère quand j'ai menacé de te tuer: elle m'a supplié de la tuer à ta place! Evidemment, comme je suis galant, j'ai accédé à sa requête..."

"Va au diable, espèce de chat miteux mal embouché!"

"Non, Raven... toi d'abord!"


Le Nyra abattit sa paume droite sur la gorge du Fantôme, et ce dernier poussa alors un hurlement de douleur digne d'un humain en cours de transformation vampirique! Le Nyra enleva sa main et l'on pouvait voir le manteau noir du vampire déchiré comme par des dents, et une plaie grande comme la paume d'une main dont les bords étaient brûlés, comme par une lame chauffée à blanc. Le Nyra éclata d'un rire sadique où pointait un ronronnement félin.

"Dis-leur, Raven: dit à tes amis pourquoi tu ne veux pas qu'ils m'attaquent..."

Le vampire tourna la tête vers Aiko et son dragon: dans ses yeux se lisait la peur et la douleur. Pas la peur du Nyra, non: la peur que le Nyra s'en prenne à Aiko, Tescanda ou Forest... Les sentiments du Fantôme se voyaient dans ses yeux, comme on livre dont on parcourrait les pages. Il prit la parole, mais d'une voix éraillée, où l'on pouvait presque sentir l'intensité de sa douleur:

"Parce que toute attaque... magique, se retourne... contre celui qui l'a envoyé... et son pelage transmet... un venin qui... vous brûle de l'intérieur..."

Le Nyra esquissa un rictus triomphant et narquois à l'égard de l'Eponalys, de la princesse et du dragon.

"C'est bien Raven! Tu es gentil et prévenant: peut-être un peu trop... Et dis-moi: as-tu changé tes habitudes? Non, probablement pas... Mais c'est pas gentil de cacher ainsi son visage à sa princesse! Montre lui, Raven..."

"Va te... faire écharper!"

"Tss tss tss... Tu recommence tes impolitesses! Tant pis, je le ferais moi-même dans ce cas..."


Le Nyra, sans lâcher le cou du vampire, abaissa la capuche noire, libérant la longue chevelure immaculée du vampire, et détacha son masque en tissu blanc. L'Eponalys émit un grondement sourd qui fit trembler le sol: mais Raven lui lança un regard plein de désespoir, signifiant qu'il préférait ça plutôt que Nyra fasse du mal à l'un d'entre eux. La jument serra très fort les dents, tandis que le tremblement de terre se taisait. Finalement, le Nyra détacha le masque de cuir blanc de Raven, et, l'ôtant du visage de ce dernier, le lança aux sabots de Forest, qui serra les dents à s'en briser la mâchoire afin de ne pas réagir à un tel affront. A présent, le visage de son Walys était totalement à découvert, de la couleur pâle de sa peau jusqu'à ses traits crispés par la honte d'être ainsi dévoilé et la résignation pour sauver son Eponalys et ses deux nouveaux amis...


Raven ferma les yeux un instant, pour essayer de se convaincre que ce n'était pas si grave, avant de les rouvrir et de tourner la tête vers Aiko. Le Nyra suivit le regard du vampire et ricana:


"Alors princesse? Est-il tel que vous l'imaginiez sous ce maudit masque?"

"Va brûler dans la cité... des Falariels... espèce de maudit parasite!..."


Le Nyra abattit à nouveau sa paume sur la gorge de Raven, qui repartit dans un hurlement terrifiant où le seul sentiment que l'on percevait était la douleur. Mais il trouva tout de même la force de hurler des injures à son bourreau...

"SAC A PUCES!... DÉCHET A FOURRURE!... PARIA VELU!... POURRITURE A PATTES!..."

Les insultes vexaient réellement le Nyra, comme en témoignaient les babines retroussées sur ses crocs. Drehl ôta sa paume de la gorge du vampire, juste le temps de lui chuchoter quelques mots:

"Tu l'auras voulu, Raven: supplie-moi, et peut-être que je m'en irais et te laisserait tranquille..."

"Ja... mais.... plutôt... mourir!"

"Ah bon? Bon ben, si tu insiste..."


Le Nyra abattit sa paume sur la gorge du vampire pour la troisième fois, une lueur démente et sadique au fond des yeux, tandis que le Fantôme hurlait à nouveau, les traits de son visage déformés par la douleur. Forest jetait des regards littéralement désespérés et paniqués à Aiko et Tescanda: il fallait faire quelque chose! Mais alors qu'elle s'apprêtait à tomber à pattes raccourcies sur le poil du bourreau dégénéré, Raven agrippa une corne de Drehl et tira violemment sa tête en arrière, faisant lâcher prise à la créature. Le Nyra fit un bond en arrière et se rétablissait juste sur ses pattes au moment où Raven lui sautait dessus et empoignait ses cornes: la créature cinglée eut à peine le temps d'esquisser un geste de défense que le vampire fit un geste circulaire brutal, brisant instantanément la nuque du Nyra. Il s'effondra et Raven en profita: il cassa les cornes du Nyra et s'en servit comme d'un couteau de boucher pour écorcher le cadavre de Drehl. Une fois la fourrure enlevée de son cou, Raven planta ses canines dans la chair à vif et bu jusqu'à la dernière goutte du sang de son ennemi. Puis, il empoigna le cadavre exsangue par la queue et le balança dans les flammes de leur feu. Il y ajouta la fourrure, soigneusement empoignée par le côté sanglant, et les regarda se consumer. Forest s'approcha de Raven et, avec sa crinière, l'enlaça avant de le serrer fort contre elle. Des gouttes de chlorophylle coulait sur les joues de la jument: elle pleurait...

Au bout d'un certain temps, Raven lâcha sa jument et avança en chancelant vers Aiko: il tenait à peine sur ses jambes! Arrivé devant la vampire, ses jambes cédèrent et il tomba à genoux dans l'herbe de la clairière. Il baissa la tête un moment, pour reprendre ses esprits, puis la releva pour plonger son regard dans celui de la Dragnir. D'une voix rauque et sifflante, où pointait l'épuisement et la douleur, il s'adressa à elle:


"Vous comprenez... maintenant... le genre d'ennuis... que je voulais... vous éviter?..."

Il se tut un instant, avant de demander:

"Es-ce vrai... que vous êtes... la princesse?... Je me doutais... que l'esprit... du Vent ne... n'aurait jamais... choisit de... s'installer dans... l'esprit de... n'importe qui..."

L'Eponalys terrestre s'approcha de son Walys et se coucha derrière lui, le flanc contre son dos. Puis, avec sa crinière, elle l'attrapa délicatement par la taille et l'attira contre elle. Le vampire se laissa faire docilement, trop épuisé pour protester. Forest utilisa sa queue pour attraper le masque de cuir et celui de tissu blancs, et les poser sur les genoux de son Walys. Ce dernier ne réagit pas, attendant que le sang du Nyra fasse son effet et dissipe sa douleur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absynthworld.forumactif.com
Ana Vivalem

avatar

MESSAGES : 391
EXPÉRIENCE : 2740

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Rencontre innatendue... (Aiko)   Lun 31 Jan - 17:15

J’aurais étripé volontiers ce ‘Drehl’ si Raven ne s’en était pas charger. J’avais été surprise par son assaut, avait commencé à me relever pour agir, mais Domie m’avait bloqué et avait grogné, pour m’intimer de ne pas bouger. Et j’étais spectatrice de cette scène horrible. Le camp militaire... J’avais longuement arpenté la caserne d’Elvendil, même lorsque j’étais enfant, pour aller chercher mon grand frère là bas. Devenue adulte, je l’avais rejoins, j’y avait passé énormément de temps. Mais aucun ‘drehl’ n’y était. Il devait l’avoir quitter depuis longtemps. Surement pour avoir plus de temps libre pour rechercher Raven...

Et chacun des cris de Raven m’arrachais d’un frisson. Et chacune des paroles de l’inconnu m’agressaient les oreilles. Mais finalement mon drake me calma, a force de paroles apaisantes. Combien de temps aurais-je mis pour arriver jusqu’aux deux combattants et les séparer l’un de l’autre ? Voyons, j’étais déjà très rapide grâce à ma nature vampirique. De plus, en tant que sang pur, j’avais certaines qualités accrues, telles que la vitesse et la force. Et, mieux encore, le poison ne me touchait pas, ne pouvait pas me blesser. Car chose très pratique, un contrepoison extrêmement puissant qui circulait dans mes veines, qui avait fait de mon sang de l’acide. J’allais me lever et agir, malgré la demande de Raven. Mais le Nyra fis quelque d’inattendu, il enleva le masque de sa victime. Et je restais bouche bée. Non, je ne l’imaginer pas du tout comme cela. Je restais comme cela plusieurs minutes, perdue dans mes pensées. Je ne l’imaginer vraiment pas comme cela. En quelque chose de plus... Mystérieux ? Non, ce n’était pas le mot. En quelque chose de différent. Je ne saurais vous décrire, mais en quelque chose d’autre.

Mais ce fut la voix de Raven qui me rappela dans la vie réelle. Je le regardais, surprise du changement. Combien de temps s’était-il passé tandis que j’étais perdue dans mes pensées ? Du coin de l’œil, je pouvais voir quelque chose bruler. En y faisant plus attention, je pouvais discerner la silhouette de quelqu’un. Surement ce Drehl. Je reportais alors mon attention sur Raven. Domie s’était bouger et semblait avoir disparut. Surement avait-elle filé durant le conflit sans que personne ne s’en aperçoive. Je lui lancer un regard réconfortant, essayant de l’aider dans sa faiblesse comme je le pouvais.

« Ce genre d’ennuis ne me fait pas peur... Et quant au fait que je suis la princesse... Oui, depuis deux ans. Je suis resté un an sous forme humaine, puis Noctis s’est décidé à me mordre. De ce fait, cela ne fait qu’un an que je suis réellement la princesse des vampires. »

Je les regardais tour à tour et fis un maigre sourire :

« Je vous en prie, ne me traitez pas différemment maintenant que vous savez ce que je suis. Et au fait de Réa... Je... Elle était déjà en moi avant ma transformation. Elle était là quand j’ai découvert mon pouvoir, vers mes 17 ans... »


Et c’est alors que la voix de cette dernière résonna dans ma tête, durement, sèchement ; * Ferme la donc a mon sujet. Et pour ta gouverne, j’étais là bien avant. Seulement je ne te juger pas assez digne et mature pour te révéler mes pouvoir avant... * Réa avait une politesse et une gentillesse bien à elle. Et même si parfois elle me tapait énormément sur le système, elle savait me faire rire et être présente quand il le fallait.

Je savais que Raven n’apprécierait pas ce que j’allais faire, pourtant je devais le faire. Je posais ma main sur la sienne, comme on aurait fait à un convalescent. Puis je lui demandais :

« Raven, veux tu que mon dragon te fournisse un poison qui pourrait te requinquer et t’enlever cette douleur ? »

Voyons le bon coté des choses, Tescanda savait créer tout les poisons. Il créer même les siens, les personnaliser. Même les antidotes. Et cela dans son propre corps. Ce qui permettait de faire suinter de ses griffes, de ses crocs & de ses autres armes naturels. S’il arrivait a toucher du sang avec son poison, sa victime serait alors totalement a sa merci.

Ses poisons pouvaient être aussi agressifs qu’inoffensif, voir même médicinal.

_________________


    « Tu sème la discorde derrière toi. Chacun de tes pas nous mènent à la destruction. T’en rends tu compte ? Tu nous emmène plus bas dans l’abysse du chaos, et la noirceur nous entoure. Et tandis que j’essais d’y apporter un peu de lumière, tu la souffle, comme s’il s’agissait d’une bougie. Mais s’il te plait. Ferme les yeux. Et laisse moi nous guider hors de là, qu’on retrouve enfin cette pureté qui nous caractérisait, autrefois. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Ghost

avatar

MESSAGES : 42
ÂGE : 28
EXPÉRIENCE : 2581

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : Aucune!
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Rencontre innatendue... (Aiko)   Lun 31 Jan - 21:08

Lorsque Aiko posa sa main sur la sienne, Raven n'eut pas même un sursaut de surprise: il était trop mal pour ça. La douleur du venin qui se promenait dans ses veines et le brûlait le faisait planer dans un autre monde, bien trop loin pour qu'il se soucie d'une main posée sur la sienne. Les paroles de la jeune femme prirent tout leur sens et le vampire le comprit: ainsi, l'élément du dragon était le Poison... Il s'en serait douté: c'était, à sa connaissance, le seul élément que l'on hésitait à dire lorsqu'on le maîtrisait, que ce soit pour garder un effet de surprise chez les éventuels ennemis, ou bien, le plus souvent, pour éviter de faire fuir d'éventuels amis. A la question de la princesse, le Fantôme répondit comme il put, à moitié ailleurs, assommé par la douleur qui le brûlait vif de l'intérieur...

"Si cela ne te dérange pas, Noble Tescanda, j'accepte volontiers ton aide et celui de ta Dragnir."

Bon, eh bien, apparemment, le sang du Nyra n'avait aucun effet, mis à part ralentir la progression du venin dans ses veines. Drehl pouvait transmettre son venin de deux façon: soit par son pelage, soit, comme il l'avait fait, par l'orifice dans sa paume droite: il aspirait du sang de sa victime et le remplaçait par son venin. Et le venin du Nyra avait six fois plus d'effet sur Raven, car il était un Walys de la Terre. Par réflexe, Raven posa sa main libre sur son masque: à présent que Aiko et son dragon connaissaient son visage, c'était inutile qu'il le remette. Mais quand il irait mieux, il le remettrait, c'est une certitude! Et puis, maintenant que son ennemi le plus acharné était mort, il pouvait souffler un peu. Plus que deux à éliminer, et il mènerait alors une vie beaucoup plus paisible! Le vampire se sentait glisser dans un coma chaotique: aussi, de sa main libre, il laissa son masque et plongea dans la poche de son manteau pour en sortir sa bouteille de Fée Verte.

Il entendit Forest pousser un soupir profondément énervé, mais elle ne dit rien, car elle savait que c'était ce qu'il lui fallait pour rester en pleine possession de son esprit et éviter de sombrer dans un coma long et interminable. La jument déboucha la bouteille verte vif et Raven en but trois ou cinq gorgées avant de la refermer et la ranger dans sa poche. Immédiatement, il ressentit les effets de la liqueur: le coma s'éloigna prestement et il fut à nouveau conscient de ce qui se passait autour de lui. Malheureusement, le breuvage eut un autre effet, beaucoup moins drôle: il attisa la douleur de la brûlure. Raven serra les dents et tenta de faire comme si de rien n'était, mais ce n'était vraiment pas facile.

La peau du Walys devenait grise, puis noire, comme du bois brûlé, tandis que ses veines ressortaient en prenant la couleur d'un métal chauffé au rouge. De ses yeux commença à couler un mélange de sang et de ce qui ressemblait à de la chlorophylle, ou de la Fée Verte peut-être... Forest lança un regard paniqué à Aiko et Tescanda: mais qu'arrivait-il à Raven?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absynthworld.forumactif.com
Ana Vivalem

avatar

MESSAGES : 391
EXPÉRIENCE : 2740

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : //
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Rencontre innatendue... (Aiko)   Mer 2 Fév - 16:43

J’esquissais un sourire, heureuse qu’il nous aide. Je jetais un coup d’œil au dragon qui comprit immédiatement. Il grogna un peu, mécontent de devoir se relever mais il ne gronda que peu. Seulement, alors qu’il allait agir, quelque chose d’étrange se passa. Le wyrda était devenu... Différent. La couleur de l’ébène avait remplacé sa peau pâle, ses yeux hésitaient à présent entre le rouge sang et le vert et ses veines pulsaient douloureusement sous sa peau. J’écarquillais littéralement les yeux, tandis que le premier réflexe de Tescanda fut de m’écarter de Raven d’un coup de patte. Les griffes encerclèrent ma taille et me tirèrent en arrière avec force. J’étais trop surprise pour lutter. Je voyais dans le changement de Raven un miracle tragique, tandis que Tescanda lui voyait un danger potentiel. Je me dégageai rapidement de l’emprise du dragon qui gronda avec force à mon égard, comme pour me rappeler près de lui. Mais je passais au dessus de ses ordres et courut auprès de Raven, pour l’aider. Je me laisser tomber à genoux près de lui, cherchant désespérément que faire. Puis je reportais mon regard sur forest. A priori le changement de son wyrda ne l’avait pas affecté, chose étrange. Car souvent, ce qui toucher à l’un, toucher également à l’autre. Mais a priori rien à craindre de ce coté là. Mes yeux retombèrent sur Raven. Je posais mes doigts sur sa joue avec délicatesse, comme si mon toucher pouvait annihiler ce qui etait en train de se passer. Je l’appeler désespérément aussi, comme s’il pouvait m’entendre et redevenir lui-même ;

« Raven ! Raven ! Que t’arrive t-il ?! Raven, je t’en prie, reprends toi ! »


Je le savais conscient. Mes appels ne servaient donc à rien. Mais je ne savais que faire. J’étais affolée. Que se passait-il donc ? Pourquoi ce changement brutal d’apparence ? Etait-ce en rapport avec le poison de Drehl ? J’aurais aimé que mon lié puisse y faire quelque chose, mais sans qu’il me le dise, je savais que s’il tentait de lui administrer un contre poison, cela risquait de mal tourné. De très mal tourner. Je serrais les dents, bien consciente que j’étais impuissante. Impuissante pour la première fois de ma vie. Je devais faire quelque chose. J’aurais du... J’aurais du... Non, je ne savais hélas pas. Voilà en quoi j’étais impuissante. Je n’en avais pas l’habitude. Et c’était tout simplement une affreuse sensation. Et la seule chose qui me paraissait logique et bonne à faire était essayer de le rappeler à la réalité, au lieu qu’il ne baigne dans l’inconscience plus longtemps.

J’avais peur de ce qui pouvait se qui pouvait se passer. J’avais peur que son humeur change, que quelque chose en lui ne se détraque et qu’il cherche à nous attaquer. « Tu as peur de lui... Ce n’était pas vraiment une question ni vraiment une affirmation. Etait-ce donc une conclusion ? Cette fois, ce n’étais pas Réa qui avait parlé. C’était bien le drake de jais. Et ses paroles me donnèrent un gout amer dans la bouche. « Non » m’entendis-je lui répondre. « Non, pourquoi en aurais-je peur ? » « Peut être parce que tu doute de toi ? » J’aurais tant aimé qu’il ne réponde pas. J’aurais tant aimé qu’il n’insinue pas que j’aie peur... J’avais bien trop de fierté pour reconnaître ma peur, ma faiblesse. Même devant le dragon. Et pour cacher à quel point j’étais blesser par les paroles de mon lié, je ne trouvais pas d’autres choses à faire que répéter le nom de Raven, jusqu'à ce qu’il se relève, jusqu'à ce qu’il me dise que tout va bien et qu’il soit a nouveau le même ;

« Raven, je t’en prie, reviens à toi ! Raven ! Raven ... ! »


L’idée principale était là. Et je ne cessais de répéter le prénom du wyrda, bloquant mon esprit à toute intrusion du dragon, et focalisant toute mon attention sur le jeune homme allongée contre sa monture...

_________________


    « Tu sème la discorde derrière toi. Chacun de tes pas nous mènent à la destruction. T’en rends tu compte ? Tu nous emmène plus bas dans l’abysse du chaos, et la noirceur nous entoure. Et tandis que j’essais d’y apporter un peu de lumière, tu la souffle, comme s’il s’agissait d’une bougie. Mais s’il te plait. Ferme les yeux. Et laisse moi nous guider hors de là, qu’on retrouve enfin cette pureté qui nous caractérisait, autrefois. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Ghost

avatar

MESSAGES : 42
ÂGE : 28
EXPÉRIENCE : 2581

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION : Aucune!
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Rencontre innatendue... (Aiko)   Mer 2 Fév - 22:31

Raven était comme dans une dimension parallèle, tout en voyant et en entendant parfaitement ce qui se passait autour de lui. La douleur brûlante du venin se promenait dans chacune de ses artères, bifurquant dans tous ses vaisseaux, se jetant dans chacune de ses veines, comme un envahisseur qui voulait prendre un territoire ennemi. Dans sa tête résonnait le rire sadique de Drehl, satisfait que sa proie ressente toute la douleur qu'il avait voulu lui infliger. Des images venues probablement du sang du Nyra défilèrent dans l'esprit du Fantôme: il voyait sa mère, Holly Snow, qui suppliait Drehl de laisser son fils en paix, de la tuer à sa place. Le Nyra fait mine de réfléchir, sourit d'un rictus tordu, et finalement, abat sa main venimeuse sur la gorge de Holly, lui injectant son venin avant de la regarder mourir lentement, tordue de crampes brûlantes et hurlant sa douleur...

Raven, les yeux grands ouverts, sentit un hurlement monter dans sa gorge, et il ne fit pas le moindre effort pour le retenir. Le hurlement franchit violemment ses lèvres, extériorisant toute la douleur et la tristesse accumulées depuis la mort de sa mère:


"NOOONN! MAMAAAAAANNNNNNNNNN!!!"

Les arbres de la clairière grincèrent tristement, leur feuillage se dessécha brutalement, l'herbe jaunit brusquement et les fleurs fanèrent en une fraction de seconde. Les troncs et les branches se tordirent de manière sinistre, prenant la forme de corps torturés et agonisants. Tous les animaux se turent, et un silence lourd et brutal s'abattit d'un seul coup sur la forêt.

La barrière mentale que le vampire avait mit si longtemps à créer et à consolider, afin d'empêcher ses sentiments et sa douleur de pénétrer l'esprit de Forest, céda soudain brutalement, et tous ses sentiments et ses émotions se déversèrent dans les pensées de la jument élémentaire, comme un fleuve qui brisait le barrage qui le retenait. L'Eponalys se figea sous l'avalanche brutale d'émotions de son Wyrda, avant de lâcher un flot de chlorophylle qui s'écoula joyeusement de ses yeux le long de ses joues, avant de venir s'écraser dans l'herbe. Raven se redressa soudainement en position assise et agrippa le bras d'Aiko, avant d'approcher son visage très près du sien, leurs nez se touchant presque. Son regard fou de douleur et de chagrin plongea dans celui de la princesse et il implora dans un murmure:


"Vent-Mère... aide-moi!"

Lâchant le bras d'Aiko, il se laissa retomber en arrière, contre le flanc de sa jument, dans un état second qui le rapprochait chaque seconde davantage de la mort. Forest leva vers Aiko et Tescanda un regard déchiré par la souffrance de son Walys. Dans un murmure, elle supplia:

"Le venin le brûle de l'intérieur... Pitié, nobles protecteurs de notre monde: sauvez-le!"

La jument aurait tout donné pour souffrir seule, à la place de son Walys. Elle ressentait maintenant toute la souffrance et la douleur de Raven, et cela lui était insupportable, comme une mère qui regardait son enfant souffrir le martyr sans pouvoir faire pour l'aider. Le seul espoir du Fantôme était que le dragon réussisse à fabriquer un poison qui tuerait le venin du Nyra...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absynthworld.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre innatendue... (Aiko)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre innatendue... (Aiko)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Aiko Tinuviel [EN CONSTRUCTION]
» Tom Aiko, fiche de présentation. [EN COURS]
» une "personne" innatendue
» Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]
» Aiko Katsuni E.C

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣. :: VENRYÄ ; Mystery's Cradle . :: — ASUSRANA ; Somewhere in Dragon's land .-
Sauter vers: