♣.

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sweat and Blood [premier poste à Vikiel Isilrilma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kamæl T.

avatar

MESSAGES : 24
EXPÉRIENCE : 2580

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION :
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Sweat and Blood [premier poste à Vikiel Isilrilma]   Mar 21 Déc - 12:50

Sweat and Blood


[premier poste à]Vikiel Isilrilma


« Kamæl »

Nëridia. La cité des Falariel. Port de commerce mondial, n'est-ce pas ? Cette ville semble si différente d'année en année. Elle ne m'est plus aussi familière qu'avant. C'est une inconnue qui m'offre ses mystères et ses jolies ombres. Une si grande ville avec tant d'activité, trop d'activité peut-être, trop de monde pour un endroit pourtant si grand. Je n'aime pas cette ville pour cela, mais elle m'offre de beaux souvenirs. J'étais en ce moment même caché dans l'ombre, mon unique oeil observant la porte d'une maison différente des autres, celle des Yukomichy. Avais-je eu raison de partir ? De laisser la maîtresse de cette maison en paix ? J'ai la nette impression qu'elle ne le digèrera jamais, qu'elle m'en voudra jusqu'à ma mort. Mais, c'est tellement mieux qu'elle me déteste. Au moins, si je disparais à jamais, elle ne pleurera pas sur mon sort et m'oubliera comme tous les autres. Oui, c'est cela que je souhaite. Un sourire étira mes lèvres et je reculai dans les ténèbres de la ruelle. Si seulement elle pouvait m'oublier.

Nëridia et ses complots dans les coins sombres. Voilà ce qui n'a pas changé. Elle a toujours attiré les personnes malintentionnées. Ce qui, d'un côté, fait marcher son système et la garde en vie. Presque chaque nuit on peut entendre des personnes hurler si on écoute bien. Mais les habitants passent au dessus, on ne doit pas écouter le malheur des autres, on ne doit pas s'intéresser à ce genre de choses sinon, c'est sur vous que ça retombe. Une étrange façon de penser. Mais, rien ne pourra changer et personne ne veut que ça change. Pas même moi.
Il est tard, la nuit commence à tomber. Le crépuscule s'attarde quelque peu sur Nëridia. Il nous éclaire encore légèrement de sa lueur dorée. Le vent est doux à cette heure. Même à cette hauteur. Les bras croisés sur le torse, j'observai les rues sombres. J'avais une cible qui devait bientôt arriver. Car même si j'avais "disparu", ils m'envoyaient des noms à éliminer. Ils ne savent pas qui je suis mais ils savent que je suis des leurs. Ils ont déjà essayé d'envoyer quelqu'un pour me connaître. Sans grand succès. Ils n'ont pas le temps d'envoyer des Maitre pour savoir qui je suis. Après tout, du moment que je fais le travail, qu'importe qui je suis ?

Le voilà. Falariel aux cheveux verts, grand et costaux, toujours accompagné d'une ou deux armes blanches. Peu impressionnable et difficile à avoir par surprise pour qui ne sait pas se dissimuler. Un proie peu difficile à tuer pour les Maître. Une proie qui aurait pu servir pour tester les compétences d'un apprenti. Pour savoir s'il est prêt ou non. Je déployai mes ailes et sautai dans le vide. La vitesse me gagna et le vent commença à fouetter mon visage. J'atterris silencieusement devant la proie et le fixai de mon oeil gris. Un sourire étira mes lèvres. L'homme cracha une série de jurons et dégaina une dague. Je ne bougeai toujours pas, étudiant sa garde et ses gestes qui me semblaient bien lourds et peu gracieux. N'a-t-il jamais appris à se battre avec finesse et élégance ? Il plongea sur moi, dague levée. Je plongeai sur le côté, roulai et dégainai une de mes épées jumelles croisées dans mon dos. Je n'eus qu'à levée larme d'un coup sec et l'homme s'écroula à un centimètre de mon corps, sa dague frôlant mon corps. Je me relevai et reculai dans l'ombre de la ruelle. Il y avait quelqu'un qui arrivait, qui nous avait peut-être regardé et qui savait peut-être que j'étais là. Peut-être pas. Le seul moyen de fuir aurait été de voler, ce qui est peu discret alors je restais dans l'ombre, caché. Espérant que l'étranger parte sans me voir ni même me parler.


Dernière édition par Kamæl T. le Mer 22 Déc - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.calameo.com/read/00027477902b84ecbdaf1
Vikiel Isilrilma

avatar

MESSAGES : 119
EXPÉRIENCE : 2648

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION :
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Sweat and Blood [premier poste à Vikiel Isilrilma]   Mar 21 Déc - 18:33

Nëridia une citée assez mouvement alors qu'elle n'est qu'un simple carrefour commerciale. Enfin, simple carrefour ou véritable boxons générale. Toutes les rues étaient bondées de foules et s'y mouvoir devenait de plus en plus difficile au fur et a mesure que l'on s'approchait des rues marchandes. Lui qui n'aimait pas trop se retrouver dans la foule, le voila bien servit. Après un mois passé dans les vastes landes et forêts de ce monde, Vikiel venait enfin de retrouver la civilisation. Il n'y retournait que quelques fois dans l'année afin de garder toujours un contact avec les autres êtres vivants. Parfois il y retournait pour d'autre raison : rachat de vêtements, d'outils et à des armes à de rares occasion. Il ne s'était jamais séparé de son arc et de ses cinq couteaux lancers mais parfois les flèches venaient à manquer et il était bien plus simple d'en racheter que de s'en fabriquer. Aussi étrange que cela puisse paraître il n'a jamais racheté un seul couteau de lancer. Lorsqu'un monstre prenait la fuite avec des couteaux lui appartenant, Vikiel le traquait sans relâche non pas pour finir son travail mais bien uniquement pour récupérer un simple couteau.
Enfin, Vikiel déambulait lentement dans les rues de Nëridia. Il croisait des dizaines et des centaines de personnes qui passaient à coté de lui sans même lui adresser un regard, comme s'il n'existait pas. Cette légère sensation d'invisibilité le rendait toujours moins aimable. Pour autant il ne se considérait pas comme un être supérieur, mais juste un regard lui suffirait à prouver qu'il n'est pas un fantôme parmi les vivants. Il gravit un escalier menant à une place et prit une direction aux hasards, ses cheveux flottant au gré du vent. Le soleil en face de lui, il marchait en plissant les yeux. L'acuité elfique n'avait pas que des avantages. Alors qu'il continuait à marcher, le soleil vint perdre de sa lueur orangé du soir, comme si quelque chose s'était mit devant. Vikiel cru d'abord que c'était un bâtiment qui gênait le soleil mais le soudain renouveau d'éclat solaire lui fit comprendre que l'ombre était en faite celle d'une personne.
En baissant le regard, l'elfe surprit deux personnes en train de se battre. Un homme aux cheveux verts, et un autre flamboyant. Décidément, il y avait même des combats en pleine rue dans cette ville. Se sentant éprit d'un quelconque sentiment de justice idiot, Vikiel accourut jusqu'au combat afin de les en empêcher mais à peine il eut le temps d'arriver que l'homme fort était au sol et le second évaporer. Vikiel s'agenouilla près de l'homme au sol et appliqua ses mains recouverts d'une lueur bleu ciel sur son torse.


" Ne vous en faites pas! Vous serez de nouveau sur pied en un instant! "

L'homme aux cheveux verts repoussa Vikiel violemment et se redressa en crachant milles jurons. Il se mit à courir dans la direction d'où venait l'elfe, pensant surement pouvoir échapper à la personne qui l'avait affronté. Vikiel qui s'était retrouvé au sol se redressa d'un bond et se dirigea dans la ruelle la plus sombre à la recherche du second individu. Alors qu'il venait de faire quelques pas dans l'obscurité, il dégaine un couteau de sa ceinture et posa un pied en arrière pour se mettre de profil a la rue.

" Il y a quelqu'un? Ayez l'obligeance de vous montrer, je ne vous veux aucun mal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamæl T.

avatar

MESSAGES : 24
EXPÉRIENCE : 2580

Jeu de Rôle
— RELATION SHIP :
— MISSION :
— BLOC-NOTES :

MessageSujet: Re: Sweat and Blood [premier poste à Vikiel Isilrilma]   Mer 22 Déc - 16:06

« Kamæl »

Une odeur familière envahit les lieux. Je fronçai les sourcils et me plaquai contre le mur d'une maison, toujours dissimulé par les ténèbres de la ruelle. Je me demandais bien si c'était possible qu'elle soit ici et comme par hasard, au même moment que moi. Ma vigilance redoubla. Si c'était bien elle, je ne pourrais pas me cacher éternellement dans cette petite rue. Alors que je m'apprêtais à fuir d'une quelconque manière, une silhouette apparut devant ma victime. C'était une carrure d'homme et non de femme. Mes muscles se détendirent quelque peu. J'avais peut-être une chance de passer inaperçu.
L'Inconnu s'agenouilla devant ma proie et la soigna. J'eus l'étrange envie d'éclater de rire. Cet homme ne savait pas quelle brute il venait de sauver. D’ailleurs, il dut vite regretter. Ma proie prenait la fuite maintenant et je n’avais aucun moyen de le tuer sans me mettre à découvert. Pourquoi fallait-il que cet Inconnu soit si stupide ? Il se releva avec souplesse, il fallait avouer qu’il avait un certain style. Il savait se battre c’était sûr. Malheureusement, il vint vers la ruelle où j’étais caché. Je serais donc dans l’obligation de lui parler, n’est-ce pas ? Et cette odeur sur lui ne me rend guère plus sociable. Qui est-il donc ?

Le voilà, il avance avec cette assurance qui le rend arrogant. C’est ce que je vois, je sais, mais je n’ai jamais demandé qu’on approuve mes impressions. Il s’approcha de plus en plus de moi, mais il était encore loin, heureusement. Je ne le quittais jamais des yeux, détaillant chacun de ses mouvements. Il semblait bien souple pour un homme normal. Mais le soleil venait de se coucher derrière les hautes tours de la ville. Il faudrait quelques minutes avant que la lune puisse nous éclairer quelque peu. Un détail dans sa silhouette m’informa de sa race. Ce n’était autre qu’une homme Elfe. Sa souplesse était plus compréhensible maintenant. Il fini par s’arrêter et sortir un petit couteau. Je fronçai les sourcils et observai cette lame qui capta la lune. Enfin, la voilà. Je pris mon arc et encochai une flèche avant de sortir de l’ombre pour me mettre en évidence au milieu de la ruelle, là où la lune faisait face aux ténèbres de la nuit. J’étais prêt à tirer au moindre geste suspect. Et si je lâchai la corde, la flèche d’un noir ébène irait se planter dans le cœur de l’Inconnu pour se teinter d’un peu de rouge. Mon unique œil fixait l’Elfe, aucun de ses mouvements ne m’échappaient sans pour autant que je ne regarde autre chose que ses yeux.

‘’La lame est plus sincère que son propriétaire. Lâche ton arme ou meurs en menteur. Je n’hésiterais pas. Pourquoi as-tu voulu sauver cet homme ? Il est condamné maintenant, il doit mourir.’’

Je me concentrai sur les rues alentours, poussant mes sens à leurs limites. Il fallait que je retrouve ma victime. J’entendis alors sa respiration haletante dans une rue juste derrière. Il avait peur et ne savait plus que faire. Je levai mon arc vers le ciel et lâchai la corde, la flèche siffla dans l’air et disparut dans les ténèbres. J’encochai un nouveau trait la seconde d’après et visai de nouveau le cœur de l’Elfe. J’entendis ma victime avoir mal, je ne sais pas si je l’ai touché ou pas, en tout cas il sera retardé pour notre prochaine poursuite. Un sourire étira mes lèvres alors que j’observai une fois de plus l’Inconnu. Toujours ce parfum qu’il remarquera au bout d’un très long moment. Quelques petites années et il voudra l’enlever. A cela, je te souhaite bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.calameo.com/read/00027477902b84ecbdaf1
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sweat and Blood [premier poste à Vikiel Isilrilma]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sweat and Blood [premier poste à Vikiel Isilrilma]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» Le Premier ministre en voyage de santé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣. :: ORPHAN ; Savage world . :: — NËRIDIA ; Siege of Falariel .-
Sauter vers: